Conseil départemental

Surpoids : prévenir et agir dès la maternelle

mis à jour le 01/06/2022
Tous les ans, un bilan de santé est effectué auprès des enfants en moyenne section par les professionnels de la Protection Maternelle et Infantile du Département. L’objectif : détecter d’éventuels problèmes de santé le plus tôt possible avant qu’ils ne deviennent plus difficiles à résoudre. Le surpoids en fait partie.
Avec Patricia Goyenne, cheffe du service départemental des bilans de santé en école maternelle et le docteur Sheila Viola, pédiatre en centre de protection maternelle et infantile (PMI)

Bilan de santé à l'école Maternelle de Choisy-le-Roi ; photo : A. Bonnemaison

Le Département organise des bilans de santé dans toutes les écoles maternelles du Val-de-Marne. Cela concerne environ 19 000 enfants de 4 ans, en moyenne section.

Une infirmière puéricultrice et une auxiliaire de puériculture réalisent ces séances de dépistages : dentaire, visuel, auditif, développement psychomoteur et développement du langage, le poids et la taille, etc. "Pour ces évaluations, on se sert aussi des observations de l’enseignant et de la famille. Les parents peuvent être présents s’ils le souhaitent", souligne Patricia Goyenne. Les vaccins obligatoires sont aussi vérifiés.

Un suivi en cas de surpoids 

42% des enfants qui ont bénéficié des bilans de santé en 2020-2021 ont été orientés
En cas de problème, les enfants et leur famille sont invités à consulter leur médecin généraliste, leur centre de PMI, ou des professionnels de santé spécialisés. Les situations les plus fréquentes selon Patricia Goyenne : "les caries, les problèmes de vue et  le surpoids".

L'impact de la crise sanitaire

Si la moyenne des enfants en surpoids était d’environ 8,6% avant la crise sanitaire et les différents épisodes de confinement, elle a grimpé à 11,2% en 2020-2021, comme en atteste l'étude scientifique menée par une équipe de la protection maternelle et infantile (PMI) et publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France en avril 2022.

La prise en charge du surpoids nécessite un accompagnement pluridisciplinaire coordonné sur le long terme (pédiatre, psychologue, diététicien…). Les équipes des centres de PMI et du service des bilans de santé du Département ont bénéficié d’une formation dispensée par le Réseau de Prévention de l’Obésité Pédiatrique (RéPOP), explique Patricia Goyenne.

Prise en charge

Des conseils et un accompagnement individualisé sont proposés aux enfants de moins de 6 ans pour que la prise en charge soit la plus efficace possible. "Nous avons aussi mis en place un kit d’outils ludiques comme un arc-en-ciel des aliments, pour aborder les questions de nutrition et permettre que les changements d’habitudes impliquent toute la famille", précise la pédiatre Sheila Viola.


Atelier nutrition en centre de PMI ; crédit photo : M. Génon

Des ateliers adaptés

Pour les 2-6 ans

Dans les PMI, des ateliers de motricité libre ont lieu pour les enfants en surpoids... ou non. À la fin de 6 séances, il est proposé aux parents d’inscrire leur enfant dans une association locale pour continuer ce type d’activité physique.

Pour les 11-14 ans et les 15-20 ans

Le Département organise pour les adolescents en situation de surpoids ou d’obésité des ateliers thérapeutiques autour de la nutrition et de l’estime de soi. Une consultation individuelle avec une infirmière précède les 16 séances d’ateliers collectifs, où plusieurs intervenants se succèdent : diététicienne, psychologue, coach en image, professionnel de l’activité adaptée, etc.

Cet article est issu du magazine P'tits Mômes n°59, avril 2022, à retrouver sur le kiosque.

 

Bilans de santé dans les écoles maternelles

Chaque année, les services départementaux de la protection maternelle et infantile …

Services et aides associés