La Tégéval, 20 km de coulée verte entre Créteil et Santeny

La Tégéval dénomine la coulée verte de l’interconnexion des TGV. Il s’agit d’une liaison verte destinée aux piétons, aux personnes à mobilité réduite et aux cyclistes. Ce projet régional d’envergure reliera à terme le parc du Val-de-Marne à Créteil, à la forêt Notre-Dame, à Santeny.

D’une surface totale de 96 ha pour un linéaire de 20 km, la Tégéval traverse huit communes à travers le sud-est de la région parisienne : Créteil, Valenton, Limeil-Brévannes, Yerres, Villecresnes, Marolles-en-Brie, Santeny et Mandres-les-Roses.

Histoire

Initiée par la région Ile-de-France et le Département du Val-de-Marne dans les années 1990, la coulée verte de l’interconnexion des TGV est un projet d’aménagement qui s’articule autour de plusieurs enjeux :

  • Améliorer la présence de la nature en ville et compenser la construction de la ligne à grande vitesse de l’interconnexion des TGV.
  • Valoriser l’environnement en créant une voie verte réservée aux déplacements non motorisés.
  • Renouveler l’offre de loisirs en proposant des espaces récréatifs et de repos, tout en permettant la découverte du patrimoine historique et culturel d’Ile-de-France.

Paysage

Des espaces urbains de la Plaine centrale alluviale au massif forestier de l’Arc boisé jusqu’aux milieux ruraux du plateau de la Brie, cette promenade verte permet la découverte des paysages caractéristiques du département. La Tégéval s’attache également à connecter les parcs départementaux et les liaisons vertes locales, proposant un parcours de découverte des espaces verts du Val-de-Marne.