La parole à Mickael Vartuaroglu, chargé de projet ESS à Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA, EPT11)

mis à jour le 07/11/2019

En novembre, c’est le mois de l’ESS : lumière sur les initiatives portées par l’EPT 11 Grand Paris Sud Est Avenir.

Quelles initiatives organisez-vous à l’occasion du mois de l’ESS ?

Nous co-organisons avec le Département du Val-de-Marne 2 actions pendant le mois de novembre.
La première aura lieu le 8 novembre à la Maison du handball : il s’agit d’une convention d’affaires appelée le « Top Ten » organisée par nos collègues du Développement économique et qui aura pour objectif de réunir d’une part, les grandes entreprises qui ont un impact sur le territoire et d’autre part, les TPE/PME locales. Nous avons convié à cette manifestation les structures de l’ESS, notamment associatives, afin de créer du lien et pourquoi pas des partenariats avec les entreprises « classiques ».

La deuxième action se tiendra le 21 novembre à l’UPEC et prendra la forme d’une série d’ateliers thématisés qui ont été décidés en collaboration avec le groupe de travail ESS du bassin d’emploi. L’objectif de ce dispositif piloté par l’Etat et la Région est de rassembler les acteurs de l’emploi, de la formation et du développement économique du territoire afin de déterminer collectivement des enjeux particulièrement prégnants pour le territoire dans ces domaines et de travailler ensemble pour y répondre. Cela doit notamment permettre de mieux mobiliser les dispositifs nationaux, régionaux et locaux existants, au plus près des besoins réels du territoire.

Le 1er atelier portera sur la thématique des Jeux Olympiques et sera animé par ESS2024, une plateforme et un collectif d’opérateurs qui agissent pour associer les acteurs de l’ESS aux Jeux Olympiques de 2024.

Le 2ème atelier sera sur le sujet des coopératives éphémères et sur la problématique suivante « comment inciter les étudiant.es à s’impliquer dans l’ESS ? ». Cet atelier sera animé par Coopaname, la coopérative de référence qui œuvre pour promouvoir les coopératives d’activités et d’emploi.

Le 3ème atelier aura pour objet le mécénat de compétences et sera animé par Probonolab, structure qui agit pour le partage de compétences sous toutes ses formes, et par BGE ADIL, réseau d’agences qui accompagne les entrepreneur.es dans leur activité.

Cette action se clôturera par une plénière autour des tiers-lieux, animé par la Chambre Régionale de l’ESS (CRESS), un témoignage de Plateau Urbain et se concentrera sur les alternatives sous formes de partages d’espace avec un bailleur social, d’espaces de co-working et d’achat immobilier groupé.

Au-delà du mois de l’ESS, quelle est la mission de l’EPT11 en regard de ce secteur ?

Nous accompagnons les structures en proposant des rendez-vous personnalisés : il s’agit d’un dispositif d’aide à la création pour les entreprises qui ont moins de 3 ans et celles qui sont à l’étape du démarrage.

Aussi, nous apportons un soutien financer chaque année à travers l’appel à projets « Initiatives d’économie sociale et solidaire » pour lequel une enveloppe de 25000€ est allouée. Cet appel à projets a pour objectif de soutenir les projets innovants, créateurs d’activités et d’emplois et répondant à des besoins locaux non couverts.

Le 16 décembre prochain, lors de la remise des prix de l’appel à projets, nous allons célébrer les lauréat.es en présence des précédent.es lauréat.es, du jury et d’intervenant.es de l’ESS.