Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Budget citoyen : les premières réalisations sortent de terre

mis à jour le 22/06/2021

Eco-pâturage, plantation d'arbustes fruitiers et de parasols naturels, installation de hamacs et d'équipements de fitness... Les premiers projets du Budget citoyen sont déjà réalisés ! Malgré la crise sanitaire, les équipes restent mobilisées pour mener à bien les réalisations choisies par les habitantes et habitants du Val-de-Marne.

 

Depuis la fin de l'année 2020, 23 réalisations issues des projets imaginés et choisis par les Val-de-Marnais et les Val-de-Marnaises ont déjà éclos dans les parcs départementaux grâce à la mobilisation des équipes sur le terrain :

  • des boîtes à livres aux parcs des Hautes-Bruyères à Villejuif et Petit-Le-Roy à Chevilly-Larue : tous les parcs départementaux devraient être équipés in fine afin de permettre une circulation libre et gratuite de livres. Chacune et chacun pourra y déposer des livres ou en prendre, sans contrepartie.
  • du Wifi gratuit aux parcs des Lilas à Vitry-sur-Seine et de la Roseraie à L'Haÿ-les-Roses : le point d'émission Wifi est installé à proximité de l'espace d'accueil du parc concerné, laissant la majorité des espaces du parc hors des émissions et respectant ainsi la tranquillité des lieux. Ce projet est l'un des "coups de cœur" du Laboratoire citoyen.
  • des moutons pour tondre au parc des Lilas à Vitry-sur-Seine : cet éco-pâturage permet d’entretenir des espaces verts dans le respect de l’environnement et de la biodiversité.
  • des vélos pour recharger ses appareils électroniques au Parc des Cormailles à Ivry-sur-Seine : pédalez pour recharger son smartphone, ce projet est l'un des "coups de cœur" du Laboratoire citoyen.
  • des équipements de musculation et de fitness au parc du Plateau à Champigny-sur-Marne : l'espace de street workout est constitué d'agrès sportifs.
  • des cassis, groseilliers et framboisiers plantés au parc de la Roseraie, à l’Haÿ-les-Roses : les premiers fruits pourront être récoltés par le public d’ici environ deux ans. Il s'agit de l'un des "coups de cœur" du Laboratoire citoyen.
  • des parasols naturels aux parcs Petit-Le-Roy à Chevilly-Larue, du Plateau à Champigny-sur-Marne, de la Plage bleue et de la Saussaie-Pidoux à Valenton : pour ce projet "coup de cœur" du Laboratoire citoyen, les essences d'arbres ont été choisies pour obtenir un développement relativement rapide des sujets, afin de disposer de zones d'ombres plus vite.
  • des hamacs au parc des Cormailles, à Ivry-sur-Seine ainsi que dans les Espaces naturels sensibles de la Pierre-Fitte (Villeneuve-le-Roi) et de la Plaine des Bordes (Chennevières-sur-Marne) : les usagères et usagers des parcs concernés pourront profiter des hamacs installés sur des piquets, dans des zones de fraîcheur des parcs. 
  • des nichoirs et hôtels à insectes aux parcs des Lilas à Vitry-sur-Seine et de la Roseraie à L'Haÿ-les-Roses, à l'espace naturel de la Pierrefitte à Villeneuve-le-Roi : les hôtels à insectes permettent de préserver la nature en ville en offrant un gîte sécurisé aux insectes solitaires. Il s'agit également d'un formidable outil de sensibilisation à la biodiversité, qui complète les animations déjà proposées : tous les publics peuvent ainsi observer des espèces difficilement détectables. 

Eco-pâturage au parc des Lilas (Vitry-sur-Seine)Plantation de parasols naturels au parc de la Plage bleue (Valenton)Plantation de parasols naturels au parc de la Plage bleue (Valenton)Plantation de parasols naturels au parc de la Plage bleue (Valenton)Plantation d'arbustes fruitiers au parc de la Roseraie (L'Haÿ-les-Roses)Plantation d'arbustes fruitiers au parc de la Roseraie (L'Haÿ-les-Roses)Plantation d'arbustes fruitiers au parc de la Roseraie (L'Haÿ-les-Roses)Aménagement d'une aire de fitness au parc du Plateau (Champigny-sur-Marne)Aménagement d'une aire de fitness au parc du Plateau (Champigny-sur-Marne)Aménagement d'une aire de fitness au parc du Plateau (Champigny-sur-Marne)

Photos : M. Lumbroso.

 

D'autres projets sontégalement engagés : l’installation de nichoirs et hôtels à insectes dans les espaces naturels de la Pierre-Fitte et de la Plaine des Bordes ainsi qu'au domaine des Marmousets, la mise en place de nouveaux bancs au parc de la Plage Bleue, la création d'un jardin partagé pédagogique au parc du Morbras ou encore l’installation d’une signalétique sur les enjeux écologiques à la Plaine des bordes (Chennevières-sur-Marne).

La plupart des autres projets citoyens retenus ont par ailleurs été lancés et seront mis en œuvre progressivement dans les mois à venir. Le Département du Val-de-Marne est entièrement mobilisé pour assurer la réussite de ces projets qui n’auraient pu voir le jour sans la participation de la population au service du vivre ensemble et de l’écologie dans nos parcs.

Pour suivre l'avancée de l'ensemble des projets, rendez-vous sur la plateforme de participation.

 

Budget citoyen : retour sur la première édition

Fin 2019, le Département a lancé son premier budget citoyen. Pendant deux mois, les personnes qui habitent, travaillent, étudient en Val-de-Marne ont pu proposer leurs idées pour imaginer les parcs départementaux de demain. Un Laboratoire citoyen composé de jeunes Val-de-Marnais et Val-de-Marnaises de 18 à 25 ans, a permis d'instruire et d'analyser les 487 propositions déposées. 9 thématiques et 122 projets ont été soumis au vote des habitantes et habitants du département. Les projets ayant recueilli le plus de voix verront les travaux de réalisation démarrer d’ici la fin de l’année. Une enveloppe de 2,5 millions d’euros est allouée à la réalisation des projets retenus par les citoyennes et citoyens.

Le Laboratoire citoyen récompensé

Dans le cadre des « Trophées de la participation citoyenne et de la concertation », le département a été récompensé pour son « Labo citoyen » : ce dispositif inédit place les jeunes au cœur de la concertation. En début d’année, 68 jeunes du Val-de-Marne (18-25 ans) ont été accompagnés par les services départementaux afin de retenir les projets à soumettre au choix de la population. Malgré le confinement dû à la COVID19, elles et ils ont poursuivi leurs travaux à distance, et ont remis un avis citoyen le 1er juillet.

 

A lire aussi