Conseil départemental

L’impact des nouvelles mesures sanitaires sur la vie associative

mis à jour le 02/10/2020

Suite aux annonces gouvernementales du mercredi 23 septembre, la Préfecture du Val-de-Marne a pris de nouvelles mesures sanitaires pour limiter la propagation du COVID-19. Le département est placé en zone d’alerte renforcée.

Des rassemblements limités sur la voie publique et les lieux ouverts au public

Depuis samedi 26 septembre et jusqu’à vendredi 9 octobre minuit, les mesures suivantes sont applicables dans le Val-de-Marne pour enrayer la circulation du virus :

  • Les événements réunissant plus de plus de 1 000 personnes sont interdits.
  • Les rassemblements publics ou privés de plus de 10 personnes sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public sont interdits.
  • Les brocantes, vides-greniers et fêtes foraines sont interdits.

Mais restent autorisés :

  • Les manifestations revendicatives,
  • Les rassemblements à caractère professionnel,
  • Les services de transport de voyageurs,
  • Les établissements recevant du public,
  • Les cérémonies funéraires,
  • Les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle et les marchés.

Des rassemblements dans les établissements recevant du public (ERP) interdits

Par ailleurs, depuis le lundi 28 septembre et jusqu’au dimanche 11 octobre minuit, les manifestations et rassemblements publics ou privés à caractère festif ou familial dans des ERP sont interdits.

Enfin, la Préfecture du Val-de-Marne indique sur son site Internet que dans les salles des fêtes et salles polyvalentes, les manifestations et rassemblements publics ou privés à caractère festif ou familial sont interdits, à l’exception des activités associatives, professionnelles, ou cultuelles, si elles ne présentent aucun caractère festif.

Des pratiques sportives encadrées

L’arrêté préfectoral n°2020-2771 du 30 septembre 2020 modifiant l’arrêté n°2020-2734 du 25 septembre 2020 portant mesures de police applicables dans le Val-de-Marne en vue de ralentir la propagation du virus COVID-19 modifie le cinquième alinéa de l’article 1 comme suit :

« Les activités physiques et sportives sont interdites dans les salles couvertes à l’exception des piscines. Par exception, sont autorisées : 

  • Les activités physiques et sportives pratiquées dans un cadre scolaire, universitaire, périscolaire ou extrascolaire, et plus généralement, celles pratiquées par des mineurs encadrés, au sens de l’article L.212-1 et suivant du code du sport, dans des accueils collectifs, des clubs ou des associations ;
  • Les activités pratiquées dans le cadre des formations continues mentionnées à l’article R.212-1 du code du sport ou par des sportifs professionnels ou de haut niveau. »

 

En dernier lieu, il est recommandé de favoriser le télétravail autant que possible, en particulier pour les personnes vulnérables, de limiter les rassemblements privés, et d’éviter au maximum tous les contacts sociaux sans masques dans les espaces clos, que ces espaces soient publics ou privés.

Et à Proj’aide ?

Pour votre information, les annonces gouvernementales et décisions préfectorales du 26 septembre ne s’appliquent pas aux rendez-vous et formations du service départemental Proj’aide, maintenus dans le respect des gestes barrières, à l’immeuble Echat situé à Créteil, jusqu’à nouvel ordre.

En cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’organisme qui accueille vos activités associatives et/ou consultez le site de la Préfecture, régulièrement mis à jour.