Conseil départemental

Conseil départemental

×

Vigilance canicule et épisode de pollution : les services départementaux restent ouverts et s’organisent.

Il est demandé à la population de limiter ses déplacements aux heures les plus chaudes et de privilégier une venue le matin ou un report des visites pour effectuer les différentes démarches (Améthyste, APA, MDPH, etc.)

Cadre de vie

Plantation le long des routes départementales

Un volet paysagé est intégré à chaque projet d’aménagement que le Département entreprend. Sur les rues, les boulevards, les places, le Département entretient ainsi plus de 27000 arbres. Un véritable patrimoine esthétique et écologique qui introduit la nature dans nos villes.

La politique du Département consiste à planter toujours plus d’arbres qu’il n’en abat : leur nombre le long des routes départementales est donc en constante augmentation.

Pour vivre en milieu urbain, un arbre doit faire face à de nombreuses contraintes et agressions. Le Département choisit donc en priorité des essences capables d’y faire face. Si platanes, tilleuls, érables, marronniers constituent les arbres les plus fréquents, le Département essaie en parallèle de diversifier les essences utilisées. On en dénombre plus de 40 aujourd’hui (cerisiers et pruniers, chênes, charmes, frênes, sophora, ginkgos…), contre 28 il y a 20 ans. Au delà de la dimension esthétique, cette démarche permet de limiter la propagation éventuelle de maladies ou de parasites.

Le Département a choisi de planter et d’entretenir ces arbres de façon durable, un choix qui se traduit dans la gestion quotidienne par des actions variées.

  • Sur la valorisation des déchets verts par exemple : la plupart des déchets issus de la taille des arbres sont utilisés en mulch, tant à la pépinière départementale que dans les parcs.
  • Sur la protection des oiseaux : la taille est effectuée selon un calendrier qui prend en compte la période de reproduction et de nidification ; aucune opération n’est menée entre avril et juin, et peu le sont en été.
  • Sur le traitement des arbres : le Département a adopté une démarche « zéro-pesticide »

Parce que la nature a toute sa place dans les rues val-de-marnaises, le Département a également mis en place une convention pour permettre aux habitants qui le souhaitent, de fleurir les pieds des arbres devant chez eux.

L’ensemble de la politique et des pratiques du Conseil départemental en la matière sont inscrites dans une Charte de l’arbre, partagée avec l’ensemble des villes et consultable en téléchargement.

Pour en savoir plus

Les autres actions