Conseil départemental

Amandine Trizac-Lejemble, de l'association Créations omnivores : "Nous accompagnons les femmes pour leur redonner en confiance"

mis à jour le 24/02/2021

Depuis 2018, l'association Créations Omnivores propose "Elles osent !", un parcours de formation destiné aux habitantes des quartiers prioritaires, financé notamment par le Département. La directrice adjointe de l'association, Amandine Trizac-Lejemble, raconte la génèse de l'idée.


Amandine Trizac-Lejemble, directrice adjointe de Créations omnivores (©M. Aumercier)

« Je conçois ma vie professionnelle comme un engagement. J’ai besoin de croire chaque jour à ce que je fais ! ».

Diplômée de sciences politiques, Amandine Trizac-Lejemble choisit le levier associatif pour défendre « ses valeurs » : les droits des femmes, l’égalité, la lutte contre les discriminations… Le déclic ? Une année au Nicaragua, en Amérique centrale, où l’étudiante rencontre des féministes engagées pour la cause des femmes dans leur pays.

À 23 ans, Amandine poursuit son exploration en Équateur, auprès des Shuars (autrefois appelés Jivaros) qui peuplent la forêt amazonienne. « Cette expérience m'a profondément bouleversée. J'ai appris à me décentrer de mon prisme occidental, à écouter et à regarder les autres, sans les juger. »

L’idée est de rendre aux femmes leur capacité d’agir. Nous les accompagnons en leur redonnant confiance en elles.

De retour en France, la jeune femme devient animatrice pour l’association humanitaire Paroles de femmes, à Massy, où elle s’emploie à « déconstruire » les stéréotypes de genre, avant d’être chargée de développement pour la Fédération nationale Solidarité femmes-3919. Puis vient l’association d’insertion Créations omnivores, à Choisy-le-Roi, en 2015. C’est du fruit de leur collaboration que naît en 2018 « Elles osent ! », un parcours de formation destiné aux habitantes des quartiers prioritaires, financé notamment par le Conseil départemental.

« L’idée est de rendre aux femmes leur capacité d’agir. Nous les accompagnons vers un projet professionnel, une formation ou la création d’entreprise en leur redonnant confiance en elles. » Se mettre en valeur, s’affirmer dans la sphère publique ou professionnelle… Loin d’être une évidence pour de nombreuses femmes.

« Après mes études, je n'ai pas postulé à certains postes par manque de confiance en mes capacités, témoigne Amandine. Créer et gérer mes propres projets m'a pris plus de temps qu’à beaucoup d'hommes, à diplômes et compétences équivalentes. »

À 37 ans, la directrice adjointe de Créations Omnivores est bien déterminée à poursuivre son action. Objectif en 2021 : poursuivre les ateliers « Elles osent ! » dans six villes du Val-de-Marne et les développer dans d’autres communes comme Créteil.

Ce témoignage est issu du numéro de février 2021 du magazine ValdeMarne