Conseil départemental

Renault : un nouveau coup dur porté à l’industrie française et à l’emploi

Hier, la direction du groupe Renault a annoncé l’arrêt d’ici 2024 de la production de voitures neuves au sein de l’usine de Flins, suite logique de la fermeture du site de Choisy-le-Roi.

Créteil, le 27 novembre 2020.

 

En pleine pandémie, c’est un nouveau coup dur porté à l’industrie française et à l’emploi. Le site accueille aujourd’hui 3 700 salariées et salariés et intérimaires.

Si les pertes de Renault suite à la crise Covid-19 sont mises en avant, rien ne peut justifier la destruction d’emplois et de savoir-faire, d’autant plus au regard des ventes des véhicules produits sur le site, la Renault Zoé et la Nissan Micra.

Cette annonce vient confirmer la volonté du groupe Renault de fermer le site de Choisy-le-Roi, et de transférer à Flins l’activité de recyclage et reconditionnement. 263 salariées et salariés à Choisy sont frappés par cette restructuration absurde, qui impactera lourdement Orly-Rungis, deuxième pôle économique d’Île-de-France.

L’Etat, premier actionnaire du groupe, a garanti au printemps un prêt de 5 milliards d’euros à Renault. Le Gouvernement doit demander des comptes et garantir le maintien des emplois.

Au nom du Conseil départemental, je réaffirme mon soutien plein et entier aux salariées et salariés de Renault. J’appelle à une large mobilisation pour un vrai plan de relance, favorisant l’activité, la transition écologique et l’emploi.

 

Christian Favier
Président du Conseil départemental du Val-de-Marne

Contact

Bureau de presse

Nous envoyer un courriel

Formulaire de contact

Nous écrire

Monsieur le Président du Conseil départemental
Hôtel du département
Bureau de presse
94054  Créteil cedex

Nous rencontrer

Hôtel du département
21-29 avenue du général De Gaulle
94054  Créteil