Lutte contre la prolifération du moustique tigre dans le Val-de-Marne

Communiqué conjoint de la Préfecture et du Conseil départemental du Val-de-Marne

Créteil, le 28 avril 2016

Le moustique Aedes albopictus ou « moustique tigre », est un moustique d’origine tropicale, facile à reconnaître grâce à ses rayures noires et blanches sur le corps et sur les pattes et à sa petite taille (moins de 1 cm d’envergure). Il se développe dans de petites quantités d’eau stagnante (soucoupes de pot de fleurs, pneus usagers, tout récipient situé en extérieur contenant de l’eau).

Il peut transmettre des virus, comme ceux de la dengue, du chikungunya ou du zika. A ce jour, les moustiques tigres présents dans le Val-de-Marne ne sont pas porteurs de ces virus. Cet état de fait serait modifié si un moustique tigre piquait une personne infectée.

Depuis le 20 novembre 2015, le territoire du Val-de-Marne est classé au niveau 1 du plan national de lutte contre les maladies transmises par le moustique tigre. Cela signifie que les moustiques tigres constituent un risque sanitaire pour les habitants du département, à l’instar de 28 autres départements métropolitains.

Dans ce cadre, l’arrêté préfectoral n°2016/1373 du 28/04/2016 relatif aux modalités de mise en œuvre du plan anti-dissémination des maladies transmises par le moustique tigre (Aedes albopictus) dans le département du Val-de-Marne prévoit les mesures visant à prévenir les risques de prolifération, à détecter et suivre l’évolution du moustique, ainsi qu’à protéger les personnes. A cet effet, durant la période où le moustique tigre est susceptible d’être actif, à savoir du 1ermai au 30 novembre 2016 :

  • le Conseil départemental assurera la surveillance entomologique et la lutte contre le moustique tigre par des mesures préventives (implantation de pièges pondoirs, destruction de gîtes larvaires) et curatives (recherche de la présence de moustiques auprès d’un cas suspect de maladie, traitement de démoustication y compris sur les propriétés privées) ;
  • l’Agence régionale de santé sera responsable de la surveillance épidémiologique et de la gestion des signalements de cas suspects importés de dengue, chikungunya et zika en lien avec la cellule de l’InVS en région (CIRE) et les professionnels de santé du département, dont elle assurera l’information et la sensibilisation ;
  • des actions de communication et d’éducation sanitaire à destination des municipalités, des professionnels de santé, des habitants, des voyageurs et du grand public seront mises en œuvre.

Au-delà des actions de démoustication, chacun doit participer à la suppression des lieux de ponte des moustiques (gîtes larvaires) en éliminant les endroits où l’eau peut stagner ou en couvrant les réservoirs d’eau. Par ailleurs, si vous pensez avoir aperçu un moustique tigre, vous pouvez le signalez sur le site www.signalement-moustique.fr

 

Liens utiles

Pour en savoir plus sur la dengue, le chikungunya et le zika : Dépliant d'information
http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/maladies-moustiques/index.asp
http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1462.pdf
http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1043.pdf

Ministère chargé de la santé :
www.sante.gouv.fr (Rubrique dossiers de A à Z / chikungunya et dengue)
http://social-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectie...

Institut de veille sanitaire (InVS) :
www.invs.sante.fr (Rubrique Dossiers thématiques / Maladies infectieuses / Maladies à transmission vectorielle)

Contact

Bureau de presse

Nous téléphoner

Tél. : 01 43 99 70 23

Nous envoyer un courriel

Formulaire de contact

Nous écrire

Monsieur le Président du Conseil départemental
Hôtel du département
Bureau de presse
94054  Créteil cedex

Nous rencontrer

Hôtel du département
21-29 avenue du général De Gaulle
94054  Créteil