Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

×

⚠ Déconfinement : reprise d’activité progressive

Le Département du Val-de-Marne prend les mesures nécessaires pour assurer la réouverture progressive de ses services publics. Il souhaite garantir avant tout la sécurité du public et du personnel. Tenez-vous informés dans l'article régulièrement mis à jour.

Pensez à appeler le 39.94 avant tout déplacement dans les équipements départementaux.

Action sociale, MDPH... Comment le personnel départemental aide la population

mis à jour le 27/05/2020

Depuis le début de la crise sanitaire, les agentes et agents du Département sont sur le pont pour aider les publics les plus fragiles. Pendant le confinement et désormais pendant la reprise progressive de l'activité, la mobilisation ne faiblit pas.

Le service public en action(s) : pendant la crise sanitaire, le personnel départemental s'adapte

 

Mission : aider les foyers fragilisés 

La crise sanitaire a fragilisé certains foyers. Outre les contraintes sociales et financières, de nombreuses situations relevant de la protection de l’enfance et des violences intra familiales ont été signalées, particulièrement pendant le confinement. Le Département a fait son maximum pour soulager et aider ces Val-de-Marnais et Val-de-Marnaises en difficulté.

Nous avons dû créer une régie pour permettre au Département de délivrer le plus rapidement des aides financières aux foyers en situation les plus critiques.

 


Emilie Cobo-Farelo, responsable de l'EDS de Créteil

Emilie Cobo-Farelo, responsable d'un Espace Départemental des Solidarités (EDS) à Créteil raconte :"J’ai la responsabilité du fonctionnement de l’EDS de Créteil en collaboration avec mes collègues de la Protection maternelle infantile (PMI) et de la Protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse. Concernant l’action sociale, j’organise l’accueil des publics et le soutien technique aux agents pour le traitement des dossiers des personnes que nous suivons."

"Au début de la crise, la première chose que nous avons faite, c’est le recensement de nos publics les plus fragiles en lien aussi avec le Samu social qui gère le N° d’appel 115. La deuxième action a été de décider d’aller vers les publics fragiles. C’est-à-dire que nous appelons ces foyers. Avec comme objectif d’écouter, rassurer, répondre aux inquiétudes et repérer au plus vite les situations potentiellement difficiles. Troisième chose, nous avons dû créer une régie pour permettre au Département de délivrer le plus rapidement des aides financières aux foyers en situation les plus critiques (aide alimentaire, à l’hébergement…). Soit en 24 heures quand c’est nécessaire."

Pendant la crise, nous adaptons et diversifions nos modes de relation avec les Val-de-Marnais et Val-de-Marnaises.

"Notre réactivité face aux situations difficiles des foyers les plus fragiles a été possible grâce à la mobilisation immédiate des agentes et agents. Pour cela, nous avons dû adapter et diversifier nos modes de relation avec les Val-de-Marnais et Val-de-Marnaises. Par exemple, nous utilisons WhatsApp pour permettre aux publics de nous adresser des documents pour le traitement de leurs dossiers. Cela permet à des personnes sans email et sans ordinateur d’accéder à leurs droits."

#TousMobilisés, #ToutesMobilisées

"La démarche renforcée de « l’aller vers » en direction des publics que nous accompagnons est très appréciée de leur part : l’institution se rapproche d’eux, créée de la proximité et facilite l’accès à leurs droits. Ensuite, l’adaptabilité éprouvée des agents du Département face à une situation de crise de cette ampleur a permis la continuité de l’action du Département sans rupture de son service public d’action sociale. Le sentiment d’utilité conforte l'engagement professionnel. L’entraide, la solidarité et la transversalité en sont aussi renforcées. Enfin, notre vigilance est à maintenir pendant cette période de déconfinement progressif, pour poursuivre nos efforts tout en prenant soin de chacun, tant en direction des publics qu’à l’égard des agentes et agents."

Le saviez-vous ? Les Espaces départementaux des solidarités (EDS) ont pour mission d’accueillir, d’écouter et d’informer les personnes sur leurs droits et les aides auxquelles elles pourraient prétendre. Ces lieux accueillent toute personne ayant besoin d’un renseignement sur le plan social, économique ou familial.

Depuis le 12 mai, les Espaces départementaux des solidarités (EDS) et les Espaces Insertion (EI) sont ouverts aux horaires habituels, dans le respect des nouvelles mesures de sécurité. Mais les accueils se font uniquement sur rendez-vous soit : par téléphone auprès de l'EDS ou de l'EI du secteur par mail auprès de l'EDS ou de l'EI du secteur

 

Mission : aider à instruire les dossiers de la MDPH

Pendant la crise sanitaire, la Maison départementale des personnes handicapées continue d'être sollicitée pour des aides ou des dossiers. L'accueil physique étant actuellement limité, le Pôle Courrier Numérisation (PCN) contribue grandement à faciliter l'instruction des dossiers en cours. Fadila Ai-Medhi, agente de numérisation à la MDPH, raconte : 


Fadila Ait-Medhi, agente de numérisation à la MDPH

"Le Pôle Courrier Numérisation a deux missions principales. La première est le tri et la numérisation de tout le courrier qui est envoyé ou déposé chaque jour à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Cela représente environ 120 courriers par jour. La seconde mission est le tri et la numérisation du stock des dossiers des enfants. En effet, la MDPH est passée en fonctionnement entièrement dématérialisé en 2017 et il est nécessaire de numériser progressivement tous les dossiers archivés qui existaient sous format papier." 

"Dix jours avant le début du confinement, le Pôle Courrier Numérisation a repris son activité de numérisation du courrier entrant. L'objectif était de ne pas pénaliser les personnes handicapées ou les familles qui ont envoyé leurs dossiers juste avant le début de confinement ou pendant le confinement par rapports aux usagers qui sont en capacité d’envoyer leur dossier par courriel.

"Pour l’organisation, nous sommes une petite équipe de 4 personnes qui venons chaque lundi faire une journée de tri et de numérisation de tout le courrier. Certains documents (pièces d'identité, titre de séjour) sont parfois illisibles ou il y a des pages manquantes. Il nous faut reprendre le courrier méticuleusement et utiliser des paramétrages différents pour obtenir la qualité de lecture recherchée." 

Notre équipe est très impliquée et tient, par la qualité de son travail, à aider des personnes en situation de handicap ou leurs proches.

"Cela nous demande du temps mais c’est indispensable avant de transmettre les courriers aux collègues qui continuent l’activité en télétravail. L’équipe du PCN est très impliquée et tient, par la qualité de son travail, à aider des personnes en situation de handicap ou leurs proches. C’est pour cela que nous mettons tout en œuvre pour faciliter la lisibilité des documents à nos collègues afin qu'ils puissent instruire les droits des usagers."

 

Le saviez-vous ? La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est un lieu d'accueil, d'information et d'orientation pour les personnes en situation de handicap et leur famille.

Pendant cette période de déconfinement progressif, la MDPH reçoit uniquement sur rendez-vous, les personnes dont la situation est urgente. Pour contacter la MDPH, il est recommandé d'envoyer un courriel plutôt que d'appeler : courriel : mdph94@valdemarne.fr.

 

Services et aides associés

A lire aussi