Le Très Haut Débit

Le territoire val-de-marnais connaît encore des zones non irriguées par le haut débit et le très haut débit. Pour lutter contre la fracture numérique, le Département s’est engagé à fournir rapidement à tous les Val-de-Marnais un accès au Très Haut Débit (THD), dans le cadre de son Schéma d’aménagement numérique adopté en juin 2011.

Le Très Haut Débit, pour quoi faire ?

Le très haut débit permet un débit constant d’internet jusqu’à 100 Mb/s, là où l’ADSL offre, au mieux, un débit de 10 mb/s. Une ou plusieurs personnes peuvent utiliser le réseau simultanément, sans perte de débit. Grâce à sa puissance, le THD offre une meilleure qualité d’image que le haut débit. Le THD garantit la possibilité de recourir efficacement à la domotique. Les appareils connectés peuvent être gérés simultanément, sur place ou à distance, de manière fiable.

Moderniser les réseaux existants

Le Département a participé à la modernisation des réseaux « câblés » sur 28 communes. Les travaux de modernisation sont effectués pour le compte du Département par le SIPPEREC (Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour l’Electricité et les Réseaux de Communication) en partenariat avec la société Numéricable, propriétaire des réseaux câblés. Cette modernisation a été réalisée avec l’aide financière du Conseil Départemental sur les villes classées hors zone très dense par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) avec un investissement de 5 millions d’euros. Dans les villes classées en zone très dense, Numéricable modernise le réseau sur ses fonds propres.

Faciliter le déploiement de la fibre optique sur l’ensemble du territoire

Sur le territoire du Val-de-Marne, trois types de zones sont présentes : les zones très denses (ouvertes à la concurrence), les zones moins denses (sur lesquelles un seul opérateur peut déployer le réseau de fibre optique) et les zones prisent en charge par un opérateur public. Les opérateurs Orange et SFR se sont engagés en 2011 à faire les travaux nécessaires et à proposer des abonnements à la fibre optique dans 100% des zones moins denses du Val-de-Marne. Ils se sont répartis les communes sur lesquelles ils réalisaient les investissements.

Toutefois en 2014, l’Arcep a modifié la classification des « zones très denses » et « zones moins denses ». Cinq communes sont passées de la zone très dense à la zone moins dense (Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Fresnes, Thiais et Villeneuve-le-Roi). L’Arcep travaille donc à trouver, pour chacune de ces villes, un opérateur qui s’engage à déployer le réseau.

Début 2017, en résumé, le déploiement du réseau de la fibre optique dans le Val-de-Marne (ces informations n’ont pas de valeur juridique) :

  • Les villes ouvertes à la libre concurrence : Fontenay-sous-Bois
  • Les villes sur lesquelles Orange est intervenu : Arcueil, L’Haÿ-les-Roses.
  • Les villes sur lesquelles Orange devrait intervenir (ou est en cours d’intervention) : Alfortville, Bonneuil-sur-Marne, Bry-sur-Marne, Cachan, Champigny-sur-Marne, Charenton-le-Pont, Chevilly-Larue, Choisy-le-Roi, Créteil, Fresnes, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Joinville-le-Pont, le Kremlin Bicêtre, Maisons Alfort, Nogent-sur-Marne, Noiseau, Orly, Ormesson, Le Perreux-sur-Marne, Le Plessis-Trévise, La Queue en Brie, Rungis, Saint-Mandé, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice, Sucy-en-Brie, Thiais, Villejuif, Villiers-sur-Marne, Vincennes, Vitry-sur-Seine
  • Les villes sur lesquelles SFR est intervenu : Ablon-sur-Seine, Limeil Brévannes.
  • Les villes sur lesquelles SFR devrait intervenir (ou est en cours d’intervention) : Chennevières-sur-Marne, Valenton, Villeneuve-Saint-Georges, Villeneuve-le-Roi.
  • Les villes sur lesquelles Valofibre est intervenu : Mandres-les-Roses, Périgny-sur-Yerres, Santeny, Villecresnes.

Pour en savoir plus sur l’état du déploiement de la fibre optique dans votre commune, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie.

Carte du déploiement du très haut débit en Val-de-Marne
Carte du déploiement du très haut débit en Val-de-Marne

Une action de service public sur le Plateau briard

Aucun investissement privé n’était toutefois prévu pour quatre communes du Plateau briard : Villecresnes, Santeny, Mandres-les-roses et Périgny-sur-Yerres, territoire le moins dense du Val-de-Marne. Pour faire face à ce manque, le Département a confié une délégation de service public à la société Valofibre. Cette entreprise privée est chargée de réaliser les travaux, d’exploiter et d’entretenir le réseau sur le Plateau briard. Elle est financée par des investissements publics (Département, Région, Etat) et privés.

Valofibre réalise également, sur l’ensemble du département, le raccordement en fibre optique des équipements départementaux (espaces départementaux des solidarités, collèges, centre de protection maternelle et infantile, crèches départementales, etc.) et des lycées, grâce à une participation financière de la Région Ile-de-France.

A lire aussi