6 choses à savoir sur l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH)

mis à jour le 17/07/2019

L’AAH, c’est pour qui ? Quel est son montant ? Est-elle cumulable avec d’autres aides ? Qui décide de me l’attribuer ? Qui la verse ? Combien de temps faut-il attendre avant d’avoir une réponse ? Quelles sont les conditions à remplir pour avoir une réponse au plus vite ? Par ici, on vous dit l’essentiel en 6 réponses.

1) Qu’est-ce que l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) et le Complément de Ressources?

L'allocation aux adultes handicapés (AAH) est une aide financière qui permet d'assurer un minimum de ressources aux personnes en situation de handicap. Un dossier de demande doit être déposé auprès de la MDPH.

2) Qui verse l’AAH et le Complément de ressources ?

Une fois que vous aurez reçu votre notification de la CDAPH vous accordant l’AAH, vous devrez vous rapprocher de la Caisse d’Allocations Familiales pour lui transmettre les pièces nécessaires au versement de l’AAH : c’est la CAF qui vous versera mensuellement l’AAH si vous remplissez les conditions administratives.

Même si vous avez eu une notification d’accord de la CDAPH vous attribuant l’AAH, la CAF doit vérifier que vous remplissez les conditions administratives et de ressources prévues par la loi pour vous verser l’AAH. Vous pouvez avoir un accord d’AAH par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) mais un rejet de paiement par la CAF (titre de séjour périmé, ressources du foyer supérieures au plafond…).

Le montant maximum de l'AAH est de 810,89 euros par mois. La loi de finances pour 2018 prévoit de revaloriser le montant de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) à 860 € au 1er novembre 2018 et à 900 € au 1er novembre 2019.

Si vous avez déclaré des revenus d’activité, le montant de votre AAH sera calculé en tenant compte de vos revenus.

Si vous touchez (seulement) une pension (invalidité, retraite, rente d’accident du travail), vous recevrez la différence entre le montant de votre pension et le montant maximum de l’AAH. Les pensions d'invalidité, de retraite ou les rentes accident du travail sont versées prioritairement sur l'AAH. Si vous êtes hospitalisé, incarcéré ou admis en Maison d'accueil spécialisé, le montant de votre allocation peut être réduit.

Votre dernière situation familiale et professionnelle est toujours prise en compte dans le calcul de l’AAH. Vous devrez indiquer tous vos changements de situation à votre CAF. Le complément de ressources ne peut vous être attribué que si l’AAH vous est accordée à un taux de 80% et si votre capacité de travail est inférieure à 5% du fait de votre handicap.

3) Qui décide de m’attribuer ou non l’Allocation aux Adultes Handicapés ?

Après le dépôt de votre dossier auprès de la MDPH, l’équipe pluridisciplinaire évalue vos besoins en fonction du certificat médical et des autres informations et documents médico-sociaux contenus dans votre dossier.

L’équipe de la MDPH fait ensuite une proposition d’accord ou de rejet à la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui prendra la décision. Pour en savoir plus sur la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées vous pouvez consulter l’article « 10 choses à savoir sur le parcours du dossier à la MDPH »

Les 10 choses à savoir sur le traitement de votre dossier après le dépôt à la MDPH

4) Comment la MDPH évalue si je peux bénéficier ou non de l’AAH ?

L’équipe d’évaluation détermine un taux d’incapacité selon les indications d’un référentiel national appelé « guide barème » (en fonction des déficiences et de leurs répercussions sur la vie quotidienne, sociale et professionnelle).

Si votre taux d’incapacité est reconnu à 80%, l’AAH vous sera attribuée de droit et le versement se fera sous réserve des conditions administratives de la CAF.

Si votre taux d’incapacité est reconnu supérieur à 50% mais n’atteignant pas 80%, l’AAH pourra vous être attribué si la CDAPH estime que vous avez une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi en raison de votre handicap.

Si votre taux d’incapacité est reconnu inférieur à 50%, vous ne pourrez pas bénéficier de l’AAH.

5) Qu’est-ce qu’une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi ?

Cette restriction est liée à des difficultés importantes et pérennes d’accès à l’emploi en milieu ordinaire du fait du handicap. La restriction est durable dès lors qu'elle est d'une durée prévisible d'au moins 1 an à partir du dépôt de la demande d'AAH.

6) Dans quels délais aurai-je une réponse à ma demande d’AAH ?

Comment réduire ce délai ? Le délai moyen de traitement des demandes d’AAH à la MDPH est de 6 mois. En effet, la MDPH reçoit environ 13 000 demandes d’AAH par an. Pour réduire ce délai, il est recommandé de bien remplir le dossier MDPH : - Signer le formulaire de demande, joindre un certificat médical de moins 6 mois signé et tamponné par votre médecin, 3 justificatifs de domicile pour les 3 derniers mois, 1 pièce d’identité en cours de validité

  • Ecrire votre projet de vie en expliquant les difficultés que vous avez à cause de votre handicap pour trouver du travail ou pour travailler
  • Donner un CV retraçant votre parcours scolaire ou de formation et votre parcours professionnel

Pour plus de renseignements pour bien remplir votre dossier MDPH vous pouvez consulter l’article « 10 choses à savoir pour bien remplir son dossier MDPH ».

Les 10 choses à savoir sur le traitement de votre dossier après le dépôt à la MDPH

Services et aides associés