Conseil départemental

Un nouvel élan pour l'ESS en Val-de-Marne

mis à jour le 20/12/2016

Dans un contexte législatif et financier difficile pour les collectivités locales, le Département réaffirme son soutien à l’économie sociale et solidaire en Val-de-Marne. « Nous devons garder le cap de la construction d’une alternative économique. »

Des employés préparent l’installation du chantier de maraîchage de Val Bio Île-de-France sur le site départemental de la Plaine des Bordes. ©Michael Lumbroso
Des employés préparent l’installation du chantier de maraîchage de Val Bio Île-de-France sur le site départemental de la Plaine des Bordes. ©Michael Lumbroso

En janvier 2015, le réseau ESSaimons en Val-de-Marne ! a été lancé avec les acteurs qui contribuent au développement d’un modèle de société alternatif. Très engagé au sein du réseau, le Conseil départemental  maintient son investissement en faveur d’une économie qui profite aux hommes plus qu’au capital.

En septembre 2015, Pierre Bell-Lloch, Conseiller départemental délégué notamment à l’emploi, l’insertion professionnelle et l’économie sociale et solidaire, a rappelé l’engagement du Département aux côtés des acteurs qui font l’ESS en Val-de-Marne :

« Le Département s’engage avec vous pour être innovants et poursuivre le développement de l’économie sociale et solidaire sur le territoire. Les enjeux en termes d’emploi sont très forts, nous devons garder le cap de la construction d’une alternative économique. L’ESS, c’est une vision de la société qui repose avant tout sur des valeurs humaines et de constructions communes plutôt que sur l’appât du gain. »

L’action du Département en faveur de l’économie sociale et solidaire, c’est quoi ?

  • L’animation et l’aide à la structuration  du réseau ESSaimons en Val-de-Marne !
  • Un appel à projets annuel et un dispositif de soutien aux acteurs
  • Des investissements en faveur de projets structurants pour le territoire (ex. Installation du chantier d’insertion de Val Bio Ile-de-France sur le site départemental de la Plaine des Bordes pour une activité de maraîchage biologique)
  • La mobilisation des acteurs de l’économie sociale et solidaire pour la mise en œuvre de nombreux axes politiques : culture, action sociale, insertion professionnelle, sports, handicap…

Quel avenir pour le soutien à l’ESS ?

Dans un contexte législatif et budgétaire très contraint pour le Conseil départemental du Val-de-Marne, Pierre Bell-Lloch n’hésite pas à s’engager dans la poursuite des efforts entrepris par le Département :

« A partir de 2016, l’action du Département en faveur de l’économie sociale et solidaire devra être repensée du fait de la nouvelle répartition des compétences déterminée par la Loi NOTRe. En outre, le Département doit relever le défi d’un budget très fragilisé, composé de recettes en forte diminution et de dépenses croissantes dont certaines ne sont pas compensées par l’Etat.

Néanmoins, malgré ces difficultés qui nous sont imposées, le Département restera mobilisé aux côtés des acteurs de l’économie sociale et solidaire pour soutenir et poursuivre le développement de cette alternative économique essentielle au devenir de notre société. »

 

Services et aides associés

A lire aussi