Baluchonnage : un dispositif expérimental d'aide à domicile

mis à jour le 06/11/2018

Le « baluchonnage » constitue une nouvelle offre de répit aux aidants. Il désigne un dispositif d’aide proposé au domicile de la personne aidée.

Pour faire découvrir ce dispositif issu du Québec, le Département accueille cette année le colloque Baluchon France, l’année même où l’État autorise son expérimentation.

Le baluchonnage en quelques mots

  • Permettre aux aidants de s’accorder du répit 

Comment permettre au proche en perte d’autonomie de rester à son domicile pendant que son aidant s'autorise à prendre un peu de temps pour lui-même quelques heures ou quelques jours ? La solution pourrait venir du Québec qui a mis au point un dispositif d’aide à domicile appelé le « baluchonnage » (ou « relayage » dans sa version française).

  • Le baluchonnage, c’est quoi ?

Une forme de répit pour l’aidant qui confie son proche à un professionnel qui vient à domicile pour quelques heures ou quelques jours.

  • Le baluchonnage en France, c’est pour quand ?

Depuis le 30 janvier 2018 et le projet de loi pour un État au service d’une société de confiance (ESSOC) adopté par l’Assemblée, le texte permet aux établissements et services d’aide, de recourir à titre expérimental à un seul salarié volontaire. Ce dernier est présent sur une période de plusieurs jours consécutifs pour aider une personne en perte d’autonomie à son domicile.

Le baluchonnage : 3 choses à savoir

En France, le dispositif est encore au stade de l’expérimentation qui peut être mise en œuvre par les établissements et services d’aide à domicile. L'article 29 du projet de loi créé donc un régime spécifique autorisant jusqu'à :

  • 6 jours d'intervention consécutifs au maximum ;
  • 94 jours maximum d’intervention sur 12 mois consécutifs ;
  • 11 heures de repos quotidien pouvant être supprimées totalement ou réduites à 8 heures avec attribution d’un repos compensateur. 

     

Un colloque sur le sujet aura lieu le 12 décembre 2018, à la Maison départementale des syndicats, à Créteil.