Conseil départemental

Conseil départemental

Cadre de vie

50 000 arbres pour le Val-de-Marne

Avec le "Plan 50 000 arbres pour le Val-de-Marne", le Département s'engage à préserver le patrimoine arboré existant d'une part, et à planter 50 000 arbres sur le territoire d’ici à 2028.

Sommaire

Des arbres pour lutter contre le dérèglement climatique

Pour lutter contre le dérèglement climatique et ses effets (hausse des températures avec des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes et intenses, sécheresse, précipitations plus fortes avec des risques d’inondation accrus), le Département propose de mobiliser les collectivités, les acteurs des territoires et les habitants afin de protéger et pérenniser le patrimoine arboré existant et de planter 50 000 arbres (arbres supplémentaires et non remplacement d’arbres) d’ici à 2028.

Les arbres présentent de multiples intérêts :

  • capacités de captation du carbone non négligeables (même si elles restent mesurées au regard du contexte d’émission de carbone de notre département) ;
  • développement de la biodiversité et en particulier de tout un ensemble d'espèces animales ;
  • amélioration du cadre de vie des habitants ;
  • zones de fraîcheur en situation urbaine notamment ;
  • inscription dans des opérations permettant une meilleure infiltration des eaux pluviales.

Les arbres présentent également des opportunités intéressantes pour le développement d’actions de sensibilisation de la population sur un ensemble d’éco-gestes à réaliser pour accueillir la biodiversité et limiter son empreinte climatique.

Jean-Pierre BARNAUD, 11e vice-président en charge du patrimoine environnemental, de la biodiversité, de l’agriculture urbaine et du bien-être animal.

 

Si ce plan vise tout particulièrement la préservation et le développement des arbres en Val-de-Marne avec un objectif précis en la matière, il porte également l’ambition de renforcer la couverture arborée (canopée) et la végétalisation du territoire (autres dispositifs de plantations tels que les arbustes) notamment dans les espaces carencés, les îlots de chaleur. Ainsi la couverture actuelle sera étudiée et son évolution sera observée. Les acteurs du territoire seront mobilisés sur ces ambitions. 

Le plan 50 000 arbres a reçu une dotation du Fonds de Solidarité et d'Investissement Interdépartemental (FS2i) à hauteur pour 738 932 € pour l'année 2022.

 

Le plan 50 000 arbres en temps réel

2046 arbres plantés lors de la 1re saison
Les plantations se déroulent l'hiver, la première saison a lieu de novembre 2021 à mars 2022.

Des essences d'arbres nobles et locales et/ou résilientes au changement climatique sont privilégiées pour ces plantations : l'érable, le marronnier à fleurs rouges, l'amélanchier de Lamarck, le platane, le chêne, le tilleul, etc.

A l'occasion de l'inauguration de l'opération, un arbre mascotte a été planté au parc de la Plage-Bleue : un chêne chevelu de Bourgogne.

Carte interactive des plantations

Agrandir la carte

Un peu plus de 2000 arbres tiges et baliveaux seront plantés sur différents sites départementaux parmi lesquels, on compte :

  • 15 collèges (93 plantations)
  • 9 routes départementales (182 plantations)
  • 8 parcs départementaux (192 plantations)
  • 1 plantation citoyenne à Vitry-sur-Seine (240 plantations retenues)

Lors de cette première saison, les principaux lieux de plantation départementaux sont : 

  • Le collège Nicolas Boileau à Chennevières-sur-Marne : 12 arbres plantés
  • Le collège Samuel-Paty à Valenton : 37 arbres plantés
  • La RD 7 entre Chevilly, Thiais, Vitry-sur-Seine et Villejuif : 27 arbres plantés
  • La RD 261 à Santeny : 68 arbres plantés
  • Le parc du Morbras à Ormesson : 25 arbres plantés
  • Le parc du Petit-Leroy à Chevilly-Larue : 30 arbres plantés
  • Le parc de la Roseraie à L'Haÿ-les-Roses : 45 arbres plantés
  • Le parc de la Plage-Bleue où 60 arbres au total sont en cours de plantation.

 

Une réalisation en 3 temps

Des agents départementaux plantent des jeunes arbres dans le parc départemental de la Roseraie
Plantations d'arbres au parc départemental de la Roseraie à L'Haÿ-les-Roses - photo : E. Legrand

À travers ce plan 50 000 arbres, le Département compte agir selon 3 axes :

Être exemplaire :

Le Département est propriétaire et gère un grand nombre de sites : la collectivité s'appuiera sur eux pour développer les plantations sur les propriétés départementales (parcs, routes...) et faire des collèges (et établissements relevant de la compétence départementale) des espaces privilégiés d’accueil de la biodiversité.

Accompagner et valoriser les initiatives territoriales (MIN Rungis, bailleurs publics ou privés, collectivités, associations…) :

Dans le Val-de-Marne, les acteurs agissent et peuvent agir quotidiennement et directement à l’échelle d’une parcelle, d’une exploitation, d’un quartier, d’une commune, d’un groupement de communes… Le Département souhaite encourager les collectivités et les associations à planter un plus grand nombre d’arbres, en les accompagnant financièrement. Il souhaite également étudier l’opportunité de mobiliser et accompagner les propriétaires fonciers de vastes emprises très minéralisées ou en voie de réaménagement comme par exemple les bailleurs publics ou privés ainsi que des structures comme le MIN de Rungis.

  • Développer de nouvelles actions ;
  • Valoriser les actions de plantation portées par les professionnels (agriculteurs, entreprises).

Encourager la mobilisation citoyenne :

Le Département encouragera les habitants à planter des arbres d’essences locales et/ou adaptées aux changements climatiques et à le faire savoir.

Les autres actions