Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Droits des femmes : le Département agit contre les inégalités dans le sport

mis à jour le 24/02/2022
À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes qui a lieu le 8 mars, le Département met en exergue les initiatives destinées à valoriser l'égalité entre les femmes et les hommes. Comme, par exemple, dans le sport.

Les filles pratiquent moins le sport à l'adolescence (chiffres 2019)

Les inégalités et les stéréotypes de genres sont encore très présents. Le Département agit, à son échelle, pour lutter contre ces inégalités et les actions se font également dans d'autres secteurs, comme le sport. 

 

Des adolescentes en décrochage sportif

Selon une étude de 2020 du Ministère des sports mettant en exergue la répartition départementale des licences masculines et féminines dans les disciplines olympiques, il y a deux fois plus d'hommes licenciés que de femmes dans le Val-de-Marne : 109 688 adhérents à une fédération sportive contre 53 108 femmes adhérentes.

Selon une autre étude de 2019, c'est à partir de l’adolescence que le décrochage sportif des filles a lieu. Un écart qui ne se résorbe qu’aux alentours de 35 ans. Ainsi, 69 % des filles de 6 à 11 ans pratiquent une activité physique et sportive. Un taux qui chute à 53 % chez les 12-17 ans.

 

Encourager les jeunes, notamment les filles, à pratiquer le sport

Pour contrer cette inégalité, il est important d'agir dès cette période cruciale qu'est l'adolescence. C'est pourquoi le Département encourage les filles à pratiquer le sport. Pour ce faire, le Département participe financièrement à la licence sportive des collégiennes de 4ème et 3ème, sans condition de ressources. Et le travail réalisé avec les jeunes ne s'arrête pas là. 

Toute l'année, des initiatives sportives ont aussi lieu dans le cadre scolaire, en particulier au collège, sous l'impulsion du Département et des partenaires comme l'UNSS ou le comité départemental olympique. Le but ? Permettre à tous les adolescents, filles comme garçons, d'être sensibilisés aux bienfaits du sport.

La journée nationale du sport scolaire (en septembre), la semaine olympique et paralympique (en janvier) ou encore les actions scolaires des Jeux du Val-de-Marne (en juin) sont autant d'occasions pour les jeunes de pratiquer et de découvrir de nouvelles disciplines sportives, en plus de leurs cours d'EPS. 

Et parce qu'avoir un modèle féminin peut aider les adolescentes à mieux s'identifier et à davantage investir le milieu sportif, des sportifs de haut niveau -parfois médaillés olympiques !- viennent régulièrement à la rencontre des collégiens. Parmi ces athlètes, des sportives sous convention avec le Département comme la championne d'haltérophilie Dora Tchakounté, la championne de squash Camille Serme ou encore la championne de taekwondo Tiavo Randrianisa.

Clarisse Agbegnenou, athlète de haut niveau engagée

"Lorsque je me revois quelques années en arrière, je repense aux difficultés d’être sportive et femme. J’avais envie d’en parler, je pense que ma voix peut porter auprès des petites filles, des jeunes femmes. C’est insupportable de se sentir rabaissée par rapport aux garçons alors que tu pratiques le même sport. [...]  À l’adolescence, on cherche son identité, à savoir qui l’on est, comment on te considère. J’ai envie de donner ce courage aux femmes, de leur dire que si elles veulent entreprendre quelque chose, n’importe quoi, elles le peuvent. Alors je m’investis." (Clarisse Agbegnenou dans une interview accordée au magazine ValdeMarne, en novembre 2021)

 

Du sport à tous les âges de la vie

Le Val-de-Marne accueille de nombreux clubs sportifs permettant l'exercice de…

Observatoire de l'Egalité Femmes/Hommes

Créé en 2000, l'Observatoire de l'Égalité femmes/hommes a pour ojectifs de faire…

Services et aides associés