Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

Cinq nouveaux espaces naturels sensibles en Val-de-Marne

mis à jour le 21/04/2021

L'assemblée départementale vient de valider la création de 5 nouveaux espaces naturels sensibles (ENS). En classant ENS ces 61,77 hectares supplémentaires, le Département préserve ces sites naturels de la pression urbaine et sauvegarde leur biodiversité.

Le Val-de-Marne compte désormais cinq espaces naturels sensibles (ENS) supplémentaires. Les conseillers départementaux ont procédé le 12 avril au classement des zonages suivants :

  • Le secteur de l’Epi d’Or/Petit bois du parc des Hautes-Bruyères à Villejuif et l’Hay-les-Roses (7,76 ha)
    La trame verte locale sera élargie et le parc des Hautes-Bruyères prolongé à la limite nord.
  • La grève d’Ivry-Vitry (1,23 ha) & les berges d’Orly (3,78 ha)
    Les berges de Seine (Ivry-Vitry/Orly) vont permettre de préserver les habitats naturels typiques tout en permettant un meilleur accueil du public grâce aux aménagements.
  • La partie sud du parc interdépartemental des sports Paris-Val-de-Marne (PIDS) à Choisy-le-Roi et Villeneuve-Saint-Georges (32 ha)
    Le site remarquable des darses « naturelles » du parc interdépartemental des sports lui permet d’être reconnu spécifiquement pour sa valeur écologique et paysagère. Un accompagnement du Syndicat de gestion du parc est prévu.
  • Le parc départemental du Plateau à Champigny-sur-Marne (17 ha)
    Sa position stratégique à proximité de la Marne d’un côté et de la future coulée verte le long d’Altival de l’autre, va permettre de renforcer son rôle dans la trame verte. Son classement ENS va également permettre de limiter la forte pression subie par le parc due au chantier du Grand Paris.

Vue du parc du Plateau à Champigny-sur-Marne classé espace naturel sensible
Le parc du Plateau à Champigny-sur-Marne a été classé ENS en raison de sa vulnérabilité et de la pression urbaine

19 espaces naturels sensibles dans le Val-de-Marne

Cette démarche est la traduction concrète du Schéma des ENS. Adopté par la collectivité en 2021, il vise à protéger ces espaces vulnérables répondant à des enjeux écologiques, paysagers et sociaux et qui doivent être préservés ou restaurés en vue d’accueillir du public. Le Département compte désormais 19 ENS qui représentent 431,27 hectares. Le parc du Plateau et le PIDS sont d’ores et déjà ouverts public. Aux Hautes-Bruyères, le secteur dit de l’Epi d’Or-Petit-bois n’accueille pas encore du public tout comme les berges d’Orly et d’Ivry-Vitry. Le classement ENS représente le feu vert pour lancer les opérations qui permettront aux usagers de profiter de ces nouveaux lieux de nature.

Depuis plus de 30 ans, le département du Val-de-Marne et ses partenaires ont fait le choix de favoriser la sauvegarde et la promotion des espaces naturels sur son territoire à travers ce dispositif d'ENS, un outil très efficace pour la préservation de la biodiversité et du monde vivant. Le classement en ENS permet de sauver des terres naturelles de l’artificialisation des sols, de la destruction d’espèces et d’essences végétales fragiles face à la pression urbaine toujours plus grande.

Les espaces naturels sensibles (ENS)

La création des espaces naturels sensibles (ENS) vise à préserver,...