Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Soutien aux seniors et à leurs proches : 114 projets pour l’autonomie

mis à jour le 02/07/2021

Pour la 6e année consécutive, la conférence des financeurs du Val-de-Marne accompagne et soutient des porteurs de projets en faveur de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées et de leurs proches aidantes et aidants. Le 29 avril 2021 en réunion plénière, les membres de la conférence ont acté à l’unanimité le soutien de 114 projets qui seront déployés en 2021 sur le Val-de-Marne par 73 porteurs de projets.

Le périmètre d’éligibilité de la conférence des financeurs s’est élargi depuis 2019. Initialement dédiées aux seniors vivant à domicile, les actions soutenues par le dispositif peuvent dorénavant s’adresser aux proches aidants de personnes âgées et aux résidents d’EHPAD. Les porteurs de projets portent également un intérêt de plus en plus prononcé pour le public des migrants vieillissants. 

 

Un brin de causette

    Qui sont les aidantes et aidants ?

    En France, le nombre d’aidantes et aidants est estimé à 11 millions. Près de 48% de ces personnes soutiennent un proche fragilisé par le grand âge et 61% concilient leur vie professionnelle, leur vie personnelle et leur rôle d’aidant ou aidante. Les aidantes et aidants rencontrent de nombreuses problématiques :

    • 74% se sentent stressés et épuisés de leur quotidien,
    • ils et elles ont du mal à trouver des informations utiles, ne connaissent pas toutes les structures et solutions disponibles près de chez eux,
    • 20% d’entre eux ne se soignent plus.

    Le programme "Coordo’aidance" porté par Un brin de causette propose d’accompagner les proches dans la construction de leur projet de vie pour renforcer leur pouvoir d'agir auprès de leur proche. La cible prioritaire d’un brin de causette est la ou le proche aidant de plus de 60 ans.

    Il s’agit en majorité des femmes (à plus de 75%).  Il peut s’agir d’un parent, d’une ou un conjoint ou encore d’une ou un aidant familial venant en aide à titre non professionnel. Le soutien apporté à leur proche est principalement axé autour des aides dans les activités quotidiennes, mais aussi l’aide matérielle et le soutien moral.

    Cet accompagnement sur le long terme permet de ne pas laisser les aidantes et aidants seuls face à la diversité d’aides, de financements et de services existants. Grâce à un guichet unique, Un brin de causette co-construit avec l’aidante ou l'aidant son projet de vie sur-mesure, adapté aux besoins actuels et futurs et à son environnement.

    Un brin de causette apporte un suivi au quotidien, coordonne, fait les ajustements pour que la réalisation du nouveau projet de vie soit effective. Cet accompagnement en 5 étapes est assuré par des « care managers » et des « papoteuses ».

    ETAPE 1 : formation collective ETAPE 2 : Pré-diagnostic ETAPE 3 : Diagnostic ETAPE 4 : Mise en place ETAPE 5 : Bilan

    Atelier collectif (10 aidantes et aidants)

    Présentation des différentes aides. Les organismes publics, les associations, les démarches et les droits

    Atelier individuel (1 aidante ou aidant)

    Prise de contact avec l'aidante ou aidant. Exposé de la situation, identifivcation et compréhension de ses besoins

    Atelier individuel (1 aidante ou aidant)

    Prise en charge des aidantes et aidants familiaux. Evaluation de l'adéquation des actions à mener avec les besoins identifiés

    Atelier individuel (1 aidante ou aidant)

    Suivi et soutien de l'aidante ou aidant, et de son projet de vie (ajustements du quotidien, mise en place de la nouvelle organisation)

    Atelier collectif (10 aidantes ou aidants)

    Partage d'expérience, retours sur les bonnes pratiques, identification des axes d'amélioration

             

    Ehpad Erik Satié

    En 2020, la crise sanitaire liée à la covid-19 a considérablement impacté la vie des résidentes et résidents d’Ehpad. L'isolement en chambre puis la prise des repas organisée de manière alternée entre salle de restauration et chambre, ou encore l'impossibilité pour les personnes de sortir librement à l'extérieur de l'établissement, ont engendré un manque d'exercice et généré de la perte d'autonomie s'agissant notamment de la mobilité.

    L’Ehpad Erik Satié de Bonneuil-sur-Marne a identifié un fort enjeu à mobiliser les résidentes et résidents sur le maintien et l'amélioration de leurs capacités motrices. Il s'agit là d'une dimension essentielle ne serait-ce que pour leur permettre d'assurer de manière autonome leurs transferts et déplacements en dehors de leur chambre.

    Au-delà de la dimension physique, la solitude et l'isolement social ont souvent engendré aussi une désestime et un repli sur soi pouvant conduire à des états dépressifs et parfois à des syndromes de glissement. C'est la raison pour laquelle l’Ehpad Erik Satié propose de développer de nouvelles activités physiques adaptées, à la fois stimulantes en termes d'attractivité, et aussi à fortes valeurs ajoutées s'agissant de (re)valorisation(s) sociale(s) : développement du lien social, appartenance à un groupe, bien-être global, renforcement de l'estime de soi, etc.

    Ce programme a pour objectif de promouvoir et favoriser l'activité physique avec pour finalité la qualité de vie et le bien-être global des personnes, que ce soit au travers du maintien et/ou de l'amélioration de leur autonomie mais aussi de la participation à la vie sociale.

    Le programme a été construit sur la base de 3 disciplines choisies pour susciter la curiosité et l'envie de tous et toutes, indépendamment de leur degré d'autonomie, de leur autonomie physique actuelle ou de leur genre.

    • Des séances de trampoline adaptées pour stimuler le corps et l'esprit
      Le mini-trampoline à élastiques "bellicon" crée une sensation de légèreté et d’apesanteur qui va permettre de stimuler les muscles en douceur. Il s’agit d’une activité positive à partager et à valoriser auprès des proches et notamment des plus jeunes dont le regard sur le vieillissement pourrait évoluer en apprenant que son aïeul fait du trampoline.
       
    • Séances de boxe pour un revalorisation physique et sociale encourageant au dépassement de soi
      Cette activité de médiation agit profondément sur l'équilibre, sur la coordination mais aussi sur la mémoire. Il s'agit d'une médiation complète de par une approche à la fois physiologique, sociale et psychologique. En effet, la boxe induit à tout âge un état d’esprit mais aussi une fonction exutoire propice à l'extériorisation de ses émotions et de ses humeurs. L’Ehpad Erik Satié fait l'hypothèse que les hommes, traditionnellement moins enclins à participer à de la gymnastique douce classique, y verront un plus grand intérêt en renouant pour l'occasion avec des souvenirs historiques ou vécus. Cette hypothèse s'appuie sur le fait que l’Ehpad compte parmi ses résidents d'anciens boxeurs qui évoquent régulièrement leurs souvenirs. A noter enfin que la boxe pourra être pratiquée par les personnes en fauteuil roulant.
       
    • Séances d'arts martiaux
      Photo de Michel Boudon
      Michel Boudon, professeur de Sport Chanbara, Ceinture Noire 2ème Dan et arbitre national de la discipline

      Cette pratique adaptée, et néanmoins réaliste grâce à la prise en main d'armes en mousse et protections, sera animée par Michel Boudon, un professeur titulaire du certificat d'aptitude à l'enseignement auprès de pratiquantes et pratiquants en situation d'handicap et 1er pratiquant français et mondial à obtenir des grades de ceinture noire dans différentes disciplines. Cette pratique autour du "Chanbara" est praticable par les personnes en fauteuil roulant à l'image de son intervenant. Au-delà de la pratique, il y a également tout un art de vie à explorer en animation. Ce sport s'appuie aussi sur un code moral avec des valeurs fortes autour du respect, du courage, de l'amitié etc. Enfin, au travers du profil de l'intervenant, il s’agira de travailler sur des messages de dépassement de soi et de résilience.


     

    Conceptys, un projet de prise en charge de l'hygiène et désinfection des prothèses dentaires en Ehpad 

    Pour des personnes âgées, l’entretien des prothèses dentaires n’est pas toujours aisé. Une absence d’hygiène buccale peut avoir de très graves conséquences :

    • Risques de surinfections (pathologies respiratoires, cardio-respiratoires, etc.)
    • Risques de carences alimentaires et nutritionnelles
    • Gêne à la communication
    • Comportements de refus à la vie sociale et d’isolement volontaire
    • Perte d’estime de soi, atteinte à l’intégrité physique,

    Pour pallier à ces effets sur l’autonomie des résidentes et résidents d’Ephad, Conceptys propose aux établissements du Val-de-Marne d’intervenir la nuit, directement sur site, via un camion-laboratoire spécifiquement aménagé, pour prendre en charge les prothèses dentaires des personnes locataires. 

    Schéma explicatif sur le nettoyage et diagnostic bucco-dentaire
    Nettoyage et diagnostic bucco-dentaire

    En complément de cette intervention en faveur des résidents, Conceptys complète son action en proposant au personnel soignant une formation aux protocoles quotidiens simples et rapides de la toilette buccale, à la gestion des prothèses et à la détection des anomalies. A l’issue de son intervention, Concetys laisse à la disposition des établissements des outils écrits et digitaux afin d’instaurer un suivi de l’état bucco-dentaire des résidents. Conceptys revient sur site 6 mois plus tard pour évaluation complémentaire.


     

    Entoureo met en avant les histoires de vie de personnes en situation de fragilité

    Entoureo a été lauréat du « prix du territoire » de la bourse Charles Foix en 2020 pour son projet de transmission de la mémoire des seniors. Initialement, le projet permet à l’entourage d’une ou un senior de créer avec lui son livre de vie, sur des supports papier et multimédia. Grâce à cette activité intergénérationnelle en famille, la parole des seniors est valorisée et les jeunes générations connaissent davantage la vie de leurs aînée et aînés.

    Entoureo met à disposition des familles des guides d’entretiens thématiques et un microphone pour enregistrer la parole des personnes âgées. La retranscription des discussions est automatisée. Entoureo met en page le contenu (texte et photos), et imprime un livre d’histoires de vie pour le senior et ses proches.

    Une plateforme privée sécurisée préserve les histoires racontées (audio, texte, photos, ...) et permet également de sauvegarder l’histoire familiale. Le Département a souhaité soutenir l’initiative d’Entoureo en l’accompagnant vers un projet adapté au public migrant vieillissant résidant en résidences sociales ou foyers de travailleurs migrants. Leurs familles, souvent absentes du fait qu’elles vivent au pays, ne peuvent remplir le rôle de recueil de récits de vie. Entoureo propose alors de faire intervenir une ou un biographe pour réaliser des interviews individuelles selon un guide d’entretien qui sera co-construit par Entoureo et le gestionnaire ADEF, et validé par le Département. Un cinéaste sera également présent lors des interviews pour filmer les lieux et les interviewés.

    Deux résidences sociales ADEF situées à Vitry-sur-Seine et Chevilly-Larue sont prêtes à accueillir le projet dès septembre 2021. Dans chaque résidence, 10 à 15 résidentes et résidents seront interviewés. Entoureo éditera par résidence 300 livres de 80 à 180 pages contenant :

    • une préface retraçant l’évolution du quartier où est implantée la résidence sociale (appui sur les archives départementales)
    • les chapitres qui suivront seront dédiés un à un aux récits de vie individuelle des migrants vieillissants interviewés, illustrés de photos
    • au sein du dernier chapitre, le biographe réalisera une synthèse et une analyse des récits de vie recueillisUn livre sera remis en 2 ou 3 exemplaires à chaque personne interviewée.

    Le reste des livres édités seront remis aux bibliothèques, médiathèques et/ou écoles du quartier. Grâce au cinéaste, Entoureo réalisera également des vidéos accessibles sur une plateforme internet afin de mettre en avant les parcours de vie des interviewés. Ils pourront ainsi partager cette expérience aux leurs familles malgré l’éloignement géographique

     


    El kawa des Seigneurs, un café social pour renouer le lien

    Porté par l’association Filles et Fils de la République (FFR), El kawa des seigneurs est un café social et solidaire ouvert aux seniors et à leurs proches aidantes et aidants.

    L’association FFR existe depuis le 2 janvier 2006. Sa création fait suite aux révoltes de banlieues qui ont secoué plusieurs quartiers populaires. Les membres fondateurs étaient déjà militants de mouvements populaires et avaient une présence sur le terrain bien avant la création de FFR. Habitant la même ville, ils ont mis à profit leur expérience du terrain pour éviter que ces révoltes ne prennent de l’ampleur à Créteil et à ce jour restent investis sur les quartiers.

    Les principaux objectifs de l’association :

    • utiliser « l’art sous toutes ses formes pour parler de citoyenneté »
    • œuvrer sur les quartiers populaires auprès des jeunes et des moins jeunes

    Public historique de l’entreprise, les travailleurs migrants arrivés en France pendant les Trente Glorieuses ne sont pas retournés dans leur pays. Soit ils naviguent entre leurs deux pays, soit pour beaucoup, n’ayant plus d’attaches dans le pays d'origine, ils restent là où ils ont toujours vécu, chez eux, en France. La population vieillit.

    Bien qu’il y ait de nombreuses infrastructures pour les seniors, la catégorie de personnes visées dans ce projet se retrouve hors du circuit de la ville : le constat fait apparaître que ce sont très souvent les personnes âgées issues de l’immigration, appelées plus communément les « chibanis ou chibanias » (personnes aux cheveux blancs). En effet, ces dernières ne fréquentent pas ces structures. Elles les ignorent pour la plupart, ne se sentent pas vraiment intégrées voire concernées par les pratiques et activités offertes.

    Dans plusieurs lieux de Créteil, on les rencontre assises sur les bancs par deux ou plus, voire seules complètement isolées. La plupart du temps, leur retraite n’a pas été préparée du fait que nombre d’entre elles sont illettrées (première génération notamment qui est déjà retraitée) se retrouvant dans des impasses administratives ; de même pour la santé, le logement, etc. qu’il leur faut solutionner sans avoir toujours les codes pour le faire.

    Face à ce constat, l’association FFR a eu l’idée de créer un café social et solidaire pour tout senior ne fréquentant pas les structures de la ville, notamment les personnes issues de l’immigration de première et deuxième générations, pour leur faire bénéficier d’un soutien social, administratif et culturel.

    Devanture de El kawa des Seigneurs
    El kawa des seigneurs

    Il s’agit d’un lieu convivial, laïc et ouvert à tous pour briser l’isolement social, la fracture administrative et numérique. Il s’agit avant tout d’un lieu d’accueil autour d’un café, de consommations, de repas rapides adaptés à leurs moyens, pour leur laisser le temps de se poser afin de reprendre contact entre eux et avec les autres et de renouer avec le lien du vivre ensemble en les réintégrant dans la vie de la cité.

    Ils peuvent y rencontrer des personnes à l’écoute, qui s’intéressent à leur histoire, le tout dans un climat de confiance et d’empathie pour les aider à libérer leur parole. La très grande majorité des « chibani.as » a choisi de vieillir en France et à ce titre, des lieux comme el kawa des seniors, spécifiques mais ouverts à tous, permettent de continuer à développer le lien du vivre ensemble.Ce lieu leur propose un accompagnement pour solutionner certains problèmes administratifs, pour recouvrer des droits perdus ou pour pouvoir les maintenir : leurs droits à la retraite, l'aide à la rédaction de leur courrier, la mise à disposition de plateformes numériques, la prise de rendez-vous médicaux en ligne, l’aide à la recherche de logements adaptés si besoin, voire l’accès aux droits sociaux. Ce lieu est également ouvert à la culture et aux loisirs en général.

    El kawa des seigneurs est un lieu de transmission, d’échange de savoirs. Ce café social est une véritable première dans le Val-de-Marne et s’articule avec les orientations du schéma pour l’autonomie 2020-2025 porté par le Département. 

     


     

    La Conférence des financeurs du Val-de-Marne : 114 projets financés en 2021

    Au total, en 2021, ce sont 114 projets qui ont été soutenus par la CFPPA du Val-de-Marne, au profit du maintien de l’autonomie des seniors et de l’appui à leurs aidants et aidantes grâce à des initiatives innovantes.

    La Conférence des financeurs de la prévention et de la perte d'autonomie (CFFPA) est une instance nationale déployée dans chaque département et visant à la prévention de la perte d’autonomie chez les personnes âgées et au soutien de leurs proches. Par ce dispositif mis en œuvre et présidé par les Départements, la CFPPA finance de nouvelles actions de prévention réalisées par des acteurs de terrain, selon des critères d’éligibilité. Le but : toucher de nouvelles cibles, élargir les dispositifs actuels ou couvrir des besoins qui ne le sont pas encore dans des domaines tels que la mobilité, la dénutrition et la santé bucco-dentaire, le numérique, l’habitat, la mémoire, le sommeil, l’activité physique, la lutte contre l’isolement…

    La Conférence des financeurs est vice-présidée par l’ARS (Agence régionale de Santé) et compte parmi ses membres la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), les collectivités territoriales volontaires, la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), la Mutualité sociale agricole (MSA), les institutions de retraites complémentaires, la Fédération nationale de la mutualité française.

    Grâce aux financements versés par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), elle permet de mettre en œuvre les politiques publiques du Département en faveur des seniors et de leurs proches aidantes et aidants.

    Schéma pour l'autonomie (2020-2025) : des actions en faveur des personnes âgées

    Pour répondre aux besoins des personnes âgées et leurs aidantes et aidants, le Département...

    Conférence des financeurs (CDF) : une instance pour soutenir l'autonomie des personnes âgées

    Impulser et accompagner les projets de prévention de la perte d’autonomie chez les...