Câble A - Téléval : les conclusions favorables de l’enquête publique

mis à jour le 30/07/2019

Du 25 mars au 11 mai, s'est tenue l’enquête publique sur le projet de câble A - Téléval, premier téléphérique d'Île-de-France qui desservira les communes de Créteil, Limeil-Brévannes, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges. La Commission d’enquête a rendu son rapport : 5 avis favorables ont été émis, assortis de 2 réserves et 11 recommandations, qui n'impactent pas le tracé.

 Projet de station du Câble A - Téléval "Créteil – Pointe du Lac"
Projet de station Créteil – Pointe du Lac (Perspective Île-de-France Mobilités)

Au total, près de 1 100 avis ont été recueillis lors de l'enquête publique qui s'est déroulée du 25 mars au 11 mai dernier. Aujourd'hui, une étape très importante vient d’être franchie dans la vie du projet. La Commission d’enquête indépendante, chargée de vérifier la régularité de l’enquête publique et la bonne information du public, a rendu 5 avis favorables :

  • 4 avis favorables pour la mise en compatibilité des plans locaux d’urbanisme (PLU) des communes concernées
  • 1 avis favorable pour l’intérêt général du projet.

Le rapport est assorti de 2 réserves et 11 recommandations. Celles-ci n’impactent pas le tracé mais concernent :

  • l’acoustique et les nuisances sonores
  • la covisibilité lors des passages proches des habitations.

Le Préfet du Val-de-Marne a été informé de la régularité du rapport et des conclusions de la Commission d’enquête. Les documents de l’enquête publique lui sont donc désormais transmis. Il pourra ainsi déclarer l’utilité publique du projet dans les mois à venir.

Grâce aux avis recueillis pendant cette enquête publique, la Commission d'enquête a pu effectuer des réserves et des recommandations : de belles opportunités d’améliorer encore le projet dans les mois et années à venir !

Le téléphérique, une liaison efficace et fiable pour désenclaver le sud du Val-de-Marne

Le téléphérique urbain est un moyen de transport utile pour désenclaver le sud du département, marqué par des coupures urbaines (ligne de TGV, RN406, gare de triage à Valenton). Ainsi, il offre une alternative aux moyens de transports traditionnels tout en se présentant comme un moyen de transport fiable et régulier. Aux heures de pointe, un téléphérique sera en station toutes les 30 secondes. Cette cadence permettra d'assurer une capacité de 2 000 voyageurs par heure. Il permettra également le développement de l'activité économique et des PME de pointe du territoire val-de-marnais. 

Les futures lignes de transports en commun

D’ici 2024, de nombreuses nouvelles lignes de transport en commun verront le jour...

A lire aussi