Conseil départemental

Perturbateurs endocriniens : risque, effets, comment les éviter ?

mis à jour le 29/06/2021

Les perturbateurs endocriniens sont largement présents dans notre quotidien alors qu'ils favoriseraient certains cancers, diminueraient la fertilité et influeraient négativement sur le développement des bébés. Quels sont-ils ? Où les trouve-t-on ? Comment se protéger ?

 perturbateurs endocriniens
© Shutterstock
Avec Barbara Azcona, pédiatre en centre de PMI au Département du Val-de-Marne.

C’est quoi un perturbateur endocrinien ?

La santé dépend du bon fonctionnement du système endocrinien qui régule la sécrétion d'hormones essentielles au métabolisme, à la croissance, au développement notamment cérébral. 

Selon la définition donnée par l’OMS en 2002 "un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange de substance exogène (d’origine naturelle ou artificielle) qui altère au moins une fonction du système endocrinien avec pour conséquences des effets néfastes sur la santé, et sa progéniture".

Perturbateurs endocriniens : quels sont les risques ?

Les perturbateurs endocriniens peuvent avoir des effets néfastes sur la santé humaine, la faune et l'environnement. 

Ils sont connus pour interférer sur la croissance et être associés à diverses maladies : trouble de la fonction thyroïdienne, baisse du quotient intellectuel, obésité, diabète, cancers, trouble de la reproduction.

Il existe une grande variété de perturbateurs endocriniens et des sources de contamination différentes qui peuvent intervenir in-utéro, par ingestion, par inhalation ou par contact cutané.

Une plus grande vulnérabilité est observée durant les 1000 premiers jours de l'enfant - qui correspondent à la période fœtale (depuis le quatrième mois de grossesse) juqu'aux deux premières années de vie.

L'exposition simultanée à plusieurs perturbateurs endocriniens entraîne des effets majorés ; c'est "l'effet cocktail".

Quels sont les produits dangereux ?

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans de nombreux produits ou objets du quotidien (détergents, cosmétiques, vêtements...), y compris dans les meubles ou certains produits alimentaires.

Les 7 principaux pertubateurs endocriniens sont :

  1. le bisphénol,
  2. les phtalates,
  3. le paraben,
  4. les composés perfluorés et téflon,
  5. le triclosan,
  6. les pesticides
  7. et les additifs.

Il existe aussi des perturbateurs endocriniens d’origine naturelle comme les phytoestrogènes présents notamment dans le soja ou dans certaines huiles essentielles.

Comment se protéger des perturbateurs endocriniens ?

Il est impossible de tous les supprimer car on en trouve partout. Mais, certains gestes simples du quotidien permettent de diminuer de manière importante l'exposition aux perturbateurs endocriniens.

  • Aérer 10 minutes par jour matin et soir.
  • Diminuer le nombre de produits de soin.
  • Choisir des produits rinçables.
  • Laver et éplucher les légumes.
  • Eviter de chauffer les plastiques au micro-ondes.
Les équipes des centres de PMI (protection maternelle et infantile), les sages-femmes et les puéricultrices qui effectuent des visites à domicile sont disponibles pour répondre à vos questions.


A lire aussi