Bonification écologique pour la Plaine des Bordes

mis à jour le 29/08/2019

Sur la Plaine des Bordes à Chennevières-sur-Marne, le diagnostic écologique montre que les actions du Département contribuent à augmenter le potentiel du site. Il nourrira le plan de gestion du site qui a vocation à le valoriser comme un lieu écologique majeur.

 le point fort de la Plaine des Bordes est la diversité des habitats
Le point fort de la Plaine des Bordes est la diversité des habitats.

Le point fort de la Plaine des Bordes est la diversité des habitats. C’est ce que pointe le diagnostic écologique réalisé par le bureau d’étude Office de génie écologique entre juin 2018 et mai 2019. Il actualise les données d’un précédent diagnostic effectué en 2011-2012. Ce dernier avait été assorti de préconisations en termes de gestion et de travaux à réaliser pour assurer la bonification écologique de ce site classé Espace naturel sensible depuis 2016. C’est le cas de l’aménagement paysager de la route des Bordes au Plessis-Trévise. L’enlèvement de la moitié de la chaussée a été réalisé début juillet, avec le maintien sur la partie restante d’une circulation pour les cycles, piétons et véhicules agricoles. Les travaux se poursuivront en septembre avec la valorisation écologique des abords de la route et la mise en place d’un nouvel éclairage plus respectueux de la faune nocturne.

Préserver les haies et créer des mares

La transformation d’une ancienne zone horticole en friche, des parcelles laissées en pâture aux animaux et la création de mares ont eu un réel bénéfice écologique. Il se caractérise notamment par l’installation de nouvelles espèces animales et végétales dont certaines présentent un intérêt remarquable et/ou sont menacées. "Cette diversité des milieux est rare en zone urbanisée dense. On a réussi à la préserver. On doit continuer sur cette voie", insiste Benoît Kayser, chargé de projet à la direction des Espaces verts et du Paysage du Département. Le diagnostic permettra la définition d’un plan de gestion plus fin. "Il devra favoriser la préservation des haies basses et des ronciers, lieux de nidification pour les oiseaux et les petits mammifères, pointe Benoît Kayser. Nous devons aussi créer des mares et nous orienter vers la création d’un réseau hydrologique."

Développement des Espaces Naturels Sensibles (ENS)

La création des Espaces Naturels Sensibles (ENS) vise à préserver,...

A lire aussi