Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

L'accueil inclusif en crèche départementale

mis à jour le 14/09/2022
Le Département accueille des enfants présentant un handicap ou atteints d'une maladie chronique au sein de ses crèches, une démarche volontariste que nous vous présentons.

L'accueil inclusif en crèche, qu'est-ce que c'est ?

L'accueil inclusif permet d'accueillir en crèche départementale des enfants dits à "besoins spécifiques", qui souffrent d'un handicap ou d'une maladie chronique. Ce dispositif relève d'une démarche volontariste menée par la direction des crèches. 

L’inclusion, c’est la prise en compte de l’enfant tel qu’il est, avec ses compétences, ses fragilités, sa personnalité. Ce qui est tout à fait possible en crèche puisque les tout-petits ont chacun un développement qui leur est propre.
Tatiana Grandhomme, directrice de la crèche Lucien-Français à Vitry-sur-Seine

L'inclusion des enfants en bas âge est primordiale, comme le souligne Tatiana Grandhomme, au sujet de Mamady, un jeune enfant atteint de trisomie 21 qui a été accueilli à la crèche Lucien-Français à Vitry-sur-Seine : "À cet âge-là, les autres enfants s’adaptent totalement à la différence. Mamady a amélioré sa socialisation, et les autres enfants ont appris à évoluer avec lui. C’est bénéfique pour tous." 

accueil inclusif en crèche départementale
Crèche Michèle-Boulay au Plessis-Trévise ; crédit photo : E. Legrand
Comment est mis en place l'accueil inclusif ?

Les compétences et la formation des agents sont au cœur de cette démarche. Une équipe de référents "experts", composée de psychologues et psychomotriciens, est mise en place. La crèche se conforme aux besoins spécifiques de chaque enfant grâce à l'intervention de psychomotriciennes qui proposent aménagements et matériel adaptés. Leur intervention permet de donner des clés de compréhension du handicap ou des troubles du développement.

En 2022, ce sont 80 enfants présentant un handicap ou atteints d'une maladie chronique qui sont accueillis au sein des 78 crèches départementales.

Petite enfance : créer 1000 solutions d'accueil supplémentaires

Le Département est engagé dans l'augmentation du nombre de solutions de garde. Ainsi…

A lire aussi