Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Le Département équipe ses bâtiments de panneaux photovoltaïques

mis à jour le 08/12/2023
Pour augmenter la production d'énergies renouvelables, la collectivité mise sur le solaire et déploie le photovoltaïque sur ses bâtiments, en particulier sur les collèges qui offrent les plus grandes surfaces de toit disponibles.

Transition énergétique : recours à l'énergie solaire

Visite Immeuble Eiffel, en présence de Sabine Patoux ; crédit photo : Alex Bonnemaison
A travers son Schéma directeur de la transition énergétique (SDTE 2022-2027), le Département s’engage dans un projet de transition énergétique selon trois priorités : sobriété énergétique, efficacité énergétique et recours aux énergies renouvelables.

D’ici 2050, le Département se fixe comme objectifs :

  • Diviser par 7 les émissions de gaz à effet de serre du patrimoine bâti départemental par rapport à 2012 (année de référence)
  • Diviser par 2 les consommations d’énergie finale du patrimoine bâti départemental par rapport à 2012
  • Réduire la facture énergétique du Département. En 2019, elle s'élevait à 13 millions d'euros avec les collèges soit 5 millions d'euros  sans les collèges. La réduction de la consommation d’énergie portera ainsi prioritairement sur les collèges, qui représentent 60% de la facture énergétique du Département (8 millions d’euros).

Le Département va concentrer ses efforts sur les collèges, qui représentent 60 % de la facture énergétique de la collectivité
Pour augmenter la production des énergies renouvelable la collectivité s’appuie notamment sur le déploiement du photovoltaïque sur ses bâtiments existants, rénovés ou neufs : sites techniques, administratifs, crèches, et surtout collèges qui offrent les plus grandes surfaces de toit disponibles.

D'après une étude de 2021, l'équipement de 230 bâtiments départementaux en panneaux photovoltaïques permettraient de produire 19 Mégawatt-crête (MWc), soit 10% de la puissance photovoltaïque installée en Ile-de-France au 31/12/2021. Sur ces 230 équipements, 120 présentent un potentiel de 16 MWc, soit 8,4% de la puissance photovoltaïque installée en Île-de-France au 31 décembre 2021.

Plusieurs possibilités existent pour valoriser la production d’électricité : la vente, l’autoconsommation individuelle ou collective. Ces trois modes sont étudiés pour chaque opération. Le choix de l’autoconsommation collective est privilégié. Cela signifie que les panneaux alimentent en électricité les édifices où ils sont installés mais aussi les bâtiments départementaux alentours avec le surplus de production.

Des panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments départementaux

A ce jour, un bâtiment administratif (Eiffel), six collèges et une crèche sont équipés :

  • Bâtiment Eiffel à Créteil : d’une surface de 926 m², les panneaux photovoltaïques couvrent 21% de la consommation du bâtiment. Le surplus d'électricité produite alimente les bâtiments administratifs départementaux Echat, Solidarités, la maison des syndicats et les archives départementales.
  • Collège Josette-et-Maurice-Audin à Vitry-sur-Seine : d’une surface de 1 428 m², les panneaux photovoltaïques peuvent couvrir 50% de la consommation électrique du collège. Le surplus d'électricité produite peut alimenter les collèges Léon-Blum et Paul-Langevin à Alfortville, les crèches Grand-Ensemble et Etienne-Dolet à Alfortville, le collège Jules-Ferry, la crèche Liberté et le centre de PMI Dufourmantelle à Maisons-Alfort ainsi que deux ouvrages départementaux d'assainissement.
  • Collège Camille-Pissarro à Saint-Maur-des-Fossés : l’installation de 1 300 m² de panneaux peut couvrir 47 % des besoins électriques du collège et le surplus d'électricité produit desservir sur Saint-Maur-des-Fossés, la crèche du 8 mai 1945, le foyer départemental de l’enfance, les collèges Le Parc et Louis-Blanc ainsi que les centres de PMI Boulevard de la Marne et Boulevard de Champigny.
  • Collège Robert-Desnos à Orly : les 499 m² de panneaux photovoltaïques représentent 42% de la consommation électrique du collège et peuvent alimenter avec le surplus d'électricité produit l'espace départemental des solidarités d'Orly, les centres de PMI Florence-Arthaud et Pierre-Marivaux, le collège Dorval, les crèches André-Gouy et des Hautes-Bornes ainsi qu'un ouvrage départemental d'assainissement. 
  • Collège Nelson-Mandela à Champigny-sur-Marne : les 540 m² représentent 52 % de la consommation électrique du bâtiment. Ils alimenteront avec le surplus d'électricité produit les crèches Stalingrad, René-Rousseau et Félix-Pyat, les collèges Lucie- Aubrac, Willy-Ronis et Rol-Tanguy, la maison de l'histoire et du patrimoine ainsi qu'un ouvrage départemental d'assainissement.
  • Collège Liberté à Chevilly-Larue : l'installation photovoltaïque de 180 m² est en revente totale.
  • Collège Lucie-Aubrac Champigny-sur-Marne : la production générée par les 40 m² de panneaux photovoltaïques est autoconsommée par les équipements du collège.
  • Crèche intercommunale de Limeil-Brévannes : d’une surface de 220 m², les 103 panneaux photovoltaïques représentent 67% de la consommation électrique de la crèche et le surplus d'électricité alimentera les collèges Daniel-Fery et Janusz-Korczak de Limeil-Brévannes, le collège Blaise-Cendrars à Boissy-Saint-Léger, le foyer départemental de l'enfance de Sucy, l'espace départemental des solidarités de la Gare à Boissy-Saint-Léger.

Collège Mandela à Champigny-sur-Marne ; photo : E. LegrandCollège Mandela à Champigny-sur-Marne ; photo : E. LegrandCollège Pissaro à Saint-Maur-des-Fossés ; photo : E. LegrandCollège Pissaro à Saint-Maur-des-Fossés ; photo : E. LegrandCollège Audin à Vitry-sur-Seine ; photo : L.E. Rocq-HavardCollège Audin à Vitry-sur-Seine ; photo : L. SchoenhentzCrèche départementale à Limeil-Brévannes ; photo : L. SchoenhentzCrèche départementale à Limeil-Brévannes ; photo : L. Schoenhentz

De nouvelles installations sont programmées pour les prochains mois :

  • Collège Christiane Desroches-Noblecourt à Villeneuve-le-Roi : l’installation de 390 m² couvrira 35 % des besoins d’électricité du collège. Le surplus d'électricité alimentera les collèges Jules-Ferry et Jean-Macé, la crèche Jean-Jacques- Rousseau de Villeneuve-le-Roi
  • Collège Gisèle-Halimi à Ivry-sur-Seine : l’installation de 329 m² représentera 61 % des besoins d’électricité du collège. Le surplus alimentera le collège Assia-Djebba, la crèche Poulmarch, l'espace départemental des solidarités Raspail, la Briqueterie de Vitry-sur-Seine, le Collège Louis Pasteur à Villejuif, le collège Jean-Perrin à Vitry-sur-Seine et le collège Albert-Cron au Kremlin-Bicêtre.
  • Collège Albert Camus au Plessis-Trévise : les 432 m² de panneaux qui représenteront 51 % de la consommation du collège. Le surplus alimentera l’espace départemental des solidarités, la crèche Michèle-Boulay, le collège Jean-Moulin de La-Queue-en-Brie, le collège Nicolas- Boileau et le centre de PMI Villa-Corse à Chennevières-sur-Marne

La sobriété énergétique

Avec près d’1 million de m² de bâtiments, le Département s’engage pour réduire leurs…

La lutte contre la précarité énergétique

Le Département a fait de la lutte contre la précarité énergétique un des enjeux…

Info-travaux associées

A lire aussi