Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Nélia Barbosa, Clarisse Agbegnenou, Yvan Wouandji... des champions olympiques parlent de (handi)sport

mis à jour le 06/12/2021
Agbegnenou, Buchard, Wouandji, Jesel, Barbosa : ces 5 brillants athlètes se sont démarqués lors des derniers Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo. Quelques mois après leur retour, ils se sont prêtés au jeu de l'interview décalée pour nous parler de sport et de handisport.

 

A peine revenus de Tokyo où ils ont brillé aux jeux olympiques et paralympiques, les athlètes val-de-marnais sont passés au Conseil départemental lors d'une soirée en leur honneur. Le 12 octobre 2021, les athlètes licenciés dans le Val-de-Marnais ont assisté à une soirée co-organisée par le Département et la Préfecture au cours de laquelle ils ont notamment reçu une bourse olympique.

Cet évènement était ausi l'occasion de parler de sport... et de handisport.  Sur un ton décalé, ces cinq athlètes se sont prêtés au jeu des questions décalées pour valoriser le sport et le handisport. 

 

5 formidables athlètes, plusieurs médailles, un même respect pour le handisport

5 athlètes val-de-marnais, ou licenciés dans le Val-de-Marne, nous parlent de handisport

  • Nélia Barbosa, championne de para-canoë et licenciée au Red Star Club de Champigny  : médaille d'argent en para canoë kayak - 200m KL3 lors des Jeux de Tokyo
  • Antoine Jesel, champion de para-aviron et licencié au club Aviron Marne et Joinville : médaille de bronze en para aviron (quatre barré mixte) lors des Jeux de Tokyo. En équipe avec Margot Boulet, Érika Sauzeau, Remy Taranto et Robin Lebarreau.
  • Yvan Wouandji, champion de cécifoot et licencié à l'AS Cécifoot de Saint-Mandé : pas de médaille aux Jeux de Tokyo mais une médaille d'argent lors des Jeux de Londres 2012
  • Clarisse Agbégnénou, championne de judo et licenciée au Red Star Club de Champigny : médaille d'or en judo (-63kg) + médaille d'or en équipe mixte lors des Jeux de Tokyo
  • Amandine Buchard, championne de judo et ex-licenciée au Red Star Club de Champigny : médaille d'argent en judo (-52kg) + médaille d'or en équipe mixte lors des Jeux de Tokyo

 

Les questions posées :

  1. Parler du handisport, c'est stylé parce que...
  2. J'ai choisi mon sport parce que...
  3. Si j'étais un super-héros ou une super-héroïne, je serais...
  4. (Pour les athlètes de handisport) Pour pratiquer mon sport, on a adapté...
  5. Mon talent caché improbable, c'est...

 


 

Le soutien du Département en faveur du handisport

Les aides départementales destinées aux comités départementaux et aux associations locales affiliées comprennent essentiellement des subventions de fonctionnement. Il en est de même pour les associations sportives locales qui peuvent également percevoir une aide pour leur fonctionnement sous conditions. 

Tous les deux ans, le comité départemental du sport adapté et le comité départemental handisport bénéficient, alternativement, d’une subvention qu’ils doivent répartir sur l’ensemble de leurs clubs pour de l’achat de matériel.

En outre, une aide financière du Département est prévue pour les associations et les comités. Cette aide contribue entre autres à :

  • l’achat de matériel sportif spécifique ; 
  • l’organisation de stages divers ;
  • l’organisation du projet Handi Tour par le comité départemental de handisport ;
  • l’organisation des déplacements des équipes en championnat de France et coupes de France de football, beach volley et volley 4*4, pour l’Etoile sportive des sourds.

 


 

Le changement de regard sur le grand âge et le handicap

Pour répondre aux besoins des Val-de-Marnais en situation de handicap et leurs aidants, le Département mène une politique volontariste pour favoriser leur intégration dans la ville, améliorer leur quotidien et diversifier les dispositifs d'accueil. Voté en décembre 2020, le premier schéma pour l’Autonomie à destination des personnes âgées, des personnes en situation de handicap et de leurs aidants propose des axes prioritaires et des actions concrètes.

Parmi les nouvelles priorités de ce schéma : le changement de regard sur le handicap. Une société inclusive, c’est aussi une société où l’on reconnait les personnes en situation de handicap pour ce qu’elles apportent à la collectivité. L'inclusion se travaille à travers différentes actions dans le bénévolat, la transmission, l’engagement familial et associatif… ou encore le sport.

La pratique et la découverte du handisport

Le sport pour tous est la priorité de la politique sportive. L’objectif est de…

A lire aussi