Conseil départemental

Station de dépollution des eaux de pluie à Champigny-sur-Marne : dernier micro-tunnelier baptisé "Patricia"

Créteil , le 7 juillet 2022

Jeudi 7 juillet, Patricia Korchef-Lambert, vice-présidente du Département chargée des sports, a baptisé le quatrième et dernier micro-tunnelier utilisé sur le chantier de construction de la station de dépollution des eaux de pluie, en présence des compagnons du groupement d’entreprises chargé du chantier, dont le mandataire est NGE-GC.

"Patricia" s’élancera le 11 juillet pour creuser une canalisation qui reliera, sur 70 mètres, la station de dépollution des eaux pluviales (SDEP) à la prise d’eau de la rue de la Plage. Son arrivée est prévue courant juillet 2022.


Baptême du micro tunnelier par Patricia Korchef-Lambert ; crédit photo : T. Borredon

Le creusement de cette cinquième et dernière canalisation marque un tournant dans l’avancée du chantier, qui va laisser place à une longue phase de génie civil afin de réaliser les structures en béton armé de la SDEP : poteaux, murs et dalles, jusque fin 2023.

Le chantier se déroule selon le calendrier prévu, pour une mise en service avant le début des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Un équipement majeur en faveur de l'environnement et de la Marne

La SDEP a vocation à dépolluer les eaux de pluie avant de les rejeter dans la Marne, grâce à un procédé de décantation et une désinfection par rayonnements ultras violets. Rappelons que la Sdep, atteignant jusqu’à 20 mètres de profondeur par endroits, pourra stocker jusqu’à 8 000 m3 d’eaux pluviales.

Cet équipement stratégique complètera les efforts engagés par le Département et par ses partenaires contre les mauvais branchements des habitations individuelles et collectives au réseau d’assainissement, afin d’améliorer la qualité des eaux de la Marne et donc de la Seine dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. L’objectif visé est aussi de favoriser le retour de la biodiversité et l’ouverture de sites de baignade pérennes en Marne.

Le montant des travaux de la Sdep s’élève à 42,3 millions d’euros financés par le Département (21,4 millions d’euros, dont 3,7 M€ du Fonds de Solidarité interdépartemental d’Investissement), par le Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap) à hauteur de 20 millions d’euros, et par l’agence de l’eau Seine-Normandie (900 000 euros).

 

Zoom sur le circuit de dépollution

La Sdep est constituée de deux lobes : l’un dédié au stockage de l’eau de pluie, l’autre destiné à la dépollution. Des vannes réguleront l’arrivée des eaux pluviales depuis les deux prises d’eau de la rue de la plage et de la place du marché. L’eau de pluie effectuera un premier passage par les dégrilleurs, elle sera ensuite orientée vers les canaux de décantation (décanteurs lamellaires). Le traitement ne s’arrête pas là, puisque l’eau passera enfin au travers de puissantes lampes UV avant de repartir vers le milieu naturel. La SDEP sera entièrement automatisée et surveillée à distance.

A lire aussi

Lire les derniers communiqués de Presse