Chiffre clé … 28 millions d’euros c’est le montant des sommes débloquées par l’Etat pour le secteur associatif.

La suppression de la majorité des emplois aidés n’a pas permis aux personnes éloignées de l’emploi d’accéder à un emploi durable et leurs nouveaux critères d’éligibilité depuis leur transformation en parcours emplois compétences ont rendu leur accessibilité contraignante.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education et de la jeunesse Gabriel Attal révèle qu’une enveloppe de 28 millions d’euros sera consacrée à pérenniser des emplois dans le secteur associatif : cet apport s’inscrit dans le « grand plan » annoncé à l’issue du grand débat.

Cette enveloppe permettra de financer 4.000 postes à hauteur de 7.000€ par an jusqu’à l’horizon 2022. Le secrétaire d’Etat a indiqué que ce sont les services de l’Etat et les associations qui définiront à quel.les demandeur.ses d’emploi les postes seront attribués mais annonce d’ores et déjà que les territoires ruraux et les quartiers prioritaires des villes seront favorisés dans la démarche.

L’affectation de ces postes est annoncée pour 2020.