Edito octobre 2020

mis à jour le 20/10/2020

En cette période si particulière où la solidarité est de mise, nous avons choisi de mettre en lumière certaines structures val de marnaises qui ont su s’adapter en diversifiant leur offre et augmenter leur nombre d’adhérents.

Nous commençons ici avec le Rugby Club de Bièvre. Créé en 2003, afin de rapprocher les clubs de rugby de L'Hay-les-Roses, Thiais et Villejuif, ce rassemblement répondait à la volonté de mutualiser des ressources afin de proposer un cadre de qualité propice à la fidélisation des licenciés. Il était également question de pouvoir sortir d’une approche traditionnelle en visant d’autres types de publics. Cela s’est dans un premier temps traduit par la mise en place d'une section féminine pour les cadettes puis assez rapidement pour les seniors. Depuis la saison 2019-2020, le club a investi largement le champ du développement de l'accès à la pratique sportive pour les publics qui en sont éloignés.
Plusieurs éducateurs et dirigeants ont suivi les formations proposées par la fédération française de rugby (FFR) et trois nouvelles sections ont été créées :

  • Rugby à 5, à toucher qui est une pratique loisir tout public, dont l'objectif est de proposer une pratique régulière à des publics peu actifs ou sédentaires.
  • Rugby Cancer, qui accueille des personnes atteintes par un cancer pendant leur traitement ou en phase de rémission.
  • Rugby adapté, qui s'adresse à des enfants en situation de handicap mental psychique et/ou présentant des troubles du comportement en collaboration avec la Fédération Française de Sport Adapté.

Cette volonté s’inscrit dans une dynamique de développement du sport-santé, qui est partagée par la plupart des partenaires du club (FFR, LIFR, ANS, Collectivités Territoriales). Cette démarche est en phase avec les besoins et les acteurs du territoire avec lesquels des liens solides se tissent.
Au-delà des aspects sportifs, l’objectif du club est de construire un cadre convivial, ludique et riche sur le plan des relations sociales. Le défi ici était de montrer qu'au-delà de l'image "rugueuse" associée au rugby, les valeurs de ce sport pouvaient se décliner sous de nouvelles formes de pratiques avec des publics différents. Aujourd'hui, les dirigeants du club sont fiers de l'envergure supplémentaire donnée à leur devise : "Notre Rugby se conjugue à la première personne du pluriel".

Si vous êtes intéressés, adressez un mail à l’adresse suivante : edouard.normand@hotmail.fr et rendez-vous sur leur site.

Bonne lecture à tous.

Thierry MAQUET