Conseil départemental

Vivre en Val-de-Marne

×

⚠ Déconfinement : reprise d’activité progressive

Le Département du Val-de-Marne prend les mesures nécessaires pour assurer la réouverture progressive de ses services publics. Il souhaite garantir avant tout la sécurité du public et du personnel. Tenez-vous informés dans l'article régulièrement mis à jour.

Pensez à appeler le 39.94 avant tout déplacement dans les équipements départementaux.

Collège provisoire Saint-Exupéry à Vincennes : le chantier touche à sa fin

mis à jour le 27/03/2019

En attendant la fin des travaux de dépollution du collège Saint-Exupéry, à Vincennes, le Département a initié la construction d'un établissement provisoire situé cours des Maréchaux. Il pourra accueillir les 800 collégiens dès la rentrée 2018.

Un investissement de près de 12 millions d'euros et six mois de travaux intensifs, débutés en février dernier, auront été nécessaires pour ériger cet établissement scolaire de 4000 m². Bien qu'audacieux, le pari est réussi et la promesse du Département est donc tenue. De ce fait, dès septembre prochain, Vincennes bénéficiera d’un collège provisoire flambant neuf, situé au cours des Maréchaux tout près du château, et pouvant accueillir 800 élèves. Ceux-ci y seront scolarisés jusqu'à la fin du processus de dépollution de leur établissement d'origine.  

Un chantier complexe

L'avancement des travaux du collège provisoire Saint-Exupéry

Au vu du caractère urgent de la situation, découverte en novembre 2017, le Conseil départemental s'était engagé à fournir pour septembre 2018, une option pérenne aux élèves contraints de quitter le collège Saint-Exupéry. Entre la durée d'instruction du dossier, le début effectif des travaux et les nombreuses contraintes de localisation, le chantier s'annonçait complexe. "Le cours des Maréchaux a l'avantage d'être proche du collège d'origine. Il est classé en zone naturelle en raison de son appartenance au bois de Vincennes et est classé monument historique en raison de sa proximité avec le château de Vincennes. La problématique était donc de construire un établissement de 4000m² de surface, répondant à toutes les normes, sur un site doublement classé et dans des délais serrés. En temps normal, un collège se construit en environ 18 mois. Là, nous n'avons eu que 6 mois."  explique Karine Coignard-Chastagnier, chargée d'opérations au Département.

4000m² d'infrastructures avec tous les équipements indispensables

L'intérieur d'une future classe du collège temporaire

La rapidité de ces travaux n'induit pourtant pas une qualité moindre, puisque cet établissement provisoire répondra à toutes les exigences départementales, notamment thermiques et acoustiques. "Le collège est fait pour 28 divisions. Il est constitué d'une vingtaine de classes classiques, une dizaine de salles spécialisées, un CDI, un réfectoire pouvant accueillir jusqu'à 400 élèves en même temps, des locaux annexes pour les agents et l'administration. Tout comme un collège classique. Un équipement est également prévu pour les personnes à mobilité réduite afin de leur permettre d'atteindre une passerelle de circulation reliant tous les modules", résume Madame Coignard-Chastagnier. Et de poursuivre, "la seule particularité, ici, c'est que nous n'avons pas d'espaces sportifs puisque la surface ne le permettait pas".

Le paysage naturel respecté

Des murs gris pour une harmonie visuelle

Pour relever ce défi dans les délais impartis, "le pari architectural retenu a été de décomposer cette école en onze petits bâtiments modulaires en préfabriqué, qui vont s'intégrer au paysage, tout en étant le moins intrusifs possible" explique Karine Coignard-Chastagnier. Le choix des matériaux (habillage en bardage bois) et des coloris (gris anthracite pour les murs extérieurs) a également été pensé par les architectes. Le but : conserver une harmonie visuelle. Si aucun délai définitif ne peut encore être donné, en raison des études et analyses complémentaires nécessaires, une période de 24 mois est estimée pour réhabiliter le collège Saint-Exupéry. Les élèves seront bien sûr pris en charge dans l'établissement temporaire le temps nécessaire à la dépollution du site initial. "Une fois que le collège aura été dépollué, le Département s'est engagé à démonter tous les modulaires et à remettre le cours des Maréchaux en état. Les bâtiments seront réutilisés sur d'autres sites du Val-de-Marne en fonction des besoins", précise la chargée d'opérations. Les modules serviront ainsi dans le cadre d'une rénovation ou d'une extension de collège.

Ouverture le 3 septembre 2018

Si l'acheminement et l'assemblage des constructions modulaires sont terminés, des travaux de finition vont encore avoir lieu, cet été. Le mobilier (bureaux, chaises, matériel...) intégrera progressivement l'espace au cours du mois d'août. Ensuite, divers comités et vérifications sécuritaires clôtureront le chantier avant son ouverture aux élèves pour le lundi 3 septembre 2018. Lors du dernier conseil départemental du 25 juin dernier, Dominique Le Bideau, membre de l'assemblée départementale et première adjointe au maire de Vincennes, avait mentionné que cette option de collège provisoire "satisfai[sai]t les parents d'élèves". 

A lire aussi