Conseil départemental

La CLE, pour ouvrir les débats et concilier les usages à travers la concertation

mis à jour le 21/07/2014

Présentée comme un petit « Parlement de l’Eau », la Commission Locale de l’Eau réunit les usagers et gestionnaires du bassin versant. L’élaboration d’un SAGE est ainsi une expérience réussie de concertation pour mutualiser les connaissances, et travailler de concert à une gestion durable et intégrée de nos ressources aquatiques.



Réunion de la CLE du SAGE Marne Confluence

Une gouvernance locale de l’eau…

La CLE est une assemblée délibérante qui assure l’élaboration du SAGE, sa consultation et le suivi de sa mise en œuvre. Elle est composée de trois collèges :

  • les collectivités territoriales et leurs groupements (au moins la moitié des membres) ;
  • les usagers, organisations professionnelles et associations (au moins le quart des membres) ;
  • l’Etat et ses établissements publics (le reste des membres).

C’est un lieu de gouvernance locale, à l’échelle d’un bassin versant, où se cotoient des acteurs très différents, avec une représentation importante de la société civile. Le consensus y est recherché, chaque membre ayant la possibilité d’exprimer son avis et de prendre position.

…plébiscitée par ses membres…

Les membres de la CLE sont unanimes sur l’intérêt et la plus-value apportée par ce mode de gouvernance.

  • Représentant des usagers au sein du Bureau du SAGE Marne Confluence, Laurent Chéry-Drouet, qui représente le Comité départemental de Canoë-Kayak du Val-de-Marne, témoigne ainsi des connaissances apportées par la CLE, permettant d’élargir ses horizons dans le domaine de l’eau, et de comprendre nos interactions avec des milieux parfois méconnus, comme les zones humides.
  • Impliqué depuis les débuts du SAGE Bièvre en tant que Président de la Commission « Maîtrise des ruissellements », Maurice Véret, de l’association du SECDEF, qui représente des usagers de Fresnes ayant souffert d’inondations par débordements de réseaux, a pu défendre le point de vue de ces usagers, en faisant valoir l’importance des ruissellements pluviaux.
  • Pour Sandrine Bénézet, ingénieur au sein du Département du Val-de-Marne, qui participait à la CLE du SAGE de l’Yerres lors de son élaboration, la réunion des différents acteurs sur un territoire qui comporte plusieurs départements permet d’avoir une vision globale amont-aval du bassin versant, tout en considérant les spécificités locales.

…qui permet d’aller de la défense de leurs intérêts vers une conciliation des usages

La confrontation des visions des uns et des autres, l’organisation de visites de terrain et le partage des connaissances, permettent de prendre en compte la complexité des problématiques de l’eau dans toutes leurs composantes. Les membres de la CLE sont des acteurs locaux, qui connaissent leur territoire, ce qui permet d’aborder ces questions de façon concrète et opérationnelle, tout en ayant un regard élargi au bassin versant.

La CLE permet de prendre conscience de la diversité des acteurs de l’eau – usagers et gestionnaires, réunis par une rivière qu’il faut préserver sur des territoires administratifs différents, et de la nécessité de s’entendre pour concilier les usages dans un respect mutuel.



Bords de Marne