Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Tout savoir pour réussir sa plantation d'arbre

mis à jour le 08/08/2022
Dans le cadre du plan 50 000 arbres, le Département s'engage à planter 50 000 nouveaux sujets d'ici 2028 sur l'ensemble du Val-de-Marne. En plus de la mobilisation des acteurs locaux, les habitants sont également invités à planter un arbre dans leur jardin. Pour ce faire, retrouvez les conseils des spécialistes de la Direction des espaces verts et du Paysage.

Comment planter un arbre ? Les étapes importantes

Plantation d'un arbre dans un parc départemental - photo par M. Génon
Plantation d'un arbre dans un parc départemental (Photo : M. Génon)

Comment choisir un arbre ?

"Lorsqu'on choisit un arbre, c'est parce qu'on pense qu'il sera beau à l'endroit où on veut le planter." explique Marc Staszewski, responsable du secteur Arboriculture et collections. "Pour qu'il pousse correctement et qu'il soit beau, il lui faut de l'espace et une terre adaptée."

En effet, plusieurs questions sont à se poser afin de choisir une essence d’arbre qui corresponde à nos besoins :

  • le lieu de plantation (espace disponible, exposition, nature du sol, etc.) ;
  • les caractéristiques de l’arbre (hauteur, envergure, type d’entretien, besoins en eau, maladies éventuelles, etc.) ;
  • le type d’utilisation de l’arbre (décoratif, d’intimité, parasol, rustique ou sans contrainte, etc.).

Vous pouvez vous renseigner auprès des professionnels (pépiniéristes, paysagistes et conseillers en jardinerie).

Par exemple, le Département a orienté ses choix vers des essences locales et/ou adaptées aux changements climatiques comme l'érable, le marronnier à fleurs rouges, l'amélanchier de Lamarck, le platane, le chêne et le tilleul.

Comment planter un arbre ?

"Pour qu’une plantation ait le plus de chances de réussite, elle doit s’effectuer entre fin novembre et fin mars, hors période de gel." continue Marc Staszewski. Pendant cette période, l’arbre est en sommeil et peut donc être déplacé. En dehors de cette période, il est nécessaire de réaliser un suivi de son état sanitaire en repérant les insectes, champignons, fissures, blessures, altérations, cavités, etc.

  1. Faites tremper la motte de l’arbre dans un contenant étanche ;
  2. Quelques jours avant, creusez un trou aussi profond que la motte et plus large que les racines ;
  3. Dépotez et plantez l’arbre en le maintenant bien droit ;
  4. Rebouchez le trou en poussant la terre jusqu’à la base de la tige, et en formant une cuvette autour de l’arbre ;
  5. Arrosez abondamment pour que la terre soit bien tassée.

Un jeune arbre doit-il toujours être tuteuré ?

"Il n'est pas nécessaire de tuteurer le jeune arbre s'il mesure moins de 2m. Pour être fort et résistant, le jeune arbre doit bouger dans le vent, stimulant son bois et développant son système racinaire. Sans tuteur, un arbre plus grand pourrait basculer à cause du vent." répond Marc Staszewski.

Comment en prendre soin ?

Les premières années, les jeunes arbres sont fragiles. D’avril à octobre, arrosez chaque semaine en remplissant la cuvette (2 fois par semaine par temps de forte chaleur).

Protégez les jeunes plants de la chaleur et de la sécheresse en paillant la cuvette.

Surveillez la venue de parasites et de champignons.

Comment le protéger ?

  • Paillage d’écorce.
  • Au bout de deux ans : plantation de plantes annuelles ou réalisation de semis fleuris au pied de l’arbre.

Mais attention :

  • Ne compactez pas la terre car les racines ont besoin d’un sol aéré.
  • S’il gèle, ne salez pas au pied de l’arbre.
  • Ne ramassez pas les feuilles mortes et le bois mort, ils nourrissent l’humus.

Plan 50 000 arbres pour lutter contre le dérèglement climatique

Le Département du Val-de-Marne se mobilise pour lutter contre les effets du dérèglement climatique avec une politique environnementale ambitieuse à la hauteur des enjeux. "D’ici 2028, 50 000 arbres nouveaux seront plantés sur tout le territoire. Pour ce faire, le Département prend ses responsabilités en plantant prioritairement sur son patrimoine foncier (collèges, parcs, routes départementales, etc.)." explique Olivier Capitanio, Président du Conseil départemental. Les acteurs locaux sont également mobilisés pour participer de façon concrète à l’augmentation de la couverture arborée en Val-de-Marne. "En plantant un arbre, vous aussi, vous contribuez à la mise en œuvre du plan et à l’amélioration de notre cadre de vie." conclut le Président.

Les bénéfices de l'arbre en ville

L’arbre est un producteur d’oxygène (O2), un purificateur d’air, une source de vie et de bien-être. Il absorbe le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère, le transforme en sucre et rejette l’oxygène.

En milieu urbain, les arbres remplissent des fonctions écologiques d’autant plus importantes car la nature y est plus rare. Ils abritent de nombreuses espèces animales (insectes, mammifères, oiseaux, etc.) et ont un rôle déterminant pour le sol (épuration, aération, filtration, etc.).

Ils peuvent aussi contribuer à notre confort et à notre sécurité (zone piétonne, route, piste cyclable, etc.) et jouer un rôle social, esthétique et même économique (production de fruits, de bois, etc.).

50 000 arbres pour le Val-de-Marne

Avec le "Plan 50 000 arbres pour le Val-de-Marne", le Département s'engage à…

Services et aides associés

A lire aussi