Le Département du Val-de-Marne va t-il disparaître ?

Un projet du gouvernement pourrait rayer d’un trait de plume les actions accomplies depuis 50 ans au service des Val-de-Marnais.

Le Département du Val-de-Marne vient de célébrer ses 50 ans d’actions au service des Val-de-Marnais. Tandis que cet anniversaire souligne la pertinence des politiques publiques développées au fil du temps, un projet pourrait rayer d’un trait de plume ce qui a été accompli.

Interview de Christian Favier, Président du Conseil départemental du Val-de-Marne

Qu'en est t-il de l'avenir du Val-de-Marne ?

Le président de la République a annoncé au Sénat sa volonté de « simplifier drastiquement les structures » du Grand Paris. La presse s’est fait écho des projets du chef de l’État dont l’un serait de supprimer les trois départements de la petite Couronne parisienne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) et de transférer leurs compétences à la métropole sans consultation de la population.

Des services publics vont-ils disparaître ?

Si le Département est supprimé, seules ses compétences obligatoires seront transférées d'office à une autre collectivité. C’est le cas par exemple des aides sociales (RSA, APA, PCH…), de l'enfance en danger, etc. qui sont une compétence obligatoire. Par contre, que deviendraient les 76 crèches départementales, les 18 parcs départementaux, les aides financières au forfait Améthyste pour les retraités, la distribution des ordinateurs aux collégiens ou encore le remboursement à 50% de la carte Imagine R pour les étudiants ? Comme bien d’autres politiques publiques utiles au val-de-marnais qui ne font pas partie des compétences obligatoires, ils risqueraient de disparaitre.

La réforme annoncée permettra t-elle de faire des économies ?

Les dépenses sociales (RSA, APA, PCH…) constituent le poste de dépenses le plus important du Département. Ses montants sont fixés par l’Etat. Chacun s'accorde à dire que le transfert de ces compétences permettra de faire des économies. Le seul moyen de faire des économies serait de transférer les compétences originales mises en oeuvre par le Département, c'est-à-dire la gestion des crèches, des parcs… à des entreprises privées. Cela signifierait que des services publics ouverts à tous aujourd’hui entreraient demain dans une logique de rentabilité, au détriment de la qualité et du pouvoir d’achat des Val-de-Marnais.

Quelles sont les échéances ?

Une conférence territoriale du Grand Paris dans le courant de l’automne devait permettre au président de la République de préciser son projet. Celle-ci a été reportée à une date ultérieure sans autre indication.

Signez la pétition pour défendre les services publics utiles à tous

Participez au débat, laissez un commentaire.

Commentaires

Super article. Très pédagogique et bien écrit.

JE DIS NON A LA SUPPRESSION DES DEPARTEMENTS

Une réforme sans consulter les populations je dit non

JE DIS NON A LA SUPPRESSION DES DEPARTEMENTS

Je dis non à la suppression de mon département du val de marne

A chaque pétition J'y ai participé pour conserver le nom de VAL-DE-MARNE du département où j'habite depuis bientôt 30 ans et mes parents et mes grands parents

Et tous les services liés au secteur arboriculture. Travaux sur les arbres d'alignement?
Merci d'avance.

Le département du Val-de-Marne ne doit pas être supprimé , il est vraiment très utile!

le département du Val de Marne ne doit pas être supprimé , compte beaucoup pour nous tous, il est vraiment très utile

Qui peut penser que les parcs départementaux disparaitraient simplement parce que la collectivité départementale qui les gère serait supprimée ?

Ces parcs, comme les autres compétences dites facultatives, seraient simplement transférés à la collectivité "héritière" du département, qui en reprendrait la charge.

Faire croire que le regroupement d'une collectivité avec une autre entraîne obligatoirement des suppressions de services publics est un argument fallacieux et démagogique.

Ce que cela entraîne, en revanche, c'est la suppression de postes d'élus.

Bonjour Louis,
La suppression du Département ou le regroupement de collectivités représente plusieurs risques pour les parcs.
Sans la garantie que l’institution héritière fera le choix de poursuivre cette politique publique et sans la garantie du transfert de moyens, comment assurer la préservation d’espaces verts et naturels en ville face à la pression foncière ?
Sans la garantie d’une politique de gestion durable des parcs, comment assurer une gestion respectueuse de l’environnement et de la biodiversité ?
Vous trouverez plus d’informations sur les actions du Département en faveur de la nature en ville ici :
> https://www.valdemarne.fr/le-conseil-departemental/cadre-de-vie/favoriser-un-developpement-equilibre-du-territoire#node-1191

Quel est l'intérêt de supprimer quelque chose d'utile et qui fonctionne.
Je dit un grand NON à la suppression des départements.

Bonjour,
Indéniablement c'est inouï. Je ne suis pas d'accord sur ce projet par le Gouvernement le président de la REPUBLIQUE !!!! M MACRON.
Trop c'est Trop. Vive La France Liberté, Égalité, Fraternité. NON STOP SVP MERCI.

Je dis non à la suppression des départements

Je dit NOOONNNNN ! à cette suppression de département sans l'avis de ces habitants , et une probable dévalorisation de ses actions en faveur de l'enfance surtout ( car concernée ) !
Pourquoi vouloir chercher des " sous" là ou il y en déjà si peu !
baisser le salaire de nos ministres et députés pour commencer! puis sans leur demander leur avis pour voir ...

Je dis NON!!!!!!

Je dis NONNNNN à la suppression des départements.

NOOOONNNN!!! à la suppression des départements.

je ne veux pas du tous pareil... je suis française d'origine de l’île de ré et j'habite le val de marne. Nous sommes riche de toutes nos différence. Je ne veux pas d'un nivellement ou tous seraient identique. Vive nos différences! et non à la perte d'une de nos identité. conservons NOTRE VAL DE MARNE!

Je dI non

je di nooooonnn

si ça passait qu'est qu'on deviendrai ? alors restons dans notre Val de Marne on y est bien et mobilisons nous le moment venu.......

Oui à la suppression du département. Les compétences seront transférées au territoire dans la continuité de la loi Notre. Les crèches, parc,... Ne disparaîtront pas, soit reprise par le territoire, soit par la commune.
De plus, faut il rappeler que le conseil départemental a été épinglé par la cour des comptes? Gaspillage de l'argent public?

Ajouter un commentaire