Ciné-débat : Un nuage sur le toit du monde

mis à jour le 14/12/2018

De la pollution jusqu'aux sommets de l’Himalaya ? C'est la découverte faite par une expédition de scientifiques sur les plus hauts sommets de la Terre. Un film réalisé à 5000 mètres d'altitude.

Informations pratiques

Mardi 29 Janvier 2019 à 20h00

Accueil avec apéritif artisanal, bio et local à 19h30  

Cinéma du Palais

40 allée Parmentier, 94000 Créteil

Métro ligne 8, Créteil-Université

De l'air à l'atmosphère

Dans ce nouveau cycle de l’UPEDD la qualité de l’air est présentée comme une préoccupation autant physique que sociale, mais la pollution de l'air est aussi un phénomène local autant que planétaire. Ce film documentaire est une première approche de cette question, des liens entre l'air, l'atmosphère globale et le changement climatique.     

Un nuage sur le toit du Monde, film documentaire 

Réalisatrice  Agnès Moreau, 2012, 52 min.

Coproduction Le Miroir, Arte France, ICIMOD, IRD, CNRS Images, avec la participation du Centre National du Cinéma, de la Procirep-Angoa, de Media Development

L'air de l'Himalaya est aussi pollué que celui des villes d'Europe" : c'est par ce titre choquant que le grand public a été informé en octobre 2008 des résultats de mesures atmosphériques réalisées à plus de 5 000 mètres d'altitude, au pied de l'Everest. Après la découverte d'un gigantesque nuage de pollution sur l'océan indien, une équipe scientifique franco-italienne venait en effet de relever pour la première fois des taux de concentration de particules de suie surprenants dans un espace aussi vierge que les hauts sommets himalayens.
Des images-satellites aux foyers des paysans népalais en passant par une pyramide de verre, véritable laboratoire du futur implanté à 5 000m d'altitude, le film enquête sur ce phénomène qui met en évidence les liens entre pollution, réchauffement climatique, système hydraulique et agriculture de la région. Il suit des équipes multidisciplinaires parties étudier les interdépendances de l'air, de la neige, de l'eau et de la glace, à la recherche de solutions possibles.

Dans ce film il est possible de voir les conditions dans lesquelles des scientifiques ont pu mesurer des pics de pollution sur le "toit de monde", plus forts que dans certaines villes européennes. Une découverte qui montre que la pollution de l'air n'est peut-être pas un phénomène local. Mais quelle influence et quels liens ce nuage peut-il avoir avec le réchauffement climatique ? 

Intervenants scientifiques français du film

Yves Arnaud (IRD) | Laboratoire d’Études des Transferts en Hydrologie et Environnement (LTHE - IRD / Université Grenoble 1 / CNRS / Institut Polytechnique de Grenoble / IRSTEA), Grenoble
Etienne Berthier (CNRS) | Laboratoire d’Études en Géophysique et Océanographie Spatiales (LEGOS - CNRS / Université Toulouse 3 / CNES / IRD), Toulouse
Pierre Chevallier (IRD) | Laboratoire Hydrosciences (HSM - CNRS / Université de Montpellier / IRD), Montpellier
Paolo Laj (Université Grenoble 1) | Laboratoire de glaciologie et géophysique de l’environnement (LGGE - Université Grenoble 1 / CNRS), St Martin d’Hères
Ornella Puschiasis | Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE - CNRS / CEA / Université Versailles St Quentin), Gif-sur-Yvette
Joëlle Smadja (CNRS) | Centre d’Études Himalayennes (CNRS), Villejuif

 

 

 

 

 

La protection de la qualité de l’air

Routes, autoroutes, aéroports …. Ces sources de bruit sont aussi des sources de polluants...

Services et aides associés

A lire aussi