Conseil départemental

Conseil départemental

×

Vigilance canicule et épisode de pollution : les services départementaux restent ouverts et s’organisent. Retrouvez plus d'informations ici

Des nouvelles voitures électriques pour le Département !

Le Département vient de faire l'acquisition de trois véhicules électriques supplémentaires.

Le parc automobile du Département fait sa mue ! Le service Courrier s’est doté de trois nouvelles voitures électriques pour remplacer ses moteurs diesel. Ces trois Kangoo Ze du constructeur Renault sillonneront les routes départementales et parcourront en moyenne 40 km dans la journée soit 10 000 km dans l’année. Avec une autonomie de 130 km environ et une absence totale d’émission de C02, ces trois voitures éviteront le rejet 6 720 kg de CO2 dans l’atmosphère. Ces véhicules électriques représentent un investissement de départ plus élevé - il faut compter 5 000 euros supplémentaire en comparaison avec une voiture standard - pour le Département mais sont plus rentables à long terme car ils nécessitent moins d’entretien et fonctionnent sans carburant. Une dizaine de bornes électriques ont déjà été installées sur plusieurs sites du Département tels que l’Echat, le Pradeau ou Valenton.

Chargement d'une voiture électrique.
Il faut entre 6 et 8 heures pour recharger un véhicule électrique avec une prise classique et environ 1 heure avec une prise de rechargement rapide. ©Alain Bachellier

 

Des mécaniciens formés pour intervenir sur les véhicules électriques

À ce jour, le Département possède une quinzaine de voitures électriques. Le projet de loi transition énergétique adopté par l’Assemblée nationale le 14 octobre 2014 prévoit de développer ces transports propres avec un engagement ferme pour les acteurs publics. Tandis que l’Etat et ses établissements publics doivent respecter une part minimale de 50 % de véhicules propres à l'occasion du renouvellement de leur flotte, les collectivités locales s’engagent de leur côté à hauteur de 20 %. « Nous avons acquis notre première voiture électrique en 2013 », précise Marc Coqueret de Neuville, responsable en charge du parc automobile du Département. « Si nous pouvions avoir une cinquantaine de véhicules de ce type d’ici 2020, ce serait une bonne chose  », confie-t-il. Pour accompagner ce changement, le Département met progressivement en place des formations au sein de la collectivité. Si les agents sont sensibilisés à la conduite d'une voiture électrique, les 9 mécaniciens du Département obtiennent des habilitations électriques pour être en mesure d'intervenir en cas de problème.