Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

A Mandres-les-Roses, la pépinière réaménage sa collection de lilas

mis à jour le 18/04/2017

Labellisée Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées depuis 2016, la pépinière départementale abrite, à Mandres-les-Roses, l’une des plus belles collections de lilas en France. Près de 650 espèces botaniques et variétés horticoles sont au cœur d’un projet de réorganisation pour présenter la collection de façon plus rigoureuse, pédagogique et attrayante.


Plantations de jeunes Lilas - Photo : J. Paisley.

L’ancienne présentation par ordre alphabétique laissera place à une organisation thématique : les espèces botaniques seront présentées en premier. Suivront les variétés horticoles, classées selon la nationalité de leurs créateurs.

Après avoir préparé les sols et semé du trèfle, excellent engrais vert, les jardiniers vont planter 350 jeunes arbustes sur une nouvelle parcelle face de l’entrée principale. Ces plantations se feront sur des buttes de terre pour les préserver des intempéries éventuelles. A terme, la nouvelle parcelle accueillera plus de 800 variétés et espèces. "La constitution d’une collection de lilas est un travail à long terme, prévient Marc Staszewski, ingénieur à la direction des Espaces verts et du Paysage (DEVP) au Conseil départemental. Dans l’immédiat, les visiteurs pourront appréhender le projet de réorganisation de la nouvelle collection et avoir un avant-goût du résultat visuel final en admirant l’ancienne collection en pleine floraison."

> Portes-ouvertes de la pépinière samedi 22 avril de 14h à 18h.

Une collection à rajeunir et à protéger… des lapins !  

Pour réorganiser la collection, il est nécessaire de déplacer les végétaux mais aussi de de régénérer les pieds aujourd’hui vieillissants. C’est pourquoi un grand projet de multiplication par bouturage a été mis en place : "Nous avons fait appel à un prestataire extérieur spécialisé dans cette technique et réussi à bouturer 350 variétés de lilas. Trois ans ont été nécessaires pour que nos nouveaux pieds grandissent", explique l'expert.

Les jeunes et tendres lilas nouvellement installés ont attiré de nombreux lapins. "Ces rongeurs sont gourmands des Oleaceae : troènes, frênes et lilas. Pour faire face à cette invasion, nous avons fait appel à la fédération interdépartementale des Chasseurs d’Ile-de-France (FICIF)." Capturés vivants, ces lapins piégés viendront repeupler certains départements, comme l’Ardèche ou la Haute-Saône, où le Leporidae fait défaut. 

Gestion durable des espaces verts départementaux

Le Conseil départemental du Val-de-Marne est engagé depuis plusieurs années dans la...