Conseil départemental

La période du "pourquoi" : un dialogue sans fin ?

"Pourquoi" : votre enfant n’a que ce mot à la bouche ? À votre tour, vous vous demandez pourquoi toutes ces questions ? Les psychologues du Département vous décryptent le phénomène.

Cet article a été préparé avec Naïs Arzur, Hermine Brill-Plantecoste et Frédérique Delaire, psychologues au Département du Val-de-Marne.

Les gestes avant la parole

Avant même de parler, l’enfant se pose une multitude de questions. Il vous questionne sur son environnement avec des gestes et notamment par le "pointage". Par ces questionnements, l'enfant attire votre attention. Rapidement, il vous fera comprendre qu’il veut que vous lui expliquiez.

L’enfant découvre alors que cela lui permet de maintenir le lien avec vous - surtout lorsqu’il commence à acquérir une certaine motricité. C’est un moyen de garder une connexion avec l’adulte même lorsqu’il n’est pas dans ses bras. 

Les questions aident l'enfant à trouver sa place

En grandissant, l’enfant découvre le langage oral et ses différentes utilisations. Il prend conscience de sa place dans le monde.

Au fil de ses questions, il cherche à comprendre comment fonctionne le langage. Cela lui permet de mieux se représenter la place qu’il occupe dans son environnement et de se rassurer. Ainsi, poser la même question plusieurs fois à la même personne lui permet d'appréhender toutes les facettes de l'univers qui l'entoure. Il s'agit également d'un exercice qui favorise son développement à travers la découverte de l’autre et les différentes façons de penser.

En questionnant l’adulte, l'enfant se rassure et poursuit son développement

Quel que soit son âge, l’enfant a besoin de se sentir en sécurité pour continuer son développement le plus sereinement possible. Questionner l’adulte, qui est pour lui sa référence, est un moyen d’y parvenir. Cela est tout à fait normal, c’est une étape qui l’aide à grandir. L’enfant est comme un "petit scientifique" qui a besoin de nourrir sa curiosité. 

A lire aussi