Conseil départemental

Les conseils de Proj’aide pour prévenir et gérer les conflits

Tensions, stress, mauvaise communication et conflits…les associations ne sont pas épargnées ! Avant que les conflits ne paralysent complètement l’association et l’éloignent de sa vocation première, il est possible de les prévenir et de les guérir.

Les membres d’associations ont des statuts différents : membres dirigeants ou dirigeantes, bénévoles actifs ou actives, personnes salariées, personnes adhérentes…Et des personnalités différentes, qui rendent l’articulation de l’activité difficile et peuvent potentiellement générer des conflits.

 

Prévenir les conflits pour une cohésion d’équipe

Pour anticiper une situation conflictuelle, il convient de poser un cadre clair pour tous les membres de l’association. Privilégiez donc :

  • les statuts et éventuellement un règlement intérieur précis afin d’éviter toute zone d’ombre propice à interprétation,
  • une définition claire des responsabilités de chacun :une formalisation de ces responsabilités à l’aide de la fiche de poste ou de mission, charte du bénévolat ou contrat d’engagement, réciproque aident à définir ce à quoi chaque membre s’engage,
  • des échanges réguliers, par des réunions de travail sur des projets communs ou des réunions qui favorisent la cohésion comme à l’arrivée d’une nouvelle personne dans l’équipe,
  • des personnes référentes pour les bénévoles, interlocuteurs et interlocutrices privilégiées, capables de guider et d’accompagner

 

Lorsque le conflit est inévitable, comment le gérer ?

Organisation et communication sont ici les maîtres-mots. Si malgré vos efforts et un climat respectueux, un conflit a eu raison de votre cadre clair, voici quelques conseils :

  • Une confrontation devra être organisée afin de « crever l’abcès » et permettre à chaque personne impliquée de s’exprimer librement. Ici, l’objet de cette réunion est de s’écouter activement en montrant son intérêt, en reformulant des propos et en clarifiant des points
  • Il est possible de faire appel à un médiateur ou une médiatrice, personnalité extérieure au conflit et à l’association pour ne pas prendre parti et permettre un compromis ou une collaboration entre les parties.
  • Il conviendra de recadrer les positions de chaque personne en s’appuyant sur vos documents de référence (statuts, fiches de poste, chartes …).
  • Cette situation peut être l’occasion de redéfinir les responsabilités et structurer autrement l’organisation de l’association
  • Il est important d’envisager que le licenciement d’un ou une salariée ou le départ d’un ou une bénévole sont quelques fois inévitables.