Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

×

Vigilance canicule et épisode de pollution : les services départementaux restent ouverts et s’organisent. Retrouvez plus d'informations ici

Aménagement du pont de Nogent-sur-Marne : un chantier colossal pour partager la voirie entre tous les usagers

mis à jour le 10/12/2019

Engagés depuis le printemps 2017, les travaux d’aménagement du pont de Nogent visent à fluidifier les conditions de circulation et améliorer la sécurité des usagers. Alors que les aménagements routiers s’achèvent, une deuxième phase de chantier débutera en 2020 avec les travaux de la passerelle piéton/cycle et des protections acoustiques. Les aménagements paysagers, en 2023, viendront clore le chantier.

Une passerelle piéton / cycle pour franchir l’A4 et la Marne en toute sécurité

Longue de 250 mètres la passerelle va rétablir un axe de déplacement majeur en Val-de-Marne pour les piétons, et aussi pour toutes les pratiques dites douces (vélo, roller, trottinette…). Cet ouvrage d’art complètera les réalisations à venir du Département dans le cadre du Schéma Départemental des Itinéraires Cyclables, notamment à Nogent-sur-Marne. Ce document traduit la volonté du Conseil départemental d’offrir à ses habitants un réseau cyclable de qualité, et ce par un réseau de 23 itinéraires.

Pour une meilleure coordination du chantier, le Conseil départemental a décidé de laisser à l’Etat la charge de la réalisation de la passerelle. A sa livraison, cette dernière intégrera le patrimoine départemental. Le Département a d’ailleurs anticipé la livraison en travaillant à la continuité et à la pertinence de son réseau de pistes cyclables en aménageant les avenues de Stalingrad (RD145) et Jack Gourevicth à Champigny-sur-Marne.

La passerelle financée à 100% par le Conseil départemental permettra aux piétons et aux cycles de rejoindre au Nord la gare RER de Nogent-Le-Perreux et la future ligne 15 du métro Grand Paris Express, et au Sud le parc interdépartemental du Tremblay.

Le montant total du réaménagement du pont en 2 phases est estimé à 53,6 millions d’euros, avec une prise en charge de 20,8 millions d’euros pour l’Etat et le même montant pour la Région Île-de-France. Les 12 millions d’euros restants sont financés par le Département du Val-de-Marne. Ce montant équivaut à la prise en charge intégrale de la construction de la passerelle piétonne.

 future passerelle piétons/cycles ©DiRIF
Réaménagement du pont de Nogent : création d'une passerelle piétons/cycles ©DiRIF

Mettre fin à la congestion du pont de Nogent

Près de 80 000 véhicules par jour empruntent le pont de Nogent pour rejoindre l’A4 ou l’A86 : reliant les communes de Nogent-sur-Marne et de Champigny-sur-Marne, il est l’un des points de congestion les plus importants du réseau routier dans l’Est parisien.

Le réaménagement de cette zone prévoit des aménagements routiers, un cheminement dédié aux piétons et aux cycles, des aménagements paysagers ainsi que des protections acoustiques. Les objectifs sont de mettre fin à la saturation chronique du pont de Nogent, tout en renforçant la sécurité des usagers et en améliorant le cadre de vie des riveraines et riverains.


Projet de réaménagement du pont de Nogent

 

Les travaux, engagés depuis avril 2017, se déroulent en deux phases.

La première phase s’étend jusqu’au printemps 2019 : aménagement routier pour fluidifier le trafic

  • création d’une bretelle en boucle sans feux, depuis l’autoroute A86 Nord pour s’insérer sur l’autoroute A4 vers la province (Bobigny/ Marne-la-Vallée),
  • sur le pont de Nogent, la circulation à l’indonésienne (circulation à gauche) sera remplacée par une circulation classique (à droite) et certains feux tricolores seront supprimés,
  • pour améliorer l’accès à l’autoroute A4 vers Paris depuis Champigny (RD145), un nouveau pont au-dessus de l’autoroute A4 sera construit.

La seconde phase prévue de 2020 à 2023 : un cadre de vie végétalisé, et des déplacements piétons et cycles favorisés

  • réalisation d’une passerelle piétonne attenante au pont,
  • pose de panneau acoustique,
  • création du parc des Rives.

A lire aussi