Conseil départemental

Le dispositif Sport Santé de l’Avenir Sportif d’Orly

mis à jour le 16/01/2019

Nous vous présentons ici un dispositif original mis en place sur la commune d’Orly. L’objectif du projet est de promouvoir et de développer la santé par le sport, en lien avec les sites « Santé par le Sport » et « Prescriforme » que nous vous avons déjà présentés. Le projet s’appuie sur toutes les sections sportives de la ville et vise les personnes répondant à un besoin spécifique de sport santé. Il peut s’agir de personnes souffrant de maladies dégénératives, en situation de surpoids ou plus largement à tous ceux qui souhaitent sortir de la sédentarité en trouvant des réponses associatives d’activités physiques adaptées à leurs besoins. L’identification des personnes visées s’effectue grâce à une collaboration étroite entre la ville d’Orly, le centre médico sportif et l’association omnisport pilotant le dispositif. A ce jour, c’est quelques 800 personnes qui sont concernées au sein de l’ASO, qu’ils soient enfants, adolescents ou adultes. Voici un panorama de ce qui est proposé.

Actions menées au sein de cette mission

Dans le cadre de l’observation de besoins de santé spécifiques au territoire Orlysien et sur ordonnance médicale prescrite par le Dr en Médecine du Sport, Monsieur E. Baut du centre médico-sportif de la ville, l'association Avenir sportif d’Orly propose de mettre à disposition des publics ciblés deux types d’activités :

  • Activités permettant de lutter activement contre les maladies dégénératives de type arthrose et ostéoporose, chez l’adulte sédentaire (homme / femme) et chez les seniors.

Ces travaux spécifiques de santé sont répertoriés sur le site « santé par le sport » du Comité Départemental Olympique et Sportif du Val-de-Marne (CDOS 94). Ils sont proposés dans les sections suivantes : aquagym / badminton loisir / basketball loisir / boxe française (savate forme) / boxe anglaise (boxe loisir en musique et aéroboxe) / gym danse modern’jazz / escrime loisir / gym d’entretien / karaté loisir (body karaté et kata)/ Orly Saules boules / pétanque / sport seniors / sport détente / tennis loisir détente / tir à l’arc.

 

La mise en place de ces activités vise 5 objectifs prioritaires :

  • Un travail profond sur l’équilibre et la proprioception.
  • Un travail profond de renforcement musculaire.
    Celui-ci permet de lutter activement contre la sarcopénie (fonte de la masse musculaire) par un processus anabolisant fondé sur la répétition d’exercices musculaires pratiqués sur des groupes poli-articulaires chez les enfants / adultes / seniors, mono-articulaire chez les seniors de + de 75 ans.
  • Une lutte active contre l’apparition de masse grasse par un travail musculaire qualifié d’endurance de force (répétition à faible charge, - de 78% de 1 RM (résistance maximale), avec de nombreuses séries (3 à 15) et répétitions (10 à 30) d’un même geste ou groupe de gestes alliant coordination et force (exprimée dans la lenteur).
  • Un travail spécifique pour les femmes
    Travail contre l’ostéoporose pour les femmes de 40 ans et + (par la répétition de gestes de force sollicitant les articulations via une inflammation auto sollicitée) ; travail sur les muscles profonds (périnée et transverse).
  • Une lutte active contre l’arthrose par une pratique réfléchie autour des leviers musculo-articulaires
    Création d’inflammation volontaire (voir plus haut, même processus que pour l’ostéoporose).

Ces ateliers sont, eux aussi, conduits par des professionnels de l’enseignement du sport : Certificat de Qualification Professionnel (CQP) /Brevet d’Etat d’Educateur Sportif (BEES) / Brevet Professionnel, Diplôme d’Etat e Diplôme d’Etat Supérieur Jeunesse, Education Populaire et Sport (BPJEPS / DEJEPS / DESJEPS) et spécialisés aussi dans l’enseignement adapté (CQP sport adapté).

Dans le cadre de ces activités, des réunions d’information et de débat sont mises en place. Les questions de prophylaxie, préparation physique et alimentation sont également abordées.

Ce travail rejoint les préconisations présenté dans le projet 2016 de « l’American College of Sports Medecine » qui met en avant les pratiques musculaires au premier plan pour les seniors, au titre des quatre premières recommandations citées comme objectifs. C’est dans le cadre des préconisations de la mission « Sport Santé et Préparation Physique » (UPEC et CD 94) que nous la retenons aussi vis-à-vis de la lutte contre l’arthrose.

  • Activités permettant de lutter activement contre le surpoids et l’obésité, chez l’enfant, chez l’adulte sédentaire (homme / femme), chez les seniors.

Ces travaux spécifiques de santé sont aussi répertoriés sur le site « santé par le sport » du CDOS 94, et sont proposés dans les sections suivantes : aquagym / badminton loisir / basketball loisir / boxe française (savate forme) / boxe anglaise loisir / gym danse modern’jazz / escrime loisir / football / karaté loisir (body karaté et kata) / sport seniors / sport détente / tennis loisir détente.

 

La mise en place de ces activités vise 4 objectifs prioritaires :

  • Un travail profond de renforcement musculaire
    Ce travail permet de lutter activement contre la sarcopénie  par un travail anabolisant fondé sur la répétition d’exercices musculaires pratiqués sur groupes poli-articulaires chez les enfants / adultes / seniors, mono-articulaire chez les seniors de + de 75 ans.
  • La lutte active contre l’apparition de masse grasse par un travail musculaire qualifié d’endurance de force
    Répétition à faible charge, - de 78% d’1 RM, avec de nombreuses séries (3 à 15) et répétitions (10 à 30) d’un même geste ou groupe de gestes alliant coordination et force (exprimée dans la lenteur).
  • La lutte active contre l’apparition de masse grasse par un travail musculaire intense et fractionné de phase de repos provoquant une dépense calorique importante et une utilisation énergétique essentiellement basée sur la consommation des lipides.
  • La sensibilisation de la population (licenciés/hors club) par des professionnels de l’enseignement du sport sur la ré-athlétisation et l’alimentation des individus permettant : plaisir, renforcement des structures porteuses, augmentation de la force et amélioration du fonctionnement du système cardio-vasculaire. 

Ces ateliers sont conduits par des professionnels de l’enseignement du sport (CQP / BEES / BPJEPS / DEJEPS / DESJEPS) et spécialisés dans l’enseignement adapté (CQP sport adapté).
De la même façon que pour la première action présentée, des réunions d’information et d’échanges complètent le dispositif.

 

Jérôme FRIGOUT

 

Contact pour plus d'informations :
Clément COUTURIER, Directeur et responsable du dispositif Sport Santé
Tel : 06 85 70 87 81 - 09 54 50 37 73