Conseil départemental

Conseil départemental

Cadre de vie

Altival : de chez vous au métro et aux RER

Altival est un projet de voirie nouvelle avec une voie réservée au bus qui facilitera leur circulation vers le métro et les RER du secteur. Il traversera les communes de Chennevières-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Villiers-sur-Marne, Bry-sur-Marne et Noisy-le-Grand (Seine-saint-Denis).

Les lignes de bus circulant actuellement à proximité du projet pourront emprunter le tracé Altival sur tout ou partie de leur itinéraire. Pour diminuer les temps de parcours et améliorer le confort de circulation, les bus circuleront sur un couloir réservé. Altival reliera notamment des quartiers d’habitat collectifs comme les Mordacs ou le Bois-L’Abbé à la future gare de Bry-Villiers-Champigny, permettant des correspondances avec la ligne 15 sud du métro du Grand Paris Express, les RER E et la ligne P.
Le boulevard Jean-Monnet (RD10) à Champigny-sur-Marne sera prolongé au sud sur 1,6 km afin de rejoindre la route de la Libération (RD4) à Chennevière-sur-Marne. Cette nouvelle rue comprendra :

  • Un couloir de bus (Altival) et de nouveaux arrêts dans les deux sens,
  • Une voie dans chaque sens pour la circulation des automobiles,
  • Des pistes cyclables et des trottoirs larges pour les piétons, accessibles aux personnes à mobilité réduite,
  • Des aménagements paysagers offrant un cadre agréable et préservant le site,
  • Des places de stationnements.

Cette liaison structurante pourrait ensuite relier Sucy-Bonneuil RER à Noisy-le-Grand. Cette seconde phase du projet sera étudiée après la réalisation du premier tronçon.

 

Plan du projet : faciliter la circulation des bus entre Chennevières et Noisy-le-Grand


 

Chiffres clés : près de 50 000 usagères et usagers concernés

  • 9 nouvelles stations de bus
  • Longueur de l’infrastructure : 4,7 km
  • 5 villes concernées, dans 2 départements
  • 49 600 voyageurs et voyageuses quotidiens en 2020 contre 54 400 prévus en 2030
  • 13 min 20 de trajet global (bus)

 

Les étapes du projet : déclaré d'utilité publique en 2020

  • 2015 : validation du tracé par Île-de-France Mobilités
  • 2016 : concertation préalable
  • 2017-2018 : poursuite des études
  • 2019 : enquête d’utilité publique
  • 2020 : déclaration d’utilité publique
  • 2021 : enquête publique environnementale et parcellaire
  • 2021-2024 : travaux
  • 2025 : mise en service prévisionnelle

 

Financement et acteurs du projet : sous la maîtrise d'ouvrage du Département

Le financement

Estimé à près de 140 millions d’euros, le coût du projet comprend :

  • la création de l'infrastructure Altival et de la voirie (le prolongement de la RD 10). Le financement de la "boucle" à Noisy-le-Grand est déjà envisagé dans le cadre du projet de bus Est-Tvm. Les aménagements sur la route de la Libération à Chennevières devant être déterminés ultérieurement, ils ne sont pas intégrés au budget.
    À ce stade du projet, la Région Île-de-France et le Département du Val-de-Marne participent au financement des études jusqu’à l’enquête publique, pour un montant respectif de 1,75 million d’euros et 0,75 million d’euros. Les études complémentaires qui suivront l'enquête publique, estimées à 2,5 millions d'euros seront financées dans le cadre du CPER à hauteur de 556 000 euros par l'Etat, 795 000 euros par le Département du Val-de-Marne et 1 298 500 euros par la Région Île-de-France.
  • les bus (Île-de-France Mobilités)
  • l'exploitation (Île-de-France Mobilités)

Le Département du Val-de-Marne est le maitre d'ouvrage du projet.

Les acteurs 

  • La Région Île-de-France est le premier financeur du développement des transports en Île-de-France. Sa priorité : faciliter les déplacements et améliorer concrètement la mobilité de tous les Franciliens et Franciliennes. À ce titre, la Région participe au financement des études et des travaux du projet Altival.
  • Le Département du Val-de-Marne est très engagé sur son territoire pour améliorer les transports et les déplacements de la population val-de-marnaise, il dirige le projet de création d’Altival et de prolongement de la RD10.
  • Ile-de-France Mobilités organise et finance les transports publics pour tous les Franciliens et Franciliennes. Dans le cadre du projet Altival, il a réalisé les études qui ont conduit à l’élaboration du Dossier d’Objectifs et de Caractéristiques Principales. Il veille au respect du programme, du calendrier et des coûts. Il est également garant de l’organisation et de la mise en place du réseau de bus qui sera adapté en vue de la livraison des infrastructures.
  • L'Etat participe quant à lui au financement du projet après l'Enquête d'Utilité Publique. Il cofinance le projet à travers le Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020 (CPER), lequel permet de mettre en oeuvre le Nouveau Grand Paris des transports. A travers le CPER et la réalisation du Grand Paris Express, l'Etat s'engage pour le transport quotidien des Franciliennes et des Franciliens.

Logo des partenaires du projet Altival

Un projet de voirie pour une meilleure mobilité au quotidien

Ce projet permettra de tracer une liaison structurante pour désenclaver la partie Est du Val-de-Marne et faciliter l’accès en transport en commun aux pôles d’emplois, d’activités et de loisirs.
Le long du tracé Altival, des places de stationnement abritées Véligo seront installées afin de développer l’offre de stationnement pour vélos à proximité des transports en commun et faciliter l’usage du vélo au quotidien.

Les autres actions