Conseil départemental

Retour sur l’étude « La France associative en mouvement » édition 2021

mis à jour le 06/12/2021
L’association Recherches & Solidarités, ayant pour but de promouvoir toutes les formes de solidarités, publie chaque année une étude sur les associations. Retour sur les créations d’associations, le bénévolat, l’emploi et les effets du COVID-19 de l’année 2020.

L’étude a été réalisée à l’aide de données du Répertoire National des Associations (RNA) entre janvier 2019 et juin 2021, de données de l’Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales (URSSAF) en 2020 et 2021, et d’une enquête auprès de responsables associatifs entre mars et avril 2021.

Quelques chiffres 

  • 65 200 associations ont été créées entre 2020 et 2021
  • 23 % de ces associations sont culturelles et 16% sportives
  • 12,5 millions de bénévoles et 132 000 volontaires en service civique font vivre ces associations
  • 1 776 000 personnes sont salariées dans 152 700 associations employeuses

Créations d’associations

  • Entre 2019 et 2020, il est comptabilisé nettement moins de créations d’associations dans le RNA que les années précédentes : 65 000 contre 71 000 en 2018-2019 ; ce chiffre s’est stabilisé entre 2020 et 2021.
  • Plus de la moitié des associations créées sont des associations culturelles, sportives, de loisirs ou ayant des objets variés (tourisme, amicales, logement, …).
  • Dans le Val-de-Marne, Recherches & Solidarités quantifie de 9,6 à 11,3 créations annuelles d’associations pour 10 000 habitants, à l’instar de la moyenne nationale de 10 créations annuelles.

Bénévolat

A travers ses enquêtes annuelles, Recherches & Solidarités a identifié des évolutions positives comme la parité dans les associations, la reconnaissance des compétences développées ou encore le télébénévolat qui permet un engagement, pour partie, à distance.

En revanche, l’association a remarqué que l’engagement des bénévoles est plus souvent ponctuel, que les bénévoles ont une attente forte de convivialité et qu’il y a une moindre proportion de bénévoles chez les plus de 65 ans. 

L’emploi

Selon l’URSSAF, 7880 associations emploient plus de 50 salariés : cela représente 5% de toutes les associations employeuses alors que 51% des associations employeuses ont seulement 1 ou 2 salariés.

C’est le secteur social qui compte le plus d’effectifs salariés, 50% de tout l’effectif salarial des associations, suivi de loin par les activités variées identifiées par le code de l’activité principale exercée (APE) comme l’agriculture, la recherche, l’emploi…

Crise sanitaire

Les résultats de l’enquête de Recherches & Solidarités menée auprès de dirigeants associatifs a permis de constater les faits suivants : 
•    au printemps 2021, 40% des associations sont encore quasiment à l’arrêt, 
•    73% des associations ont représenté leur fonctionnement notamment à l’aide du numérique,
•    le télébénévolat s’est largement développé,
•    60% des associations ont perdu le contact avec une partie de leurs bénévoles

En avril 2021, les dirigeants associatifs étaient principalement préoccupés par la reprise des activités et le maintien du lien avec les adhérents et la (re)mobilisation des bénévoles. De plus, 76% d’entre eux ont déclaré subir des conséquences financières : perte de revenus, baisse des cotisations mais aussi augmentation des coûts générés par la crise.

Les besoins d’accompagnement prioritaires retenus par les dirigeants associatifs sont d’abord la confirmation des subventions annoncées ainsi qu’une aide financière exceptionnelle. 

Conclusion

Forte de ces constats, l’association Recherches & Solidarités a identifié des enjeux de taille pour la rentrée 2021 : 
•    réunir les conditions nécessaires à la reprise des activités,
•    renouer le contact avec les membres de l’association,
•    gagner en visibilité,
•    poursuivre de nouvelles pratiques,
•    conserver les acquis du télébénévolat tout en favorisant les liens humains.
 

Services et aides associés