Conseil départemental

Conseil départemental

Enfance / Éducation

Prévenir les difficultés des jeunes

Le Conseil départemental dispose d’un service d’aide sociale à l’enfance et de dispositifs de prévention, dont l’objectif est de prévenir les difficultés familiales et le risque de marginalisation des jeunes.


Le service d’aide sociale à l’enfance (ASE)

Dans chaque espace départemental des solidarités, les parents peuvent solliciter les équipes de l’aide sociale à l’enfance qui peuvent apporter un soutien et mobiliser des aides (financières, d’accompagnement, etc.).
 

La Maison de l’adolescent

Les 4 points d’accueil de la Maison de l’adolescent sont ouverts à tous : adolescents, parents et professionnels.

Qu'est-ce qu'une maison de l'adolescent ?

Les maisons des adolescents sont des lieux polyvalents où la santé est considérée à la fois dans sa dimension physique, psychique, relationnelle, sociale et éducative. Pour ces raisons, elles travaillent en réseau avec l’ensemble des acteurs qui s’occupent d’adolescents.

À qui s'adresse la maison de l'adolescent ?

  • Aux adolescents : les MDA se proposent d’apporter une réponse globale aux adolescents qui intègre ces différents aspects de leur vie . Elles offrent aux adolescents un accueil gratuit sur des plages horaires souples et adaptées.
  • À leurs familles : les MDA s’adressent également aux parents d’adolescents. Elles ont pour mission de répondre à leur besoin d’information et d’accompagnement. Ces actions peuvent être individuelles ou collectives. Elles s’organisent en articulation avec les réseaux d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents (REAAP), ainsi qu’avec les Points info famille (PIF). 
    Elles font des parents des partenaires privilégiés pour tout ce qui concerne la santé de leurs enfants.
  • Aux professionnels. Les professionnels en lien avec les adolescents (éducation, santé, travail social, etc.) peuvent solliciter le pôle ressource de la maison de l'adolescent pour :
- la formation, la réflexion et la recherche action,
- saisir la commission pour les cas difficiles,
- participer à la construction d'un réseau territorial de professionnels,
- orienter les adolescents vers les quatre points d'accueil et les services spécialisés du Val-de-Marne.
 
Retrouvez toutes les informations sur le site de la Maison de l’adolescent : www.maisondeladolescent94.fr
 

La prévention spécialisée

Le Conseil départemental investit de façon importante cette médiation sociale et éducative originale. Il met a disposition des jeunes un accompagnement spécifique afin de prévenir des difficultés, voire un risque de marginalisation.
 
Cet accompagnement est réalisé par des éducateurs qui mènent des actions afin de faciliter une meilleure insertion des pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes en butte à des difficultés diverses (situation d’échec scolaire, problèmes de santé, rupture familiale, accès difficile à l'emploi et au logement, etc.).
 
Contrairement aux autres actions éducatives, ces interventions individuelles ou collectives ne s'imposent pas aux jeunes, mais nécessitent leur adhésion. L'objectif est de redonner confiance aux jeunes afin de faciliter la construction de projets.
 
Les actions menées s’appuient sur le vécu des jeunes et s’inscrivent nécessairement dans leur quartier, sur leur lieu de vie. C'est en effet à l'aide d'un partenariat de proximité (milieu scolaire, missions locales, associations) que des réponses éducatives correspondant aux besoins des jeunes sont recherchées. De fait, les équipes de prévention spécialisée, dans leur intervention, priviléfient :
  • travail de rue,
  • suivi individuel,
  • accompagnement collectif,
  • travail avec l’environnement familial des jeunes,
  • dynamisation des quartiers.
Dans le Val-de-Marne, le Conseil départemental subventionne 10 associations chargées de la mise en œuvre des actions de prévention spécialisée sur 28 communes. Les équipes d’éducateurs de rue interviennent généralement à l'échelle de la ville.
En 2012, le Conseil général (désormais le Conseil départemental) s'est fortement engagé pour renforcer les moyens de la prévention spécialisée avec la création de postes d'éducateurs supplémentaires.
 

En savoir plus :

Retour sur la convention signée le 1er février 2013, entre les associations de prévention et le Conseil général, afin de mieux lutter contre la marginalisation des jeunes dans le Val-de-Marne.

Les autres actions

Services et aides associés