×

⚠ Informations Coronavirus COVID-19

Le Conseil départemental du Val-de-Marne prend différentes mesures préventives tout en assurant la continuité du service public : fermeture d'équipements, annulations ou reports d'événements... Tenez-vous informés dans l'article régulièrement mis à jour.

Pensez à appeler le 39.94 avant tout déplacement dans les équipements départementaux.

L’égalité femmes-hommes au cœur des politiques départementales

À l'occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le Département réaffirme son attachement à l’égalité femmes-hommes. Il rappelle ses politiques volontaristes et concrètes en faveur de l’égalité réelle.

CRÉTEIL, le 6 mars 2020


Journée Internationale des Droits des Femmes : tous égales, toutes égaux !

LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES, GRANDE CAUSE DÉPARTEMENTALE 

Pour Fatiha AGGOUNE, Vice-Présidente du Conseil départemental, « La lutte contre les violences faites aux femmes est un enjeu essentiel de société mais aussi une urgence de santé publique. Ces violences peuvent prendre de multiples formes et toucher toutes les femmes, quel que soit leur âge ou leur milieu social ».

Dans le Val-de-Marne, où 52% de la population est féminine, les services publics départementaux oeuvrent au quotidien pour lutter contre les violences faites aux femmes.

L'engagement du Département se traduit par la création et le financement de lieux d’accueil et d’hébergement pour les femmes victimes de violences. Un centre, créé en janvier 2019, a ainsi pu accueillir 101 femmes et 119 enfants en une année.

Lors de sa Commission permanente du 2 mars dernier, le Département a par ailleurs validé un nouveau partenariat avec l’association « Tremplin 94 – SOS Femmes », permettant le développement de logements-relais pour les femmes victimes de violence ou en situation de fragilité. Après l’élargissement du « Téléphone Grave Danger », ce nouveau dispositif, subventionné à hauteur de 100 000 € en 2020, permettra de mieux aider à faire face aux situations de violence.

La collectivité contribue également à la formation des équipes sur les violences conjugales et intrafamiliales, les mutilations sexuelles féminines, le cybersexisme et la prostitution. Elle soutient activement les associations mobilisées dans ce domaine.

LE DÉPARTEMENT, PREMIER SOUTIEN DES ACTRICES ET ACTEURS DE L’ÉGALITÉ

Le Département constitue et entend demeurer le premier partenaire public des associations féministes et des structures de prévention. Il soutient et participe à toutes les initiatives concourant à l’égalité et dans tous les domaines (travail, sport, culture…).

Le conseil des collégien.nes, avec une commission dédiée, travaillera notamment sur l’aménagement de la cour de récréation pour en éviter le partage genré. 

Pour le Département, la question des droits des femmes - et plus largement de l'égalité entre les femmes et les hommes - se travaille aussi avec son Observatoire de l'égalité femmes-hommes. Cette instance politique fête d'ailleurs ses 20 ans, cette année.

Pour Christian FAVIER, Président du Conseil départemental, « Il faut une impulsion politique forte pour véritablement changer la société et garantir l’égalité réelle. Cette impulsion provient à la fois des associations, des femmes elles-mêmes et des collectivités. Toutefois, au niveau national, les moyens mobilisés pour atteindre l’égalité ne sont pas encore suffisants. »

A lire aussi