Vie associative / Citoyenneté

Un plan d’actions pour l’égalité

Le Département a adopté à l’unanimité un plan d’actions pour l’égalité entre les femmes et les hommes le 13 décembre 2010.

En janvier 2008, le Conseil général (maintenant Conseil départemental) a signé la charte européenne pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans la vie locale et s’était engagé à adopter un plan d’actions en faveur de l’égalité. Ce plan a été construit dans le cadre d’une démarche participative associant des groupes de citoyens et des représentants des services départementaux.

La mise en œuvre de ce plan fera l’objet d’un rapport annuel qui sera présenté à la Commission permanente du Conseil départemental.

Le plan d’actions

Favoriser l’éducation à l’égalité

Il s’agit de s’attaquer à la transmission des stéréotypes pour modifier en profondeur les relations entre les filles et les garçons, dans la continuité d’actions d’ores et déjà menées auprès des collégiens telles que « Cet autre que moi / Je-tu-il » ou des interventions des professionnel(-le)s des centres de Planification et d’Éducation familiale.
De plus, les schémas et plans en cours d’élaboration dans les directions relevant du pôle Enfance-Famille intégreront la prise en compte de cette notion.

Des actions nouvelles

  • Généraliser les ateliers de prévention et de sensibilisation autour des questions d’égalité filles/garçons et du respect mutuel, prévus dans le Projet éducatif départemental.
  • Former les professionnel(-le)s de la petite enfance et réfléchir aux postures professionnelles.

Favoriser l’égalité d’accès aux droits

Dans la continuité des actions menées par les services du Conseil général, il est proposé de mieux faire connaître aux femmes et aux hommes les droits existants (citoyenneté, santé, logement, contraception, etc.), et de les informer sur les remises en cause et les différences mesurées entre le droit et son application. Il s’agit aussi de se doter d’outils de mesures et de données sexuées.

Des actions nouvelles

  • Faire connaître les droits existants et informer sur les remises en cause et les différences mesurées entre le droit et son application.
  • Réalisation d’une étude auprès des dirigeant(e)s d’associations.

Favoriser toute initiative visant à l’équilibre et au partage des rôles des femmes et des hommes dans la vie quotidienne.

Il s’agit de mener des actions spécifiques en direction des professionnels de l’enfance et de l’action sociale afin de les sensibiliser et les former à l’égalité. De plus, la mise en oeuvre d’actions décidées dans le cadre du Projet éducatif départemental, telles que la mise en place des espaces parents ou encore les actions de médiation interculturelle, contribueront à cet objectif. Il est proposé aussi des temps de réflexion et de débat avec la population et les partenaires territoriaux.

Des actions nouvelles

  • Sensibiliser et former les professionnels de l’enfance, de la petite enfance et de l’action sociale, engager une réflexion sur les postures professionnelles avec le public accueilli.
  • Organiser des temps de rencontre afin de mieux appréhender les évolutions de la société par exemple, sur les formes des structures familiales, sur les points de résistance à l’égalité (partage des travaux domestiques), ou encore sur des questions d’actualité.

Combattre toutes les formes de domination : lutter contre les violences conjugales

Les violences conjugales, subies par des femmes de toutes origines, de toutes catégories sociales et de tous âges, constituent des atteintes aux droits des femmes, à l’exercice de leurs droits et libertés fondamentales.
Cette violence perpétue la subordination des femmes et la répartition inégale des pouvoirs entre les sexes. Quatre axes ont déjà été actés par le Bureau départemental de septembre 2008 :

  • prévenir et informer le grand public et les victimes ;
  • former, informer les professionnels et coordonner leurs actions
  • prendre en charge les victimes ;
  • agir auprès des enfants de femmes victimes.
    Il s’agit de poursuivre leur mise en oeuvre.

Sensibiliser les Val-de-Marnais(-es) à la notion des rôles intériorisés

Le dépassement des rôles intériorisés ne peut se décréter, c’est pourquoi cet objectif sera soutenu par des actions de communication et de rencontres publiques. Il s’agit aussi de faire connaître le plan d’actions à la population.

Des actions nouvelles

  • Organiser des rencontres publiques.
  • Construire des initiatives dans les lieux d’accueil du public sous des formes diverses avec des outils adaptés permettant de toucher des publics divers. Des débats autour d’un partage plus équitable des tâches domestiques pourront être organisés.

Mettre en réseau les acteurs de l’égalité sur le territoire

Dans la continuité des initiatives existantes (journée du 8 mars, débats, etc.), la mise en réseau des acteurs, notamment associatifs, sera développée.

Des actions nouvelles

  • Le Conseil départemental proposera à l’ensemble des acteurs (villes, associations, entreprises...), des temps d’échange réguliers sous des formes appropriées.

Lutter contre les stéréotypes dans les métiers

À l’instar de la campagne de communication externe de présentation de l’observatoire de l’Égalité reprenant la campagne interne de communication « Deux années pour casser les clichés », il s’agit de lutter contre les représentations liées au sexe des métiers.
Il est proposé d’agir dès le collège afin de permettre l’accès à la formation sans discrimination pour toutes et tous, dans la perspective de construire un parcours professionnel ouvrant sur plus de choix de métiers diversifiés.

Des actions nouvelles

  • Intégrer dans les fiches métiers du Département une présentation mixte des métiers.
  • Permettre aux collégiens de découvrir la mixité des métiers lors de l’accueil en stage dans les services du Conseil général.
  • Favoriser la découverte de l’ensemble des métiers aux collégiennes et collégiens.

Favoriser l’insertion professionnelle

Il s’agit aussi de favoriser la mixité dans les actions d’insertion et dans les actions collectives menées par la direction de l’Action sociale.
Dans le cadre du prochain Plan départemental d’insertion (PDI), il sera travaillé une offre d’insertion professionnelle plus mixte conduisant à un emploi durable et à temps complet pour les femmes.
L’insertion professionnelle des femmes ex-bénéficiaires de l’API (Allocation parent isolé), aujourd’hui bénéficiaires du RSA, sera aussi abordée dans ce cadre. Le Département va aussi adopter prochainement un Plan départemental pour l’emploi (PDE). Dans le cadre des actions-phares mises en oeuvre, l’égalité entre les femmes et les hommes sera intégrée.

Des actions nouvelles

  • Favoriser la mixité dans les actions d’insertion et dans les actions collectives menées par la direction de l’Action sociale.
  • Intégrer l’égalité dans le Plan départemental pour l’emploi et dans le prochain Plan départemental d’insertion.

Des orientations dans le domaine des ressources humaines au service de l’égalité hommes/femmes

En tant qu’employeur, le Département peut directement agir pour l’égalité entre les femmes et les hommes, agents départementaux.
Les axes d’intervention ont été votés par le Bureau départemental en septembre 2008.

Des actions nouvelles

  • La politique de recrutement, la politique de mobilité interne par la construction de parcours de formation spécifiques, l’accompagnement des cadres à l’accueil des stagiaires et des apprentis sur des métiers en favorisant la mixité, ou encore l’organisation de forums métiers internes et de mini-stages ou de journées portes ouvertes pour les agents.
  • Généraliser l’outil d’auto-diagnostic dans toutes les directions départementales et inclure les objectifs dans les contrats de partenariat liant la direction concernée et la direction des Ressources humaines.

Rendre le personnel départemental acteur de l’égalité

Il s’agit de mener des actions de sensibilisation, de former le personnel à l’égalité et de susciter la réflexion.

Des actions nouvelles

  • Organiser des conférences, des initiatives diverses sur les lieux de travail, y compris déconcentrés.
  • Former le personnel à l’égalité et susciter la réflexion par la mise à disposition d’ouvrages tant professionnels, avec la création d’un rayon « égalité » au centre de documentation, que de romans ou d’autres types d’ouvrages à la bibliothèque du personnel.
  • Revoir les pages Intranet de l’observatoire de l’Égalité.

Les autres actions