Conseil départemental

Conseil départemental

Cadre de vie

Les espaces naturels sensibles (ENS)

La création des espaces naturels sensibles (ENS) vise à préserver, reconquérir et valoriser des sites qui présentent un intérêt écologique et/ou paysager remarquables et/ou menacés ou bien encore des champs naturels d’expansion des crues.

Vue du parc de la Plage-Bleue à Valenton ; crédit photo : E. LegrandParc des Lilas à Vitry-sur-Seine ; crédit photo : E. LegrandParc de la Pierre-Fitte à Villeneuve-le-Roi ; crédit photo : M. Génon

Depuis 1990, le Val-de-Marne met en œuvre une politique de protection, de gestion et d'ouverture au public des espaces naturels sensibles (ENS). Cette compétence départementale vise à préserver, reconquérir et valoriser des sites qui présentent un intérêt écologique et/ou paysager remarquables et/ou menacés ou bien encore des champs naturels d’expansion des crues.

Qu'est-ce qu'un espace naturel sensible val-de-marnais ?

Un espace naturel sensible val-de-marnais est un espace vulnérable protégé, propice au développement de la biodiversité, et répondant à des enjeux écologiques, paysagers et sociaux. Cet espace doit être préservé par une gestion appropriée ou restauré en vue d'accueillir du public.

 

Les espaces naturels sensibles en Val-de-Marne

Face à la pression urbaine qui s'intensifie, le Département du Val-de-Marne a mis en place une politique de préservation et de reconquête des espaces naturels sensibles (ENS) à partir des années 1990. L'objectif : protéger, gérer et faire connaître la diversité des paysages ainsi que les atouts écologiques du territoire.

Espaces naturels agricoles, parcs, berges, prairies, îles, anciennes friches... En tant que département fortement urbanisé de la petite couronne, le Val-de-Marne offre une typologie très diversifiée d'espaces naturels sensibles.
Le Val-de-Marne comptabilise 19 espaces naturels sensibles et poursuit son action vers la protection de nouveaux sites.

  1. 1989 : Parc des Lilas (Vitry-sur-Seine)
  2. 1989 : Parc de la Plage-Bleue (Valenton et Limeil-Brévannes)
  3. 1989 : Parc du Champ-Saint-Julien (Valenton)
  4. 1991 : Glacis du Fort d’Ivry (Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine)
  5. 1993 : Espace agricole de Mandres-les Roses (Mandres-les Roses)
  6. 2011 : Berges de l’Yerres (Villeneuve-Saint-Georges) – ENS communal
  7. 2013 : Domaine départemental des Marmousets (La Queue-en-Brie)
  8. 2013 : Parc départemental du Morbras (Ormesson-sur-Marne)
  9. 2013 : Réserve départementale des îles de la Marne (Champigny-sur-Marne)
  10. 2013 : Espace naturel départemental de la Pierre-Fitte (Villeneuve-le-Roi)      
  11. 2015 : Parc municipal Jacques Duclos (Valenton)
  12. 2016 : Parc départemental des Hautes-Bruyères (Villejuif) avec une extension du périmètre en 2021
  13. 2016 : Plaine des Bordes (Chennevières-sur-Marne)
  14. 2019 : Bois-Saint-Martin (Plessis-Trévise et Villiers-sur-Marne)
  15. 2021 : Grève alluviale dite « plage » d'Ivry-sur-Seine et de Vitry-sur-Seine 
  16. 2021 : Berges d'Orly
  17. 2021 : Sud du parc interdépartemental des sports (Choisy-le-Roi et Villeneuve-Saint-Georges)
  18. 2021 : Parc départemental du Plateau (Champigny-sur-Marne)
  19. 2021 : Secteur de l’Épi d’or / Petit bois (Villejuif – L’Haÿ-les-Roses)

La charte des espaces naturels

En 2021, le Département a adopté avec ses partenaires un schéma départemental des espaces naturels sensibles afin de fixer pour les 10 années à venir, les principales orientations en faveur des ENS. Cette expression collective doit se traduire par la formalisation d'une charte des espaces naturels sensibles du Val-de-Marne dont la signature, par le Département et une quarantaine de partenaires, a été reportée (du fait de la crise sanitaire).

Aide aux collectivités

Depuis 2012, le Département va plus loin grâce à un dispositif de subventions aux communes et intercommunalités afin de les inciter à participer et à mettre en œuvre la politique en faveur des espaces naturels sensibles. L’ENS des berges de l’Yerres à Villeneuve-Saint-Georges est le premier site à bénéficier de ce dispositif. En 2018, ce dispositif de subvention s'élargit à d'autres types de structures comme les établissements publics d’aménagement (EPA). Il permet également de créer des périmètres d’études en amont des classements en espaces naturels sensibles. Enfin, les actions soutenues sont également plus vastes pour notamment aider les actions liées aux opérations de dépollution de sites ou sols pollués ou la mise en sécurité des terrains à reconquérir.

Les autres actions

Contenus associés