Conseil départemental
×

Vigilance canicule et épisode de pollution : les services départementaux restent ouverts et s’organisent. Retrouvez plus d'informations ici

Deux nouvelles pistes cyclables sanitaires vont bientôt voir le jour en Val-de-Marne

Après la réalisation des 3 premières pistes cyclables sanitaires franciliennes début mai, le Département du Val-de-Marne lance aujourd’hui une nouvelle série de travaux pour aménager deux pistes supplémentaires. Elles concerneront les itinéraires de la ligne 8 du métro depuis Créteil et du RER A à Fontenay et Joinville.

Créteil, le 20 mai 2020

Bientôt, les cyclistes pourront relier facilement et en toute sécurité Fontenay à Joinville, via les RD 34, 86 et 4, le long du RER A. Les travaux sur la RD 4 débutent aujourd’hui, pour une mise en service prévue lundi 25 mai. 

Les cyclistes auront aussi la possibilité de longer la ligne 8 du métro entre Créteil et Ivry, via les RD 19 et 152. Les travaux sur la RD 19 débuteront vendredi 22 mai à Créteil. La mise en service est prévue aux alentours du 1er juin. 

3 pistes cyclables sanitaires déjà mises en service


© Eric Legrand

Lundi 11 mai, les trois premières pistes cyclables sanitaires ont été mises en service par le Département du Val-de-Marne. Les usagers à vélo peuvent ainsi circuler sur les itinéraires de la ligne 1 et du RER A, de la ligne 7 et du tram 7, le long des bus TVM et 393. 

Pour longer la ligne de métro 1 et le RER A, la piste relie le Château de Vincennes à Paris via la RD120. Les cyclistes mettent 7 minutes. 
Les cyclistes qui souhaitent relier Chevilly-Larue à la Porte d’Italie (ligne 7 du métro et tram 7) empruntent la RD7. Il faut compter 29 minutes. 
Enfin, les usagers des lignes de bus TVM et 393 peuvent désormais se rendre à vélo de Val-de-Fontenay à Thiais via la RD86. Par exemple, un cycliste mettra 27 minutes pour atteindre Val de Fontenay en partant de la gare Saint-Maur Créteil. A noter que cet itinéraire doit être achevé dans les prochains jours par l’aménagement cyclable du carrefour Pompadour.*

Le vélo une alternative efficace et non polluante aux transports en commun

Alors qu’en temps normal, près d’un Val-de-marnais sur deux utilise les transports en commun pour aller travailler, les pouvoirs publics doivent développer des alternatives de déplacement. L’enjeu est double : contenir une augmentation du trafic automobile polluant sur un réseau routier déjà saturé et proposer une alternative aux 30 % de ménages val-de-marnais qui ne possèdent pas de véhicule. 

L’engagement du Département à faciliter la pratique du vélo via 40 km de pistes cyclables sanitaires aménagées d’ici fin mai constitue une réponse forte à ces problématiques. Ce mode de déplacement doux et non polluant offre des capacités de circulation supérieures à celles des voitures dans un territoire très urbanisé comme celui du Val-de-Marne : alors que des milliers de cyclistes circulent sur une voie en une heure, seuls 1000 véhicules peuvent transiter sur cette même voie en une heure. Dans une circulation dense, une voiture parcourt 3 km en 27 minutes, alors qu’en vélo il ne faut que 12 minutes. 

Dans les semaines et les mois à venir, le Département encourage les personnes en bonne santé à privilégier, lorsque cela est possible, la marche et le vélo pour leurs déplacements quotidiens. 

Pour plus d’information sur l’avancée du réseau des pistes cyclables, une carte dynamique est consultable sur geo.valdemarne.fr

* A noter également que le Département des Hauts de Seine a mis en service un aménagement cyclable sur la RD920, à Cachan et Arcueil. La Ville de Paris a aménagé l’avenue de Nogent dans le bois de Vincennes, permettant une continuité d’itinéraire de la gare RER de Nogent sur Marne à la Porte de Vincennes. Le Département de Seine Saint Denis lancera quant à lui l’aménagement de la RN86.

 

Christian Favier
Président du Conseil départemental du Val-de-Marne

 

Pour tout contact Presse :
relationpresse94@valdemarne.fr

 

A lire aussi