Conseil départemental

Conseil départemental

Solidarités

Intégrer et maintenir dans l’emploi des personnes en situation de handicap

Les personnes en situation de handicap peuvent bénéficier d'un accompagnement pour trouver ou conserver un emploi. Avec la RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), le Département rappelle son engagement pour une société plus inclusive, envers les personnes handicapées.

Pour limiter les impacts d'un handicap -visible ou invisible- sur son employabilité, toute personne concernée peut demander la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) auprès de la MDPH du Val-de-Marne.

La RQTH attribue un statut particulier à sa ou son titulaire et donne droit à différents avantages à la personne employée et à l’employeur, comme l'aide au maintien dans l'emploi. La personne détentrice de la RQTH n’a aucune obligation de déclarer son handicap à son employeur.

Lumière sur... le handicap invisible

80% des handicaps sont invisibles. En France, on compte 12 millions de personnes en situation de handicap. Parmi elles, plus de 9 millions ont un handicap invisible. Il peut s'agir d'atteintes liées à une maladie invalidante (sclérose en plaques, fibromylagie...), d'un trouble sensoriel, psychique, cognitif, mais aussi d'autisme, de crises d'épilepsie, de diabète etc. 

 

 

La MDPH, interlocuteur privilégié

La RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) permet d’aider les personnes en situation de handicap à accéder au monde du travail ou à maintenir leur emploi. La demande de RQTH s’effectue en déposant un dossier complet à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) permet de :

  1. bénéficier du soutien du réseau de placement spécialisé Cap Emploi ;
  2. accéder à des stages de pré orientation ou de rééducation professionnelle ;
  3. accéder aux contrats de travail "aidés" ;
  4. bénéficier d’aides pour obtenir un aménagement du poste de travail adapté au handicap ;
  5. accéder à des formations professionnelles qualifiantes et adaptées au handicap. 

 

Recruter des personnes handicapées : l'obligation d'emploi dans les entreprises publiques et privées

Femme en fauteuil roulant dans un bureau face à un homme valide
©Freepik
Tout employeur d'au moins 20 salariés doit employer des personnes en situation de handicap dans une proportion de 6 % de l'effectif total. L'obligation d'emploi concerne tous les salariés et toutes les salariées du secteur privé ou public, quelle que soit la nature du contrat. L'employeur doit déclarer chaque année le nombre d'emplois occupés par un travail handicapé pour justifier qu'il respecte son obligation d'emploi. Si l'employeur ne respecte pas son obligation d'emploi, il doit verser une contribution annuelle.

C'est la loi du 10 juillet 1987 qui a mis en place l'obligation d'emploi des travailleurs handicapées (OETH). La loi 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées en revoit certaines dispositions tout en renforçant les mécanismes d'incitation à l'embauche.

L'emploi des personnes en situation de handicap au sein du Département 

Depuis 2007, le Département du Val-de-Marne est engagé dans une politique volontariste et active en faveur des personnes en situation de handicap. Également très impliquée dans l'intégration et le maintien dans l'emploi de son personnel en situation de handicap, la collectivité a atteint, en 2022, un taux d'emploi de 7,9% de personnes en situation de handicap.

L'engagement du Département se traduit aussi par des actions de soutien et d’accompagnement. En 2021, 64 agents bénéficiaires de l'obligation d'emploi ont sollicité la Mission handicap (Miha).

Au Département, chaque agent présentant un handicap peut bénéficier d’un accompagnement spécifique et d’un suivi médical personnalisé et renforcé par le biais de la Mission Handicap et de la médecine préventive.

>> En savoir plus sur les offres d'emploi au sein du Conseil départemental <<

 

Aide à l'intégration socioprofessionnelle

Les Établissements et services d’aide par le travail (ESAT)

Ces structures s’adressent aux personnes en situation de handicap qui ne sont pas assez autonomes pour travailler en milieu ordinaire ou dans une entreprise adaptée. Elles leur permettent d’exercer une activité professionnelle tout en bénéficiant d’un soutien médicosocial et éducatif.

Une décision favorable de la CDAPH est nécessaire (demande à formuler auprès de la MDPH).

  • Pour plus de renseignements, contacter l’espace autonomie de votre territoire ou la MDPH 

Les Centres de formation d’apprentis (CFA)

Ces organismes de formation s’adressent aux jeunes apprentis de 16 à 25 ans. Ils leur fournissent une formation générale et technologique en complément de la formation reçue en entreprise. Une personne en situation de handicap n’est pas concernée par cette limite d’âge et peut bénéficier d’un contrat d’apprentissage aménagé. 

Les missions locales

Structures réservées aux jeunes de 16 à 25 ans, en situation de handicap ou non, elles ont pour mission de les accompagner dans leur projet professionnel en leur apportant un suivi personnalisé et en favorisant leur accès à l’emploi. 

Pôle emploi

Sur chaque site, des conseillers spécialisés accompagnent les personnes reconnues travailleurs handicapés dans leurs démarches par le biais de services adaptés: informations sur la législation en vigueur, aide dans le parcours vers l’emploi, proposition d’offres d’emploi adaptées aux personnes en situation de handicap, etc.

Cap Emploi

Présents dans tous les départements, ces organismes proposent gratuitement d’accompagner les personnes en situation de handicap dans leur recherche d’emploi, leur projet de formation et leur prise de poste.

Une décision favorable de la CDAPH est nécessaire (demande à formuler auprès de la MDPH).

A lire aussi

Les autres actions

Services et aides associés