Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Art et sport au collège Albert-Camus au Plessis-Trévise

mis à jour le 11/05/2022
L’haltérophile Dora Tchakounté est le modèle des 4e6 du collège Albert-Camus au Plessis-Trévise. Accompagnés par l’artiste-photographe Giovanni Ambrosio, les élèves participent à un atelier photographique qui combine habilement art et sport. Les objectifs sont de permettre aux adolescents de découvrir et de s’approprier une culture sportive et artistique pour construire un regard lucide sur le monde contemporain.

Projet mené sur une proposition de l’artiste Giovanni Ambrosio dans le cadre d’une classe à PAC coordonnée par le Centre Photographique d’Île-de-France de Pontault-Combault. Avec le soutien de la DAAC de Créteil et du collège Albert Camus.

Djime, Leonie, Nadine, Dorian, Dominique, Léo et les vingt autres élèves 4e6 ont eu la chance de participer à un projet qui allie art et sport : avec l’accompagnement du photographe Giovanni Ambrosio, les collégiens s’initient à l’art du portrait. Pour les accompagner et pour illustrer leurs cours, une championne a accepté de se prêter au jeu : Dora Tchakounté

Quand des athlètes inspirent les collégiens

L'haltérophile Dora Tchakounté, modèle photo

Arrivée 4e aux Jeux olympiques de Tokyo l'été dernier, Dora est une haltérophile de haut niveau licenciée au club de la VGA à Saint-Maur. Agente de la collectivité (elle fait partie des athlètes de haut-niveau en convention avec le Département), c'est tout naturellement que l'athlète s'est prêté à l'exercice pour prendre part à cette aventure hors du commun.

Après une partie théorique sur l’analyse d’œuvres, le droit à l’image et la place de la photographie dans le monde contemporain par exemple sur les réseaux sociaux, les élèves ont abordé les techniques de composition photographiques. Sur le thème « le portrait en mouvement… le mouvement, porteur du portrait... le portrait porteur de valeurs », ils ont photographié Dora Tchakounté dans sa pratique sportive pour ainsi révéler le meilleur de leur modèle dans la perspective des prochains Jeux de Paris 2024.

 

L’EPS peut contribuer à apporter une culture sportive et artistique originale

Tout a commencé avec Grégory Baugé...

La professeure d’Éducation Physique et Sportive, Nathalie Leman, explique : "Pendant le confinement, j’avais monté une radio au sein du collège pour les licenciés UNSS privés d’installations sportives : nous avons eu l’honneur de recevoir Gregory Baugé, orienté chez nous également par le Conseil départemental.[...] "

Si le nom de Grégory Baugé ne vous est pas inconnu, c'est normal ! Pilier de l’équipe de France de cyclisme sur piste pendant plus de 10 ans, Grégory a remporté durant sa carrière neuf titres mondiaux, dont quatre titres de champion du monde de vitesse individuelle. Il a également glané quatre médailles olympiques entre 2008 et 2016, dont une médaille d’argent de la vitesse individuelle à Londres en 2012. Ce sont ces performances qui lui ont valu le surnom de "Tigre". En plus d'avoir multiplié les exploits sportifs, Baugé est lui aussi agent départemental depuis plus de 15 ans. 

Fonctionnaire, il a été mis à disposition par le Département pour pouvoir rejoindre la Fédération Française de Cyclisme (FFC). Il est ainsi actuellement entraîneur national du sprint auprès de l’équipe de France de cyclisme sur piste, afin de préparer les Jeux de Paris 2024.

Comme un air de Jeux olympiques

Mme Leman poursuit : "Cette année, à l’approche des Jeux olympiques 2024 de Paris, j'avais envie de poursuivre sur cette lancée et de relier les arts et le sport. Avec le projet, les élèves ont fini par pleinement comprendre que l’EPS pouvait aussi contribuer à leur apporter une culture sportive et artistique originale."

L’accrochage de leur travail viendra clore cette expérience au moins de juin, lors d’une exposition à l’occasion des portes ouvertes du collège.

Ce projet est mené par le Centre Photographique d'Ile-de-France (CPIF) en partenariat avec le collège Albert-Camus dans le cadre du dispositif Classes à PAC soutenu et financé par la DAAC de Créteil.

"A l’origine de ce projet, une demande de Madame Leman, qui souhaitait réaliser avec une classe de 4ème un projet photographique en lien avec le sport, dans la perspective des JO 2024." rappelle Pierre Ryngaert, chargé de médiation et coordination de projets pédagogiques au CPIF, "Le CPIF de Pontault-Combault mène depuis longtemps une politique active d’éducation artistique et culturelle à destination de différents publics. C’est donc avec enthousiasme que nous avons répondu à sa demande. Nous avons contacté l’artiste Giovanni Ambrosio que nous savions intéressé à la fois par les images en rapport avec le sport et par l’éducation artistique et culturelle."