Économie / Emploi

La cité de la Gastronomie

La Cité de la Gastronomie Paris-Rungis sera un lieu de culture ouvert à tous entièrement dédié aux savoirs culinaires français. Ce projet devrait voir le jour en 2020. 

La cité de la gastronomie Paris-Rungis, catalyseur d'innovation

Le projet de cité de la gastronomie s’inscrit dans un territoire marqué par la diversité des apports culturels, régionaux pendant longtemps, du monde aujourd’hui, plutôt que dans une tradition culinaire spécifique. Il est ainsi tourné vers un enrichissement permanent du repas gastronomique par l’innovation et l’expérimentation. Pour traduire cette ambition, le projet s’appuie sur deux axes structurants : la diversité culturelle, qui témoigne de la richesse et de la vitalité du territoire métropolitain, productif, vecteur d’influences, de techniques d’innovation, de rencontres et de partage ; le croisement entre la gastronomie et l’ensemble des champs artistiques, qui consacre la gastronomie comme un art populaire et démultiplie ses capacités de création.

Paris-Rungis, cité des Halles

La Cité de Paris – Rungis s’appuie en outre sur le Marché d’intérêt national de Rungis (MIN), lieu emblématique où se croisent chaque jour des personnes et des produits des terroirs de France et du monde entier, qui constituent la richesse de l’offre gastronomique en Île-de-France. La Cité de la Gastronomie, en partenariat avec le MIN, a pour ambition de rendre accessible la diversité du patrimoine et des savoir-faire culinaires tant français que mondiaux, à travers les projets que sont la Halle des trésors gastronomiques, ou encore les ateliers de découverte des produits. Le projet s’attachera à valoriser la culture scientifique et technique, dans un but de sensibilisation et d’accompagnement de tous les publics, aux questions citoyennes d’éthique, de qualité et de développement durable liées à l’alimentation. Le MIN sera un support de premier plan pour évoquer la traçabilité, la sécurité alimentaire ou l’approvisionnement.

Paris-Rungis, cité de l’éducation et de la formation

Outre le centre de ressources et les ateliers Paris – Rungis qui permettront à tous de se former au « bien manger » et aux arts du repas, la Cité de la Gastronomie Paris – Rungis s’adressera spécifiquement aux jeunes publics : l’éducation au goût, à la qualité alimentaire, au développement durable, à la santé, pourra se matérialiser dans les commissions « menus » des écoles ou par des ateliers cuisine au sein des établissements scolaires du territoire. La diffusion de la culture scientifique et technique se fera dans le « labo gastronomique » qui s’orientera sur les relations entre l’art culinaire, la nutrition et la sécurité alimentaire. La Cité sera également un lieu de formation spécialisé.

La Cité sera également un lieu de formation spécialisé

La valorisation des métiers et des formations concourant au patrimoine gastronomique sera rendue possible par la mise à disposition des plateaux techniques équipés qui permettront l’organisation de concours ou d’épreuves techniques. L’espace de congrès et séminaires, constitué d’un auditorium de 1200 places et de salles de réunion, accueillera conventions, congrès et salons autour de la gastronomie, la santé et la nutrition. L’ensemble offrira aux écoles hôtelières franciliennes des lieux équipés adaptés aux manifestations mêlant dégustation, cuisine, démonstration et évaluation, voire aux grands concours (Meilleur ouvrier de France notamment). Un restaurant-école pour les formations continues et initiales prendra tout naturellement sa place dans cet ensemble et diversifiera la fréquentation de la Cité. La création de jardins pédagogiques de la gastronomie gérés par des écoles d’horticulture et de paysage et ouverts au public fait actuellement l’objet de discussions avec le potager du roi et l’école du paysage de Versailles, l’école Tecomah à Jouy-en-Josas.

Les autres actions