Un moratoire pour relever la santé gériatrique en Île-de-France

Le Président du Conseil départemental du Val-de-Marne, Christian Favier, demande un moratoire sur la fermeture de 50% (1061) des lits de Soin Longue durée d’ici 2023, dont 326 en Val-de-Marne.

Créteil, le 13 mai 2019.

 

L’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) a entamé un vaste plan de déstructuration de la filière gériatrique en Île-de-France, impliquant la fermeture de 50% (1061) des lits de Soin Longue durée d’ici 2023, dont 326 en Val-de-Marne. L’AP-HP et l’ARS, entendent compenser ces fermetures par l’ouverture de nouvelles places en EHPAD.

Face au vieillissement de la population, nous devons nous doter d’une politique gériatrique ambitieuse, permettant d’accueillir dans les meilleurs conditions possible nos ainé·e·s. Pour cela, la politique gériatrique doit être adaptée aux besoins avec une réponse humaine. Or, la politique mise en place par l’AP-HP ayant pour seul but de réduire les déficits, va conduire à un déséquilibre entre les besoins des usager·es et les services proposés.

L’organisation de la filière gériatrique revêt un intérêt majeur, elle doit être réfléchie avec l’ensemble des parties prenantes. C’est pourquoi je demande un moratoire sur les fermetures, proposition portée par les syndicats du secteur. Ce moratoire permettra de réfléchir sereinement à l’avenir de la filière gériatrique à l’échelle du Département et de l’Île-de-France dans le cadre d’Etats Généraux de la Santé.

 

Christian Favier,
Président du Conseil départemental du Val-de-Marne

Contact

Bureau de presse

Nous téléphoner

Tél. : 01 43 99 70 23

Nous envoyer un courriel

Formulaire de contact

Nous écrire

Monsieur le Président du Conseil départemental
Hôtel du département
Bureau de presse
94054  Créteil cedex

Nous rencontrer

Hôtel du département
21-29 avenue du général De Gaulle
94054  Créteil