Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Semaine pour l’emploi des personnes handicapées : l'occasion de s'informer

mis à jour le 19/11/2021
Du 15 au 21 novembre 2021, c’est la 25e édition de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH). Une bonne occasion de s’informer sur les démarches nécessaires pour obtenir ou conserver un emploi mais également sur les différentes possibilités d’orientations professionnelles pouvant être proposées.

Rendez-vous aux Rencontres pour l'autonomie le vendredi 19 novembre 2021 à la Maison du handball à Créteil.

 

 

Qui peut être reconnu travailleur handicapé ?

Logo de la Semaine européenne de l'emploi des personnes handicapées

Pour les personnes handicapées, l’accès au monde du travail et le maintien dans l’emploi sont parfois difficiles. Encore beaucoup de personnes en situation de handicap, ne connaissent pas leurs droits et les démarches nécessaires pour être reconnu « travailleur handicapé ».

On compte un panel de questions sur le sujet : Quelles démarches entreprendre pour bénéficier du titre de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ? Quels en sont les avantages ? Comment entrer dans le monde du travail ou conserver son emploi ? Quelles sont les possibilités existantes ?

Est considéré comme travailleur handicapé « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques » (Article L 5213-1 du Code du travail). Pour bénéficier de ce statut, il faut en faire la demande, être âgé de 16 ans minimum, la durée de validité de cette reconnaissance est valable de 1 à 5 ans voire 10 ans à compter de la date de la CDAPH (Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées).

Vous risquez un licenciement pour inaptitude ? Une démarche de RQTH accélérée peut être déclenchée.

En cas de risque de licenciement pour inaptitude, il existe une démarche de demande de RQTH accélérée. Cette demande peut permettre de protéger le salarié en situation de handicap et de le maintenir dans l’emploi. Pour obtenir le formulaire de demande, il suffit de le télécharger sur : http://www.prithidf.org/. C’est le médecin du travail qui est à l’initiative de cette démarche. Ensuite la demande est traitée en priorité par la MDPH.

Dans le cas de la procédure accélérée, une demande de RQTH doit accompagner le certificat médical :
•    au dos du certificat médical spécifique datant de moins d'un an
•    sur papier libre
•    ou sur le formulaire de demande, en ne cochant que la case de demande de RQTH
•    Pièce d’identité en cours de validité

Pourquoi demander la RQTH ?

Cette reconnaissance permet aux personnes handicapées d’être accompagnées dans l’accès à l’emploi et de bénéficier d’un aménagement de la vie au travail, d’aides et services de l’Agefiph, de dispositifs spécifiques à l’insertion professionnelle comme la possibilité de consulter des conseillers spécialisés. Lorsque qu’un salarié n’est plus apte à son poste de travail, il arrive qu’une réorientation professionnelle soit nécessaire.

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé donne une priorité d’accès à diverses mesures d’aides à l’emploi et à la formation. Pour ce faire, le salarié doit faire une demande d’ORP (Orientation et de Reclassement professionnel des adultes handicapés) évaluée par une équipe pluridisciplinaire, puis une décision est prononcée par la CDAPH (Commissions des droits et de l'autonomie des personnes handicapées).

3 orientations professionnelles sont alors possibles selon les situations :
•    Orientation vers le marché ordinaire du travail avec adaptations si nécessaires, auprès d’organismes de l’emploi (Pôle Emploi, Mission Locale, Sameth)
•    Orientation vers un centre de formation avec un accompagnement médicosocial en parallèle, qui propose des dispositifs de formation spécifique comme la reconversion professionnelle, l’aide à l’élaboration de projets professionnels, la formation qualifiante…
•    Orientation vers le milieu du travail protégé en Etablissement et services d’aides par le travail (ESAT) pour les personnes en capacité de travail réduite d’1/3 et/ou besoin d’un soutien spécifique. Ces établissements permettent aux personnes handicapées d’exercer une activité dans un milieu protégé si elles n’ont pas assez d’autonomie pour travailler dans un milieu ordinaire ou dans une entreprise adaptée.

La RQTH offre un ensemble de mesures mises en place pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Les formalités de demande de RQTH s’effectuent auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Le Département œuvre en faveur de l’autonomie des personnes en situation de handicap par l’accès à l’emploi qui est une clé indispensable pour s’intégrer socialement et cela participe à l’épanouissement personnel de tout un chacun.

 

Où postuler lorsqu'on est en situation de handicap ? 

Même si les entreprises ont l'obligation légale d'employer des personnes en situation de handicap, il peut être difficile de décrocher un emploi. Il existe plusieurs pistes à explorer pour faciliter l'employabilité des personnes handicapées. 

Cap'Emploi

Avec le soutien de Cap emploi, des aides peuvent être proposées 

  • Faciliter la recherche d’emploi : identifier ses compétences, rédiger un CV et une lettre de motivations, sélectionner des offres, entrer en relation avec l’employeur, intégrer l’entreprise, identifier les moyens de compensation pour adapter la situation de travail...
  • Bénéficier d’un accompagnement pour l’élaboration et la mise en oeuvre d’un projet professionnel, notamment dans le cadre du Conseil en évolution professionnelle (CEP) issu de la loi du 5 mars 2014.
  • Trouver des solutions adaptées pour conserver son activité en tenant compte de l'état de santé : recherche et mise en oeuvre d’une solution pour conserver son emploi en lien avec le médecin du travail et l’employeur ou envisager une reconversion professionnelle.
  • Bénéficier, sous conditions, des prestations et aides financières de l’Agefiph et du Fiphfp en lien avec le handicap en complément des dispositifs emploi, formation, santé au travail ouverts à tous.

 

Les "job boards"

Des "jobboards", ou plateformes de recherches d'emploi, peuvent également être utilisées lorsque l'on est en situation de handicap. Il existe des plateformes spécialisées "handicap" comme :

Mais aussi les plateformes classiques de recherche d'emploi comme : 

 

Les ESAT : l'emploi en milieu protégé

L'ESAT est une structure qui permet aux personnes en situation de handicap d'exercer une activité professionnelle tout en bénéficiant d'un soutien médico-social et éducatif dans un milieu protégé. Cette structure accueille des personnes qui n'ont pas acquis assez d’autonomie pour travailler en milieu ordinaire.

La personne handicapée accueillie en ESAT n’a pas le statut de salarié soumis au Code du travail, ne bénéficie pas d’un contrat de travail et ne peut faire l’objet d’un licenciement. Cependant, elle doit signer, avec l’ESAT, un contrat de soutien et d’aide par le travail. Ce contrat est conclu pour une durée d’un an et est reconduit chaque année par tacite reconduction.

Pour les travailleurs handicapés admis dans un ESAT qui exercent une activité à caractère professionnel à temps plein, le montant de la rémunération garantie est compris entre 55,7 % et 110,7 % du SMIC.

>> En savoir plus sur les ESAT

Services et aides associés

A lire aussi